Il y a des maladies qu’on sait contagieuses, soit par voies aériennes, soit par voies sexuelles, soit par d’autres voies (mais pas l’autoroute A7, elle est pas contagieuse cette voie-là). Il y a d’autres maladies qu’on n’imaginerait pas contagieuses, qu’on n’imaginerait pas pouvoir se refiler les uns les autres. Pourtant, parmi elles, certaines sont contagieuses. Eh oui, c’est étonnant. Moi-même je suis étonné par cette information depuis environ 29 jours. Je peux à peine recommencer à écrire pour t’en parler.

1. Le cancer

On peut « attraper » le cancer. Bon, c’est une manière un peu simpliste de le dire, mais la réalité n’est pas si éloignée. Il y a déjà eu des cas (très rares, rassure-toi) de patients qui ont développé des cancers après avoir subi une transplantation d’un donneur lui-même atteint de cancer. Normalement, on fait tout pour éviter ça, mais parfois, dans la précipitation, les médecins ne détectent pas le cancer du donneur. C’est vraiment pas de bol, et il y a très peu de risques que ça t’arrive un jour.

2. Les caries

Les caries viennent principalement d’une mauvaise hygiène dentaire, tout le monde le sait. Mais, plus précisément, il y a des bactéries, les streptococcus mutans, qui sont principalement à l’origine des trous dans nos dents (quand on en a). Les streptococcus mutans sécrètent l’acide qui abîme la mâchoire. Et ces bactéries, comme toutes les autres dans la bouche, on peut se les échanger d’un simple baiser. Du coup, quelqu’un avec une hygiène irréprochable peut voir sa bouche être colonisée hyper vite par les streptococcus mutans si elle embrasse quelqu’un qui connaît un peu moins sa brosse à dents.

Source photo : Giphy

3. Les Troubles Obsessionnels Compulsifs

Il ne s’agirait que d’une faible partie des cas de TOC, et ça ne veut pas dire que les gens qui ont des TOC sont contagieux. C’est plus compliqué. Une étude danoise de 2017 a trouvé une corrélation entre la bactérie streptocoque A et des TOC. Le streptocoque A, on connaît parce que c’est responsable des angines bactériennes (celles où on doit prendre des antibiotiques). Dans certains cas, en plus de provoquer une angine, les streptocoques ont pu exciter le système immunitaire qui, en conséquence, a lui-même agi sur une partie du cerveau responsable des mouvements, provoquant des TOC. Ça, c’est la version simplifiée, parce que pour comprendre l’étude, la vraie, il faut s’accrocher.

4. Les tics

Exactement de la même manière que pour les TOC, les streptocoques A peuvent être à l’origine de certains tics. Le plus souvent, la maladie se développe en quelques semaines et finit par disparaître. C’est qu’il est étonnant notre petit corps, hein.

Source photo : Giphy

5. La dépression (enfin CERTAINES dépressions)

Disons-le tout de suite, trouver une cause commune à toutes les dépressions est impossible. Mais certaines d’entre elles peuvent s’expliquer (au moins en partie) grâce à des causes qui peuvent elles-mêmes découler d’une contagion. Beaucoup d’études font le lien entre troubles du système digestif et dépression. Avoir mal au ventre tous les jours, avoir peur de devoir aller aux toilettes, ça isole les individus, ça peut mener à la dépression. Et les troubles digestifs, même s’il y en a de toutes les sortes, ça peut faire suite à des bactéries qu’on a ingérées, à des virus, etc. Possiblement contagieux, quoi.

6. La dépression (encore) et quelques maladies psychiatriques

Tout ça est à prendre avec des pincettes, mais des études scientifiques se penchent sur le lien entre toxoplasmose et certaines maladies psychologiques. La toxoplasmose, c’est cette infection d’un parasite qui a besoin du chat pour se reproduire et a besoin d’un hôte pour survivre en attendant de retomber dans le système digestif du chat.

Jusque là, ça semble assez simple. Quand les parasites de la toxoplasmose arrivent en nous, ils sont combattus par le système immunitaire, qui dans la plupart des cas arrive à faire son boulot. Mais il reste souvent des parasites « cachés » dans des cellules à l’abri du système immunitaire. Il y en a notamment dans certaines parties du cerveau qui contrôlent les comportements. La conséquence, ça peut être un comportement modifié à cause de la présence des parasites. Ça peut aller de la simple affinité pour les chats (dont les parasites veulent se rapprocher) à des problèmes plus gênants, type dépression ou autre. Ça peut prêter à sourire, mais c’est une piste très sérieuse qui est étudiée depuis quelques années.

Source photo : Giphy

7. Une intoxication alimentaire, par voies sexuelles

Alors là, je te vois déjà t’offusquer : « mais attends, les intoxications alimentaires, c’est à cause des aliments, alors tu vas pas commencer à me raconter que ça peut se transmettre par le sexe, c’est vraiment n’importe quoi ce que tu racontes je me désabonne. » Et pourtant… La ciguatéra est une intoxication alimentaire due à l’ingestion de poissons qui ont bouffé des planctons toxiques. C’est rarement dangereux, mais ça provoque tout un tas de symptômes pas très sympas. Et le plus amusant, c’est qu’un homme peut le transmettre à son partenaire sexuel quand il est infecté (normalement, à ce moment-là il a un peu mal au kiki). Pas de bol.

8. Le cancer du col de l'utérus

Ok, ce cas-là est un peu plus connu (ce qui est une bonne chose, ça veut dire que la prévention commence à bien faire son chemin). Le papillomavirus, transmissible sexuellement, s’il est souvent bénin, peut parfois être à l’origine du cancer du col de l’utérus. Ce qui est un peu moins connu, en revanche, c’est qu’environ 20% des cancers de la gorge pourraient être dus à des pratiques comme le cunnilingus, la fellation ou l’anulingus, toujours à cause des papillomavirus. Et si on te dit souvent de te protéger pendant le sexe, on parle un peu moins des rapports oraux, qui sont pourtant aussi risqués. Oui, c’est un peu chiant la vie.

Source photo : Giphy

Et surtout, on se lave bien les mains avant d’aller à table.