Même si sur le principe les M&M’s sont tous exactement les mêmes peu importe leur couleur, les non daltoniens que nous sommes ne peuvent pas s’empêcher d’émettre des préférences. C’est pourquoi nous avons fait appel à un procédé démocratique fort pour établir l’ordre officiel des meilleures couleurs de M&M’s. Et les Français ont parlé, les Français ont voté. Nul n’est besoin de revenir sur ce classement qui sera désormais gravé dans le marbre des papilles gustatives.

1. Rouge

Ce sont les plus connus, les premiers avec les jaunes à avoir incarné les mascottes de la marque. Alors forcément nous on est fan. Même s’il a été retiré du marché en 1976 car son colorant E123 est jugé trop toxique il revient tout de même à la demande des fans (qui s’en cognent pas mal d’avoir un cancer avant 12 ans) en 1987, le colorant toxique étant alors remplacé par du carmin de cochenille, un insecte tout choupinou. Eh oui désolée de te l’apprendre mais ce que tu vénères c’est de la bouillie d’insecte en fait.

2. Bleu

Mon préféré du cœur ! Cette couleur totalement dingo permet en effet de faire des maquillages insolites en humectant la surface du M&M’s et en se collant le colorant sur la bouche, les joues ou même les yeux ! De quoi passer de formidables moments de franche rigolade. Oui mais en fait non. Parce que ASKIP le colorant bleu est le pire du pire. Ils apparaissent en 1995 dans la gamme pour le plus grand bonheur de nos tendres chérubins puis sont interdits dans plein de pays parce qu’en fait ils rendraient les enfants hyperactifs, allergiques et asthmatiques. En même temps faut dire que le colorant synthétique E132 indigotine est à base de pétrole. Miam.

3. Marron

Le marron c’est un retour aux classiques. En fait il faut savoir que les premiers M&M’s n’avaient pas de couleur, donc techniquement ils étaient marrons (la couleur du chocolat). L’enrobage en sucre de cette même couleur est donc apparu en 2011 par un savant mélange de bleu, de jaune et beaucoup de rouge. En revanche, en terme de fun on est plutôt dans le caniveau faut dire.

4. Vert

Il apparaît dans les années 60. Un vieux de la vieille donc même s’il ne jouit pas d’une grande notoriété. Le M&M’s vert souffre en effet d’un manque de popularité dû à sa couleur « morve » dont l’aspect fluorescent nous rappelle qu’on mange vraiment de la merde (parce que sans nul doute ce ne sont pas des légumes).

5. Jaune

Il a beau être une des mascottes de la marque, c’est pas celui qui rencontre le plus franc succès. Ce qui est tout à fait logique puisqu’avec la couleur jaune on ne peut pas se teindre la langue ni la bouche. Le potentiel de LOL est donc resté dans les chaussettes. En revanche, rassurez-vous pour le reste c’est tout pareil, son colorant E110 est bien dégueu (et interdit en Norvège et en Finlande). En France on l’a remplacé par de la curcumine ce qui en fait un truc moins dégueulasse, mais ne nous empêche pas de mépriser grandement cette couleur qui ne suscite en nous aucun divertissement.

6. Orange

Allez savoir pourquoi, c’est le M&M’s le plus haï. Pourtant il existe quand même depuis 1976 et servait à l’époque de remplaçant à la couleur rouge jugée trop toxique. Le M&M’s orange est donc certainement le moins toxique mais aussi le moins chouette. A vous donc de décider si vous voulez vivre longtemps et malheureux ou mourir jeune et gros.

Et saviez-vous que les M&M’s existent pour une raison très forte : l’enrobage en sucre de la bille de chocolat évite qu’elle ne fonde à cause de la chaleur, astuce de soldat. Je vous laisse avec ça.

Source