Le réalisateur George Andrew Vhral Romero nous a quittés hier, le 16 juillet 2017, à 77 ans. Il est connu pour avoir été un des plus grands maîtres de l’horreur, et surtout le précurseur du film de morts-vivants. C’est l’occasion de lui rendre un dernier hommage en révélant la liste des meilleurs films de zombies selon les spectateurs. Et, surprise, Romero est de la partie, et pas qu’un peu. Salut l’artiste.

 

1. Zombie : Le Crépuscule des morts-vivants (1978) - George A. Romero

Dans quel endroit on peut se réfugier en cas d’attaque de morts-vivants ? Un centre commercial ? C’est peut-être pas la meilleure idée, mais c’est ce qu’ont fait les personnages du film. Au programme, on a du bien gore, mais aussi une critique de la société de consommation. C’est vrai, on se demande si les finalement les zombies ne sont pas les clients qui prolifèrent dans les magasins, complètement écervelés et esclaves du marketing. Le cinéma de Romero n’est pas seulement horrifique, il est intelligent. Il va nous manquer le George.

Crédits photo : Zombie : Le Crépuscule des morts-vivants

2. La Nuit des morts-vivants (1968) - George A. Romero

Le chef-d’œuvre culte de Romero qui a révélé les zombies au grand écran arrive en deuxième position. Ça commence dans un cimetière, et ça se poursuit en huis-clos dans une ferme, avec des hordes de zombies qui menacent les personnages. Personnages qui sont un peu stéréotypés, mais en même temps le film posait les bases du genre, donc il avait bien le droit. Le plus fou, c’est que Romero a tourné son oeuvre avec à peine plus de 100.000 dollars et qu’elle en a généré plus de 30 millions. Mais à cause d’un oubli du producteur qui n’avait pas mis le copyright sur les copies du film, La nuit des morts-vivants est tombé dans le domaine public aux États-Unis très rapidement après sa sortie.

Crédits photo : La Nuit des morts-vivants (1968)

3. L'Armée des morts (2004) - Zack Snyder

Pas de Romero en troisième place, dommage. Mais en fait si, un peu quand même, vu que L’Armée des morts est un remake de notre petit premier Le crépuscule des morts-vivants. Et si tout le monde flippait sa race à l’idée qu’on fasse un remake du film de légende, ça a finalement été un gros soulagement quand on s’est rendu compte que le film était vraiment bien foutu. Entre autre parce qu’il prenait énormément de libertés par rapport à l’original et que son ambiance générale était bien sombre et flippante.

Crédits photo : L'armée des morts

4. Le Jour des morts-vivants (1985) - George A. Romero

À la différence de son grand frère La nuit des morts-vivants, ce film de Romero étend l’invasion des zombies au monde entier. Et bien sûr, les survivants, des scientifiques et des militaires réfugiés dans un silo à missiles, sont incapables de se mettre d’accord sur la manière de régler le problème. On est dans du gros cliché et du très très gore, mais on sait pourquoi on est venu et c’est ce qu’on voulait voir.

Crédits photo : Le Jour des morts-vivants

5. Braindead (1992) - Peter Jackson

Eh ouais, avant de réaliser des sagas épiques à gros budget comme le Seigneur des anneaux, Peter Jackson était un spécialiste du cinéma gore. Braindead, c’est un gros mélange entre du n’importe quoi, des peluches géantes, du sexe, du sang et de la comédie. On est dans ce qui se fait de plus trash, mais c’est normal quand un singe-rat démoniaque transforme tout le monde en zombie. Oui oui vous avez bien lu, un singe-rat démoniaque. On est loin des hobbits.

Crédits photo : Braindead

6. 28 jours plus tard (2002) - Danny Boyle

Bon, on s’est déjà réfugié dans un centre commercial, dans un silo à missiles, dans une ferme, mais on n’a pas encore testé l’hôpital psychiatrique. Allez c’est parti. Danny Boyle a un peu révolutionné le genre en délaissant les morts-vivants en décomposition pour les remplacer par des sortes d’enragés. Résultat, le rythme change un peu, et ici on cherche surtout un abri pour échapper à la menace. Un très bon film, qui a donné aussi lieu à une très bonne suite.

Crédits photo : 28 jours plus tard

7. Shaun of the Dead (2004) - Edgar Wright

On est toujours dans l’hommage aux classiques du genre, mais ici ça passe par la grosse parodie à l’anglaise. Là les stéréotypes sont bien voulus, le gore est délibérément absurde, et on se marre. Shaun of the dead est devenu une des plus grosses références de comédie horrifique.

Crédits photo : Shaun of the Dead

8. Land of the Dead, le territoire des morts (2005) - George A. Romero

37 ans après son premier long métrage de zombies, Romero sort un cinquième film sur le même sujet. On va pas se mentir, on n’a plus trop de surprises, mais c’est toujours efficace. Et puis en 37 ans, les mangeurs de chair humaine ont quand même évolué, ils ont un peu plus de gueule.

Crédits photo : Land of the Dead, le territoire des morts

9. Dellamorte Dellamore (1994) - Michele Soavi

Putain, pas de bol, dans le cimetière au centre de l’histoire, les morts se réveillent au bout de 7 jours. C’est pas méga pratique. Le film est un peu lent mais c’est pas un problème : on est dans la poésie kitsch, dans le décalage avec les autres œuvres du genre, c’est une petite pépite.

Crédits photo : Dellamorte Dellamore

10. Le retour des morts-vivants (1985) - Dan O'Bannon

Un nuage toxique, un cimetière, une armée de zombies. C’est simple, c’est efficace, et c’est un joli petit rejeton des films de Romero.

Crédits photo : Le retour des morts-vivants

In your head, in your head, zombie zombie.

 

Source : senscritique