une_insulte-belge
Source photo : C'est arrivé près de chez vous

Bien que peu utilisée en Belgique où elle est quand même un poil tombée en désuétude, nous avons décidé de mettre en valeur la langue wallone. Une langue qui sort clairement de l'ordinaire et dont nous pouvons saluer inventivité sans faille en matière de jurons. Vive le plat pays !

  1. "Cougneu d'poyes"
    Traduction: "Enculeur de poules"
    Explication : La poule est un animal de basse-cour. L'enculer relève de l'acte zoophile et indique donc une déficience autant morale que sexuelle qui n'est que peu flatteuse pour celui qui en est accusé.
  2. "Vas' tchîre è Moûze, ôn vèrrai t'coû !"
    Traduction: "Va chier dans la Meuse, on verra ton cul."
    Explication : Nous avons ici affaire à une variante imagée et assez cocasse de "va voir ailleurs si j'y suis". Vous noterez la référence géographique à la Meuse, fleuve de 925 km qui va de Pouilly-en-Bassigny à la Mer du Nord.
  3. "Bôreu d' troyes et pikeu d' gades"
    Traduction: "Enculeur de truies et piqueur de chèvres"
    Explication : Comme "Cougneu d'poyes", cette insulte fait référence à des pratiques zoophiles relativement répugnantes, doublées cette fois d'une accusation de vol qui ne sera sans doute pas prise à la légère par votre interlocuteur.
  4. "Ti vå bin on relouka, on stron en vau bin deux."
    Traduction: "Si tu vaux bien un regard, une merde en vaut bien deux."
    Explication : Autrement dit, tu es tellement moche que si je te regarde 2 secondes, je peux bien contempler une merde dégoulinante 4 secondes. Ce n'est pas très gentil.
  5. "Tiesse di quette"
    Traduction: "Tête de quéquette"
    Explication : Une version bien plus sympathique de "tête de bite" que l'on préférera à l'original pour son côté délicatement puéril et innocent.
  6. T'a ostan d'politess a't'panse qu'on tchein d'baraki
    Traduction: "Tu as autant de politesse au ventre qu'un chien de baraki."
    Explication : Il paraîtrait que ça veut dire "Oulala que tu es impoli toi !". Par contre nous n'avons absolument aucune idée du pourquoi du comment. Mais on adore cette langue.
  7. "I' n'a nin tote ses frites dins l'minme satcho"
    Traduction: "Il n'a pas toutes ses frites dans le même sachet."
    Explication : Vous n'êtes pas sans savoir que le Belge aime les frites. Le Belge pense frites, le Belge parle frites, le Belge respire frites, et c'est comme ça que l'on retrouve avec ce genre d'expressions improbables. Notez que ne pas avoir ses frites dans le même sachet veut dire que l'on est un peu zinzin, dérangé, taré.
  8. "Fâte comm' ein' bite d'ours."
    Traduction : Une histoire d'ours, de bite, de week-end à la campagne, tout ça tout ça.
    Explication : Est-ce que vous avez vraiment envie de savoir ?
  9. "Despeindeux d'gayole"
    Traduction : "Dépendeur d'andouilles"
    Explication : Parce que pendre les andouilles déjà c'est pas la gloire, mais alors les dépendre c'est pire que tout.
  10. "Frûmez vos guêule"
    Traduction: Bon là a priori pas besoin de vous faire un dessin.
    Explication : Ils trouvaient probablement que "fermez vos gueules" était un peu trop brutal, du coup ils ont la brillante idée de pimper un peu le tout. On valide.

Maintenant, il ne vous reste plus qu'à placer tout ça dans une conversation l'air de rien, et vous aurez notre respect éternel.

Source : Wikipedia

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :