Le metal, c'est aussi une affaire d'image. Si beaucoup de groupes ont apporté un soin tout particulier à leur logo, certains ont donné naissance à des mascottes, pour illustrer leur démarche et ainsi entériner leur identité. Ultra célèbres ou plus confidentiels, les personnages du metal ne sont pas si nombreux que cela, mais ont largement contribué à bâtir l'image d'une musique puissante et irrévérencieuse. Petit tour d'horizon des mascottes les plus emblématiques...

  1. Snaggletooth – Motörhead
    Créé par l'artiste Joe Petagno en 1977 à l'occasion de la sortie du premier album éponyme de Motörhead, le Snaggletooth, que l'on appelle aussi parfois War Pig, est probablement l'un des symboles les plus emblématiques du rock. Présent, sous diverses formes, sur la majorité des pochettes des albums studio du groupe, cette créature infernale fait ainsi partie de ces motifs que la mode s'est appropriés sans forcément en comprendre la signification à l'instar des logos des Ramones et des Guns 'N Roses.
  2. Motorhead-Snaggletooth

  3. Eddie The Head – Iron Maiden
    C'est à l'illustrateur Derek Riggs qu'Iron Maiden doit le design de sa fameuse mascotte. Un personnage en premier lieu simplement représenté sur scène par une tête sans corps (d'où son nom), qui s'imposa d'emblée comme le héros des aventures métallurgiques du groupe anglais. Lui aussi omniprésent, sur les pochettes ou sur scène, Eddie, hache à la main ou juché sur un tank, est incontournable. À noter qu'il fut lui aussi récupéré depuis belle lurette par les néophytes.
  4. Iron-Maiden-Eddie

  5. Vic Rattlehead – Megadeth
    C'est Dave Mustaine qui a donné naissance au squelette Vic Rattlehead (plusieurs artistes ayant par la suite bossé sur le personnage). Une mascotte figurant notamment sur les pochettes des quatre premiers albums de Megadeth, qui, à l'instar des Trois Singes de la Sagesse, incarne la devise « ne voit aucun mal, n'entend aucun mal, ne dit aucun mal ». Son prénom signifie « victime » et son nom de famille fait référence au head banging. Pour Mustaine, Vic symbolise ses sentiments vis à vis de la répression religieuse et de la liberté d'expression. Il a fait son retour cette année sur le visuel de l'excellent Dystopia.
  6. Megadeth-Vic

  7. Not Man – Anthrax
    Assez incroyablement, malgré sa notoriété, Not Man, la mascotte du groupe new-yorkais Anthrax, n'apparaît sur aucun album studio. Il suffit pourtant d'aller sur le site officiel pour voir la tronche souriante du personnage à l'air débile et débonnaire s'afficher fièrement. Le merchandising offrant lui aussi de multiples occasions de se procurer des objets divers et variés à l'effigie de Not Man.
  8. Not-Man

  9. Murray – Dio
    Ami imaginaire de Ronnie James Dio, dont il écrivit l'histoire complète afin d'alimenter l'imagerie mystique de son groupe Dio, Murray (ou Murralsee) est une espèce de créature mi-humaine, mi-féline, tout droit sortie des enfers. Dernier des Malacovians, il narra à Ronnie ses aventures, à l'époque où le monde était encore jeune. Présent pour la première fois sur le visuel de Holy Diver, Murray n'a jamais vraiment quitté Dio. Il s'impose comme l'une des mascottes les plus sombres et flippantes du bestiaire metal.
  10. dio-murray

  11. Jack O. Lantern – Helloween
    Les membres d'Helloween ne sont pas allés chercher bien loin le personnage qui symbolise leur musique. Cuisinée à toutes les sauces, avec plus ou moins d'originalité mais souvent avec beaucoup d'humour, la citrouille égaille de sa présence les pochettes des albums d'Helloween depuis 1985 et le disque Walls of Jericho (même si le monstre baraqué qui figure sur le visuel ne ressemble pas vraiment à une citrouille).
  12. helloween-straightoutofHell

  13. Roy – Children of Bodom
    Alexi Lailho et ses petits copains n'aiment pas se compliquer la vie. Roy, leur mascotte, est tout simplement une déclinaison de la Faucheuse. Ce qui, quand on joue du death metal, ne traduit pas un désir de franchement se démarquer. Cela dit, Roy a le mérite de la jouer sans ambiguïté et cristallise quoi qu'il en soit l'imagerie de tout un genre. Même si son prénom trahit néanmoins un timide second degré.
  14. ChildrenOfBodom_IWorshipChaos

  15. Violent Mind – Kreator
    C'est avec l'album Coma of Souls, en 1990, que le bien nommé Violent Mind fait son apparition dans le monde de Kreator. Une mascotte discrète, dont l'impact n'a pas grand chose à voir avec les stars de la scène metal, mais qui a su imposer sa capacité à illustrer efficacement une large partie des thématiques abordées par le groupe.
  16. violent-mind-kreator

  17. Chaly – Overkill
    Chaly, contrairement à ce que son nom peut laisser entendre, n'a rien de sympathique. Présent sur de multiples pochettes du combo américain, cette tête de mort dotée d'ailes de chauve-souris, capable par ailleurs de tirer des rayons lasers avec ses yeux, n'est pas du genre commode. Il est d'ailleurs condamné à mort sur le visuel d'Ironbound. Depuis, ce bon vieux Chaly est bien sûr revenu à la charge. On peut le voir notamment sur la dernière livraison studio en date, White Devil Armory.
  18. under-the-influence-overkill

  19. Joe, le gamin moche – Ugly Kid Joe
    Il est tout à fait légitime de ne pas considérer le groupe de Whitfield Crane comme étant de la même veine que les précédents orchestres cités dans ce top. C'est d'ailleurs pour cela qu'il ferme la marche, avec Joe, cette espèce de déclinaison trash de Denis la malice. Présent depuis le premier EP, en 1991 puis largement exploité par la suite, le sale gosse a aussi bien morflé depuis les débuts, comme en atteste sa tronche ravagée sur Uglier Than They Used To Be, mais il dresse toujours aussi fièrement son majeur à la face de la bien-séance.
  20. Ugly-Kid-Joe-As-Ugly-as-They-Wanna-Be

Alors, quelle est votre mascotte préférée ?

Crédit photo : Derek Riggs

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :