Nos amis belges nous ressemblent beaucoup, du moins les Wallons, que je salue chaleureusement. Ils sont cependant parfois bien en avance sur les Français, on ne peut pas le nier. Nous ne sommes pas prêts.

1. Ce type qui refuse de sortir de prison parce que c'était le jour des frites à la cantoche

La prison de Lantin n’est pas réputée pour la qualité de sa cantine. Seulement le mercredi et le dimanche, cette dernière met tout le monde d’accord en servant des frites. Surveillants pénitentiaires et détenus passent alors un agréable moment tous ensemble dans la joie et la bonne humeur. C’est pourquoi un des détenus a refusé de comparaître devant le tribunal correctionnel de Liège et a demandé à son avocat de le représenter, car la convocation tombait un mercredi, et que le mercredi c’est les frites à la cantoche. Et les frites, c’est sacré.

2. La ministre de l'éducation belge qui se fait choper pour conduite en état d'ivresse

2 fois en 10 mois. Marie-Martine Schyns, ministre de l’éducation belge n’a trouvé que ça pour accroître la crédibilité de sa campagne de prévention sur les dangers de l’alcool sur les jeunes. Bien joué.

3. Ivre, ce curé montre ses couilles sur la place de son village le soir de la fête nationale

Le curé de la commune de Seille près de Namur, s’est laissé un peu emporter après quelques pintes de trop. Tout se déroulait bien, les festivités nationales se passaient sans accroc, jusqu’à ce que le curé décide de montrer qu’il en avait sous la soutane. Il a été libéré après avoir passé une nuit en cellule de dégrisement.

4. Il existe une Confrerie Nationale des Chauves de Belgique

Si si, vraiment. Vous trouverez même son site internet ici. Et l’association a fêté ses 50 ans en octobre 2016. Certaines personnes au bureau n’attendent que la création de l’équivalent français, soyez sympas, faites un geste.

5. Il y a des mecs qui se promènent dans le métro... en voiture

Alors on connaît les clichés sur les Belges au volant, ça nous fait bien rire, mais quand même faut arrêter parce que c’est vraiment pas sympa. Mais comment arrêter quand un conducteur sexagénaire s’engage sur des rails de métro à Bruxelles ? Le conducteur a déclaré s’être perdu et avoir simplement suivit les indications de son GPS. Vous le cherchez un peu aussi non ?

6. On attaque des mairies à coups de frites

La mairie de Gand, en Flandres, a été attaquée à la frite en juin 2016 par les propriétaires des baraques à frites de la ville en signe de protestation. La municipalité voulait en effet limiter leur nombre et mettre en place un système d’enchères pour répartir les localisations des différents stands.

7. Une tondeuse à gazon se fait flasher à 154 km/h

Une commune du Morbihan, en Bretagne a reçu une contravention concernant un de ses véhicules qui aurait été flashé sur l’autoroute en direction de Liège, le 25 octobre 2015, à la vitesse de 154 km/heure. Ce qui représente quand même 34 km/h de plus que la vitesse autorisée sur cette route, et 129 km/h de plus que la vitesse maximale dudit véhicule… Puisqu’il s’agissait en fait d’une tondeuse à gazon pouvant aller jusqu’à 25 km/h.

8. Ce sont les premiers (et probablement les seuls) à avoir envoyé des frites dans l'espace

Dans le cadre d’un projet ultra confidentiel, l’ARAE (Administration Royale de l’Aéronautique et de l’Espace, soit en gros, la NASA belge) a envoyé son meilleur agent en mission d’observation et de collecte de données. C’est pourquoi, le capitaine Vincent De Maes, cornet de frites et pilote de son état, fut envoyé dans la stratosphère le 28 avril dernier. Reportage de David Antoine, pour Radio Contact.

9. Le pasteur d'un village flamand ouvre un bar dans son église

Pour pallier la fermeture de l’unique troquet du village, le pasteur de Brielen a décidé d’ouvrir un débit de boisson dans son église, ouvert le dimanche aprèm. Histoire de s’enquiller des godets sous la bénédiction divine.

10. La recette de la mayonnaise est réglementée par le gouvernement belge

La recette de la mayonnaise traditionnelle belge est fixée par un arrêté royal de 1955. Elle impose un taux minimum de graisse (80% de matières grasses et 7,5% de jaune d’oeuf, rien que ça). Suite aux réclamations des professionnels belges faisant face à la concurrence étrangère et leurs mayonnaises allégées, le gouvernement planche sur une nouvelle « loi mayonnaise ».

La bise à tous les belges, on se voit autour d’un taboulé à la fête des voisins le 19 mai.

Sources : Le Monde, 20 Minutes, RTL