Il est 2 h du matin et vos voisins ont décidé de détruire votre sommeil déjà léger en se gueulant dessus pour la énième fois. Vous êtes à bout de nerfs et chérissez la période où ils se contentaient de déplacer leurs meubles de manière complètement aléatoire en pleine nuit. C’était peut-être bruyant mais vous n’aviez pas à subir leurs coïts de réconciliation… Il est clair que quand vous apprenez que vous allez vous les coltiner pendant la fête des voisins, vous cherchez un moyen de fuir à tout prix. Et on comprend.

1. Faites semblant d'être mort en laissant une odeur de pourri s'échapper de votre appartement

Bon. Il est fort possible que vos voisins, inquiets, appellent le SAMU inutilement et que l’on vous retrouve affalé devant les Anges en train de vous goinfrer de cochonneries (triste tableau). Pour éviter ça, faites semblant d’être décédé depuis plusieurs semaines quitte à vous organiser des funérailles factices. C’est tordu mais lorsque vous vous manifesterez à nouveau, vous serez accueilli comme le Messie.

2. Engueulez-vous avec tous vos voisins la veille pour que personne n'ait envie de voir votre sale gueule

On est sûr que ce n’est pas là une tâche bien difficile pour vous de vous comporter comme d’énormes goujats. Et puis, vous devez en avoir des choses à leur reprocher à tous ces gros chieurs qui vous tapent la discuss dans l’ascenseur alors que vous n’avez clairement aucune envie d’interagir avec eux.

3. Le soir, pour rentrer chez vous, évitez la cour de votre immeuble à tout prix

En passant par le garage par exemple. Non parce qu’on le connaît le traquenard consistant à organiser la fête à l’endroit où tout le monde doit passer pour se rendre chez soi. « Bah Michel, tu resterais pas goûter une petite saucisse ? Qu’est-ce que tu fais ? Pourquoi tu te diriges vers la porte de l’escalier ? ARRÊTE ÇA TOUT DE SUITE OÙ JE T’EMBROCHE. »

4. Organisez une contre-soirée bien plus stylée

Vraiment, ne lésinez pas sur les moyens : boules disco’, des kilos de bonbons et une playlist de qualité supérieure (les Démons de Minuit, Las Ketchup et tutti). L’objectif, c’est d’humilier votre voisinage en leur montrant ce qu’est une vraie soirée. N’oubliez pas de préciser, lorsque vous mettrez un petit papier pour prévenir de l’éventuel bruit, qu’ils ne sont pas invités.

5. Faites en voter la suppression pendant une AG de co-propriétaires, tout simplement

Ça pour débattre pendant trois heures sur des projets bien relous de type « repeindre l’ascenseur » ou « changer le système de sécurité de la porte d’entrée », ils en ont du talent, vos voisins. En revanche pour aborder de vraies problématiques comme la faim dans le monde ou bien l’utilité de célébrer le voisinage, y a plus personne …

6. Créez une machine à voyager dans le temps et sautez le vendredi 25 mai

Cette solution demande un petit peu d’ingéniosité puisqu’il faut être capable de concevoir l’engin. Mais on est sûr qu’avec de la motivation et un ou deux tutos Youtube, vous devriez y parvenir. Puis si vous échouez, vous pouvez vous contenter de raturer ce jour sur votre calendrier et hop, il n’existe plus. Même pas besoin de vous trouver une excuse valable pour rater l’événement.

7. Cassez-vous la jambe et foncez aux urgences

Cette solution est radicale et vous allez devoir vous taper plusieurs mois de rééducation. Mais franchement, ça en vaut la peine. Ce sera toujours mieux que de subir les bavardages à la con de vos voisins pendant toute une soirée. Vous pouvez également demander de l’aide à quelqu’un pour vous péter votre petite gambette…

Source photo : Giphy

8. Lorsque vous arrivez dans votre hall d'immeuble, ignorez-les crassement

Faites semblant de ne pas les voir ni de les entendre. Lorsque ces derniers tentent de vous interpeller, surtout concentrez vous pour donner l’impression de ne rien percevoir et tracez votre chemin. Ça ne changera pas vraiment de votre comportement quotidien, ils ne devraient pas s’étonner.

9. DÉMÉNAGEZ

Bah oui, si vous n’êtes plus leur voisin, vous ne remplissez plus le critère principal pour participer à cette énorme mascarade donc a priori vous avez une excuse tout à fait crédible pour ne pas vous pointez à cette fête. Ne me remerciez pas.

10. Prévenez les gentiment que vous ne serez pas disponible

Et oui, ça parait compliqué comme ça mais ça ne l’est pas vraiment. Suffit de prendre son petit téléphone et d’en appeler un ou deux pour les prévenir que ce soir, vous dînez chez vos parents. Vous pouvez le faire; You can do it.

Mais franchement, on a du mal à comprendre comment on peut vouloir échapper à une soirée au cours de laquelle on bouffe à l’œil, on se torche au rosé et où le trajet de retour ne dure que quelques secondes.