En matière de festival metal, la France n’a de leçon a recevoir de personne. Mais ce n’est pas parce que nous sommes particulièrement bien lotis qu’on doit s’interdire d’aller voir ailleurs dans le monde, pour encore plus de metal. Surtout qu’ailleurs, il y a aussi du lourd. Entre les géants allemands et les festivals plus pointus, le métalleux est vraiment gâté. Un top à lire avec du gros son…

1. Le Wacken Open Air (Allemagne)

Créé en 1990, le Wacken a rapidement su s’imposer comme l’un des plus gros festivals metal du monde. Un événement dans lequel a défilé la crème de la crème des musiques extrêmes. Il se déroule en août, à Wacken, un petit bled, et mixe habilement grosses têtes d’affiche et groupes émergents. En 2018, l’affiche comprend Gojira, Ghost, Helloween, Steel Panther, Nightwish…

2. Le Hellfest (France)

Au commencement il y eut le Furyfest. Un « petit » festival bien sympathique, jovial et énervé qui, s’est transformé en Hellfest. Depuis ce changement de nom, le monstre est devenu énorme, symbolisant à lui tout seul la popularité d’une musique souvent mise au ban de la société. Au Hellfest où on brûle des puceaux et des vierges après avoir bu leur sang, tout en sacrifiant des poulets en écoutant les éructations d’un quelconque groupe satanique. Enfin, ça c’est que croient les associations qui tentent tous les ans de l’interdire. Mais le Hellfest, avec sa superbe ambiance, sa programmation exigeante et fédératrice et ses attractions diverses et variées ne lâche rien et continue de grossir…

3. Le Download Festival (Royaume-Uni, France)

Un vrai festival franchisé, né en Angleterre sur les cendres du Monsters Of Rock. En France, c’est désormais à Brétigny-sur-Orge qu’a lieu le Download. Un événement surpuissant, dont les affiches rassemblent toujours les meilleurs groupes. Enfin, ça c’est mon avis hein…

4. Le Desertfest (Angleterre)

Contrairement à ce que son nom semble indiquer, le Desertfest ne se déroule pas dans le désert mais à Londres, dans le quartier des punks devenu aujourd’hui une sorte de parc d’attractions à ciel ouvert pour touristes avides de bonnes affaires, à savoir Camden Town ! Probablement le plus gros festival stoner du monde. Des bonnes grosses basses bien grasses pour une programmation pointue de chez pointue.

5. Le Graspop Metal Meeting (Belgique)

En Belgique, le Graspop Metal Meeting, c’est du lourd. Dès sa première édition en 1996, le festoche (ça fait plus jeune de dire ça il paraît) accueillait Slayer, Iron Maiden, Fear Factory et Type O Negative. Que de la pop bien sirupeuse en somme. Aujourd’hui, le festival continue sur sa lancée et enfile les têtes d’affiche du genre, avec du vieux, du jeune et de l’entre-deux.

6. L'Xtreme Fest (France)

L’un des plus petits festivals de ce top mais dans le metal comme ailleurs, la taille ne veut rien dire. C’est la manière de faire qui compte ! Et les gens de chez Pollux, l’association à la base de l’Xtreme Fest, savent précisément y faire. Amoureux du punk, ils arrivent forcément à caser de la crête à chaque édition mais savent aussi flatter le metalleux dans le sens du poil. En 2017, les frères Cavalera avaient fait trembler la terre. Zakk Wylde aussi avait marqué son territoire. Deux exemples parmi d’autres…

7. Le Copenhell (Danemark)

Dans le nord de l’Europe, le metal est plus qu’une musique, c’est un art de vivre. Normal qu’on y trouve aussi quelques festivals recommandables. Des festivals comme le Copenhell, lui aussi habitué des stars de la discipline, comme Ozzy Osbourne, Deftones, Exodus, Soulfly…

8. Le Resurrection Fest (Espagne)

Probablement le plus gros événement metal en Espagne. Né en 2006, à Viveiro, sur la côte Atlantique, le Resurrection Fest n’a pas à rougir face à ses concurrents européens et aligne tous les ans, en juillet, des listes de noms tonitruantes. Comme en 2018 avec Kiss, Prophets Of Rage, Megadeth, Sick Of It All ou encore Ministry…

9. Le Fort Rock (États-Unis)

Le seul festival américain du lot ! Et ouais c’est comme ça. Les festivals metal, c’est un peu comme la bière, c’est un truc européen avant tout. Mais bon, cela dit, au Fort Rock, qui se déroule tous les printemps en Floride, on sait aussi monter le son. Et en bonne compagnie qui plus est !

Thanks for a great weekend #FortRock ?

A post shared by Fort Rock (@fortrockfest) on

10. Le Rock Am Ring (Allemagne)

Les gens derrière le Rock Am Ring savent s’y prendre pour régaler leur audience. Quitte à faire une entorse au régime metal et à programmer des trucs un peu pop, comme Muse et Gorillaz en 2018. Alors on pourra toujours râler et dire que ce festival n’a rien à faire dans ce top, mais vu que c’est quand même le passage obligatoire de tout groupe en tournée qui se respecte, il se devait d’y être.

N’oubliez pas les bouchons d’oreille !