Coincée dans le Nord-Ouest de l'Angleterre, Manchester fut le berceau de la révolution industrielle, mais elle est aussi à la fois ville de football et de musique. De Herman's Hermit aux Chemical Brothers, découvrez 10 groupes qui ont fait et font encore bouger Manchester, l'Angleterre, le Monde entier.

  1. Oasis
    Liverpool a eu les Beatles, Londres les Rolling Stones; Manchester aura Oasis. Ouvertement inspiré par les Fab 4, le groupe mené par les frères Gallagher -Noel et Liam- devient rapidement le chef de file du mouvement Britpop. Ayant connu ses plus grand succès au milieu des 90's, Oasis a été miné par les querelles incessantes de ses deux leaders. C'est l'une d'elle, lors de Rock en Seine 2009, qui mènera au départ définitif de Noel Gallagher. On se consolera en se disant que c'était à Paris...

  2. The Stone Roses
    Chef de file du mouvement Madchester de la fin des 80's au début des 90's, The Stone Roses ne sortira que deux albums originaux. Mais leur influence se ressent encore aujourd'hui (The Stone Roses, leur premier album, a été élu en 2006 meilleur album britannique de tous les temps). Le groupe connaitra une brève apogée avec son premier album, puis sera réduit au silence pendant 5 ans à cause d'un différend avec leur maison de disque. Entre-temps, un groupe mené par deux frères aux tempéraments explosifs a commencé à se faire connaître...

  3. Herman's Hermits
    Extrêmement populaire dans les 60's, Herman's Hermits est dans le lignée du mouvement initié par les Beatles. Ils étaient même les principaux concurrents de ces derniers en Angleterre ! Mais le départ de Peter Noone (le fameux "Herman") marque le déclin du groupe. Quelques singles sortent durant les 70's, mais aucun ne parvient à percer; de plus, les seuls albums sortis par le groupe depuis 1968 sont des compilations. Ce qui n'empêche pas Herman's Hermits de continuer à faire des concerts, parfois accompagnés par Peter Noone.

  4. The Chemical Brothers
    Membre éminent de la vague Big Beat, le duo s'est fait connaître dès 1992 avec le single Song to the Siren. mais c'est leur premier album qui va les propulser sur le devant de la scène et leur permettre d'entamer une tournée mondiale (en première partie de laquelle jouera notamment Daft Punk). Les deux amis continueront à empiler les succès tout au long de la décennie 90 puis de la suivante, collaborant même sur certaines chansons avec un autre artiste de Manchester, un certain Noel Gallagher.

  5. Joy Division
    Groupe de post-punk, initiateur de la coldwave, Joy Division est une comète dans la paysage musical britannique. Le groupe connaîtra le succès dans les deux dernières années de sa vie, surtout grâce à son chanteur, Ian Curtis. Ce dernier, à la "voix mortifère" "de conteur sépulcral", souffrait de crises d'épilepsie dont il s'est inspiré pour son jeu scénique (style repris notamment par Thom Yorke). Il se suicide en 1980, menant à la dissolution du groupe, qui se reforme quelques mois plus tard sous le nom de New Order avec Gillian Gilbert.

  6. The Smiths
    Fondé par Johnny Marr et Morrissey en 1982, le groupe connaitra le succès tout au long de son existence. Le groupe incarne l'esprit anti-establishment des 80's, et méprise aussi bien les clips vidéos que les synthétiseurs et les Etats Unis. Leur troisième et avant-dernier album, The Queen is Dead, reste leur plus gros succès, et est considéré comme leur chef d'oeuvre. Le groupe se sépare en 1988, après le départ de Johnny Marr, non sans avoir sorti un dernier album live. Accessoirement, c'est le meilleur groupe du monde. Si, si.
    http://www.youtube.com/watch?v=FgxEJOi6GtA
  7. Happy Mondays
    Initiateur de la vague Madchester, et principal chef de file du mouvement avec les Stone Roses, Happy Mondays connut le succès à la fin des 80's. L'abus de drogues (et autres substances illicites), le penchant de ses membres pour la fête et un album mitigé conduisent à la séparation du groupe en 1992. En 2007 cependant, Happy Mondays renaît et sort un nouvel album qui se classe 73° dans les charts britanniques. Depuis, le groupe continue de tourner dans des festivals, essentiellement en Grande-Bretagne.

  8. New Order
    Suite au suicide de Ian Curtis, les trois membres restant de Joy Division décident après quelques mois de créer un nouveau groupe, où ils sont rapidement rejoints par Gillian Gilbert. Après un premier album proche du style de Joy Division, le quatuor explore par la suite des voies plus électroniques avec succès. En 2001, Phil Cunningham remplace Gillian Gilbert, et ce jusqu'à la séparation du groupe en 2006. Puis la reformation, pour les festivals d'abord et puis des vrais albums.

  9. The Hollies
    Fondé en 1962 par Graham Nash et Allan Clarke, le groupe se fera connaître grâce à ses reprises et son son particulier: une guitare claire et limpide, la voix haut perché de Clarke et un rythme rapide pour l'époque. Graham en 1968, puis Clarke en 1971 quittent le groupe, ce qui n'empêche pas The Hollies de continuer à séduire, ses membres s'adaptant aux changements de modes. Graham et Clarke ont fait en 2009 leur retour au sein de la formation pour un concert, en l'honneur de l'introduction du groupe au Rock'n'Roll Hall of Fame.

  10. Simply Red
    Ainsi nommé en raison de la couleur rousse des cheveux du fondateur et leader du groupe, Mick Hucknall, Simply Red a connu le succès à la sortie du single Holding back the years, qui booste les ventes du premier album. Le groupe connait alors une période faste de 6 ans, dont le pic est l'album Stars, qui reste deux ans parmi les plus vendus en Europe et en Grande-Bretagne. En 2010, après 25 ans d'existence, Mick Hucknall (dernier membre d'origine du groupe), annonce la dissolution de Simply Red.

Et vous, vous en voyez d'autres ?

Crédits photo (creative commons) : en:User:Wfresh

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :