Dans les films pour enfants, il y a souvent des méchants, et c’est plutôt normal. Mais parfois, les réalisateurs des fictions vont beaucoup trop loin et créent des méchants malsains qui font beaucoup trop peur. Comme s’ils avaient voulu traumatiser toute une génération de gosses. Si c’est ce qu’ils cherchaient à faire, avec les films de cette liste, ils ont réussi. On ne les remercie pas du tout, mais alors pas du tout du tout.

1. Frollo dans le Bossu de Notre Dame

Heureusement, Disney n’est pas allé jusqu’à nous ressortir le Frollo violeur de la version Victor Hugo, mais celui du dessin animé est déjà beaucoup trop méchant. Quand on est petit, son comportement de prédateur sexuel est déjà perçu comme vraiment trop violent. On préfère limite Cruella qui veut tuer des petits chiots, alors que c’est pas jojo non plus.

2. L'Autre mère dans Coraline

Franchement, un personnage qui a des boutons à la place des yeux et qui retient prisonnière une gentille petite fille, c’est même pas discutable, c’est un grand NON direct. On a fait des cauchemars à cause de l’univers hyper glauque de Henry Selick (qui a aussi réalisé L’Etrange Noël de Mr. Jack, au passage).

3. La reine/sorcière de Blanche Neige et les sept nains

On se rappelle tous des sept nains gentils (Melchior, Gaspard et Ghimli), mais on a aussi tous en tête le visage affreux de la sorcière qui n’est autre que la reine qui veut tuer une pauvre innocente. La meuf veut l’empoisonner juste parce qu’elle est plus belle qu’elle. Quel genre de taré fait ça en vrai ? Hop ça part en hôpital psy.

4. La version méchante du génie quand Jafar a la lampe

Jafar fait le vœu d’être lui-même transformé en génie, ce qui crée une version ultra badante et géante du mec bleu qui réalise des vœux. On ne sait pas pour vous mais nous on a déjà fait des cauchemars dans lesquels on voyait le regard de cet être malfaisant qui voulait nous détruire. Seules de longues séances de psychologie nous ont permis de surmonter ce traumatisme.

5. Oogie Boogie dans L'Etrange Noël de Mr. jack

On retrouve donc une oeuvre de Henri Selick avec un méchant bien flippant comme il faut. Oogie Boogie ressemble à un mélange entre une taie d’oreiller, un membre du Klu Klux Klan, Boo de Dragon Ball Z et un fantôme de Ghostbusters. Avec sa bouche cousue (mais sans Motus mdr), il est vraiment horrible. On soupçonne Selick de ne pas du tout aimer les enfants.

6. Raspoutine dans Anastasia

Quand on était petits, avec Anastasia, on s’attendait à un dessin animé dans la même veine que les Disney, qui, pour la plupart, sont plutôt bon enfant. Mais on s’est vite rendus compte que le propos était bien plus sombre et que le méchant Raspoutine qui veut buter Anastasia et sa famille, c’était un peu trop dur quand même. En plus il est loin d’être beau gosse.

7. Sinok dans les Goonies

Ok c’est pas vraiment un méchant, mais à un moment on le croit méchant, alors vous allez pas nous embêter non plus. Et même si au fond il est gentil, c’est vraiment pas chouette de la part des réalisateurs de lui avoir foutu une gueule pareille qui nous a fait pisser dans notre froc jusqu’à nos 16 ans (oui on est des grosses flipettes et alors vous allez faire quoi ?)

8. Les Casseurs Flotteurs dans Maman j'ai raté l'avion

Les deux cambrioleurs n’ont pas spécialement des têtes horribles, mais on a l’impression qu’ils sont prêts à tuer un gosse juste pour voler ce qu’il y a dans sa baraque. Quand on est enfant, on peut dire que c’est pas trop dans l’esprit films de Noël. Ça donnait vraiment pas envie de se retrouver seul chez soi.

9. Le Comte Olaf dans Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

La version Jim Carrey du méchant qui s’en prend à des pauvres gosses pour leur voler leur héritage est vraiment dégueulasse. En plus d’être physiquement répugnant, le mec n’hésite pas à laisser leur tante crever et à tenter de les éliminer. Ils auraient été bien mieux traités dans un orphelinat finalement.

10. Le cambrioleur dans Denis la Malice

C’est vrai que Denis est de loin le gosse le plus relou qu’on n’ait jamais vu et qu’il mériterait une bonne correction (non c’est faux, on ne tape pas les enfants), mais le méchant du film, une sorte de cambrioleur crado aux dents immondes, est quand même bien trop malsain. Il essaie de se débarrasser du garçon, mais, heureusement, il se fait bolosser comme une merde par le gosse de 5 ans. Bien fait pour sa gueule.

Franchement on préfère même le chasseur qui tue la mère de Bambi.