Alors qu’on vient de franchir comme chaque année le jour du dépassement (à partir duquel on vit à crédit sur l’utilisation des ressources qu’offre notre gentille planète), qui comme chaque année arrive de plus en plus tôt, il nous semblait de bon ton de dresser la sympathique liste des maladies auxquelles on va être de plus en plus exposé avec le réchauffement climatique. On compte déjà 250 000 morts chaque année dues au réchauffement climatique et on en prévoit 300 000 de plus d’ici 2030. Un bon petit top qui sent bon la joie.

1. La dengue

En gros, toutes les maladies transmissibles par moustiques et en particulier le moustique « tigre » vont prendre de l’ampleur. La charmante bestiole qui raffole de chaleur et d’humidité, faisait jusque là son marché en Afrique, en Asie et en Amérique du sud, mais on estime qu’elle remonte chaque année de deux départements vers le nord. Ainsi, selon l’OMS il y a aujourd’hui 2,5 milliards de personnes exposées à cette maladie mortelle.

2. Le chikungunya

Il a beau avoir un nom trop choupi de personnage de dessin animé pour enfant, le chikungunya est un truc pas sympa du tout. Encore une fois, cette maladie est principalement due à l’invasion du moustique tigre qui conquiert désormais de nouvelles terres telles que la France.

3. La dysenterie

Elle a beau rimer avec plaisanterie, elle n’a pourtant rien de rigolo. Cette vieille maladie diarrhéique est revenue à la mode et de plus en plus de cas sont à constater notamment du côté de la mer Baltique.

4. Le choléra

Une maladie liée tout comme la dysenterie à l’insalubrité de l’eau et aux vagues de sécheresse. Donc naturellement, plus la terre chauffe, plus l’exposition au choléra augmente. En même temps c’est bien, on commençait à se lasser du cancer et du SIDA.

5. Les maladies cardiovasculaires et pulmonaires

Toutes ces maladies sont directement liées aux pics de chaleur et ont tué pas moins de 70 000 personnes en Europe durant la canicule de 2003. Les grosses perturbations climatiques que ce soit du côté froid comme du côté chaud entraînent des morts prématurées, or ces catastrophes climatiques ont toutes les raisons de se multiplier dans l’avenir. Et ouais, depuis 1960, les catastrophes naturelles ont triplé.

6. Toutes sortes d'allergies

Alors les allergies c’est pas forcément mortel mais ça fait bien fait chier. Et la pollution avec ses particules fines y est pour beaucoup. Or pollution + vague de chaleur : SOLDES SUR LES ALLERGIES.

7. L'asthme

Tout comme les allergies il est favorisé par la pollution et les vagues de chaleur. Ce qui fait qu’aujourd’hui on se retrouve avec 300 millions d’asthmatiques dans le monde. YAY.

8. Des troubles mentaux

Eh oui même les neurologues s’inquiètent sur l’avenir de notre petite caboche. Car encore une fois la pollution (qui définitivement est un truc pas cool du tout), entraînerait des troubles cognitifs et psychiatriques et serait ainsi à l’origine d’anxiété ou d’autisme.

9. L’encéphalite de West Nile

Une encéphalite en pleine recrudescence depuis 2012 aux États-Unis qui a touché des millions d’Américains. Elle se transmet également par piqûres de moustiques. Bon, en gros les moustiques il faut vraiment commencer à les fuir sérieusement.

10. La maladie de Lyme

Si les moustiques prolifèrent vers le nord, ces saloperies de tiques toutes pourries en font de même. C’est pourquoi on voit une augmentation significative du nombre de personnes touchées par cette maladie infectieuse vers les pays qui se réchauffent.

11. L'hantavirose

Une maladie trop choupinette qu’on attrape par contamination respiratoire du caca de nos amis les rongeurs et qui cause des fièvres hémorragiques toutes mignonnes. Elle existe depuis plusieurs années mais les cas semblent se multiplier dernièrement en Allemagne où l’on a recensé 450 cas depuis le début d’année (20 fois plus que l’année dernière). Ouch. À ce jour on ne peut pas encore affirmer que le réchauffement climatique soit pleinement responsable de cette petite épidémie mais disons que certains facteurs en favorisent l’existence.

12. La fièvre jaune

Et si plutôt que de parler du réchauffement climatique on butait tous les moustiques de la surface de la terre ? Cet immonde suceur de l’enfer se répand continuellement vers les zones qui se réchauffent et bute toujours plus de monde chaque année. Vraiment faut pas culpabiliser quand tu l’écrases contre un mur.

13. Le paludisme

La faute à qui encore ? Allez je vous laisse deviner.

Tout ça ne concerne pas tout le monde, l’Europe bénéficie globalement d’un climat tempéré ce qui la protège pour le moment. Mais d’ici 2050, il faudra s’attendre à 250 millions de nouveaux réfugiés climatiques donc ce serait pas mal de se sentir concerné dès aujourd’hui.

Sources :

Le Courrier International

France Tv Info

We Demain