Vous l’attendiez depuis… pfiou un bail. Pire, certains commençaient à croire qu’on n’y arriverait jamais. Que le top des meilleurs arrondissements de Lyon finirait comme un plan de jeu de l’OL : une vague idée qui n’existe pas. Ça nous fait de la peine que vous aillez douté de nous aussi facilement, mais on ne vous en veut pas, la preuve on le partage quand même.

1. Le 7e arrondissement : Kebab et bobo

C’est à la fois l’arrondissement lyonnais le plus vaste, le plus cosmopolite, le plus écolo… le plus tout quoi. Le 7e c’est un tour du monde à chaque coin rue, sans même avoir besoin de passeport. Ça gouaille, ça chahute, et ça vit le jour comme la nuit. Si vous cherchez un peu de calme, évitez le quartier Guillotière et filez du côté Jean Macé et Saxe Gambetta. C’est un peu plus pépouze avec des petits bars sympas, des restau de quartier et leurs habitués dont vous ferez bientôt partie. Clairement le meilleur arrondissement de la capitale des Gaules.

2. Le 4e arrondissement : Culture, bobo et esprit village

Pour faire simple, quand on parle du 4e arrondissement lyonnais, on pense immédiatement au quartier de la Croix-Rousse. On s’échauffe les mollets et on grimpe au sommet de la colline qui surplombe la ville, pour se sentir les rois du monde. La Croix-Rousse c’est le Lyon village, celui des irréductibles Gaulois avec un vrai esprit de corps. Ici on picole ensemble, on glande ensemble, et on refait le monde en terrasse avec ses poteaux et autres piliers de bar d’un soir, le tout en regardant d’un mauvais œil débarquer des légions de Parisiens. Certains parlent déjà de ressortir la potion magique.

3. Le 10e arrondissement : Villeurbanne

Villeurbanne c’est la caution ouvrière et un peu rebelle de la ville. Ce n’est pas pour rien qu’elle ne fait pas officiellement partie de Lyon, même si beaucoup la voit aujourd’hui comme le 10e arrondissement. Villeurbanne c’est Lyon, point barre, mais en moins guindé. Ici on sort, on ose, on improvise, on discute avec ses voisins de comptoir ou de palier. À Villeurbanne c’est des oufs !

4. Le 1er arrondissement : Une sacrée descente

Comme souvent, quand on est le plus petit de la bande, on a tendance à en faire des caisses. C’est le cas du 1er arrondissement lyonnais, qui compense sa petite taille par son côté m’as-tu-vu. Au niveau de l’architecture déjà, ça envoie du bois, enfin plutôt de la pierre. Mais attention, de l’ancienne, pas de la vieille brique. Mais c’est bien connu, il ne faut pas faire gaffe aux apparences. Derrière ses habits de bourgeois, on trouve ici du bohème et de l’étudiant fêtard avec une sacrée descente. Normal, quand on habite dans les pentes !

5. Le 2e arrondissement : Chic, bouffe et shopping

Dans le 2e il n’y a pas que des cathos option serre-tête et pull sur les épaules, c’est aussi un repère d’étudiants, de touristes, d’accros du shopping. Ici on bouffe plus qu’ailleurs – une sacrée perf quand on connaît les capacités digestives des Lyonnais – mais en mieux. L’arrondissement pullule de petits restaus, de plans burgers et de bars pour occuper nos nuits.

6. Le 5e arrondissement : Grimpette, touristes et traboules

Le 5e c’est le côté carte postale de la ville. On peut baver tout ce qu’on veut sur les touristes, mine de rien ce Vieux-Lyon a quand même de la gueule, en plus d’être un repère d’étudiants soiffards qui sortent de leur tanière et de leurs bouquins à la tombée de la nuit. En vrai, le 5e c’est juste beau, sans être chiant et en plus c’est un des rares coins à Lyon où il y a de la vie le dimanche… et des demis à 4€. Business is business.

7. Le 3e arrondissement : Business, chicha et TGV

Pour faire simple, le 3e arrondissemeny, c’est la Part Dieu, le TGV, des barres d’immeubles de bureaux (dont la célèbre tour Crayon) et des bars à chicha (plein). Un sacré brassage culturel qui ne laisse personne indifférent, entre les antis qui se verraient bien vivre en vase clôt et ceux qui au contraire, se nourrissent de ce cosmopolitisme de voisinage, sans virer à l’angélisme. Bref, un arrondissement où l’on passe sans vraiment s’attarder, un peu comme le TGV qui le traverse, c’est-à-dire à grande vitesse.

8. Le 9e arrondissement : futur quartier cool

Les Lyonnais vous diront que le 9e c’est loin de tout. Peut-être mais c’est pas cher, c’est tranquille et y a le métro pour rejoindre le centre-ville. Bref, que vous habitiez à Vaise ou à Valmy, bien joué, il paraît que c’est la future place to be à Lyon. (en vrai on n’y a jamais foutu les pieds)

9. Le 6e arrondissement : le fric c’est chic

Le 6e est célèbre pour son zoo et sa réserve naturelle de riches lyonnais qui ne se reproduisent généralement qu’entre eux. À part pour y bosser, ou pour flâner le dimanche dans le Parc de la tête d’Or, on ne voit pas trop pourquoi y traîner ses basques. Même les animaux du zoo ont l’air de s’y faire chier.

10. Le 8e arrondissement : Frères Lumière, Montplaisir et… puis c’est tout

Le 8e c’est déjà la banlieue, mais ne le dites pas trop fort, ceux qui y habitent croient encore qu’ils sont de vrais Lyonnais. Prenez le quartier de Montplaisir, c’est mignon tout plein, familial et tout, mais autant habiter à Saint-Étienne si c’est pour avoir du calme, non ?

Vous aussi vous habitez dans un arrondissement tout pourri de Lyon ?

Source : expat-agency

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :