On ne sait pas si la foi peut déplacer des montagnes, mais une chose est sûre, elle est capable de déplacer énormément de monde. Il suffit pour s’en convaincre de jeter un oeil à ces 10 lieux de pèlerinage réputés pour réaliser des miracles.

1. Au sanctuaire de Chimayo au Nouveau Mexique

Au 19ème siècle, une croix en bois fut retrouvée sur une colline. Jusque là, rien de miraculeux. Attendez la suite. Celle-ci fut confiée à une église non loin de là, avant de disparaître… et d’être retrouvée au même emplacement que là où elle était apparue la première fois. L’opération (du Saint Esprit) fut renouvelée à plusieurs reprises, avec à chaque fois le même retour à l’envoyeur. Depuis, une chapelle a été érigée à l’endroit même désigné par la fameuse croix, et attire chaque année des milliers de pèlerins qui s’enduisent de la terre des environs, censée avoir des propriétés curatives miraculeuses. Le sanctuaire de Chimayo est même considéré par beaucoup comme le Lourdes of America.

2. A Naag Mandir aux Fidji

Naag Mandir est devenu un lieu de pèlerinage pour les hindous de passage aux îles Fidji. Le lieu abrite une pierre de 3 mètres de haut qui fut découverte il y a environ 100 ans alors qu’elle ne mesurait que 60 cm. Depuis, les années 50, la légende raconte qu’on a dû réhausser le toit à plusieurs reprises pour permettre au rocher de continuer sa croissance. Un temple du Dieu serpent accueille depuis les fidèles qui viennent ici prier dans l’espoir notamment de guérir leurs problèmes d’infertilité. Une pierre qui grandit alors qu’elle ne devrait pas, il y a de quoi faire rêver n’importe quel homme victime de pannes érectiles.

3. Le Gange en Inde

Le fleuve qui descend des sommets de l’Himalaya jusqu’à la baie du Bengale n’a rien perdu de sa dimension sacrée, malgré toute la pollution dont il est victime. Les croyants continuent de s’y baigner notamment dans la ville de Varanasi, censée être pour les Hindous, la plus vieille cité du monde. Ces bains rituels permettraient de laver les hommes de tous leurs péchés… avec le risque au passage de se choper deux, trois bactéries.

4. Le Mont Kailash au Tibet

Également appelé Gang Rinpoché par les Tibétains, le Mont Kailash est considéré comme un lieu sacré par les 4 grandes religions asiatiques : les hindous, les jaïns, les bouddhistes et les bönpos. Chacune y voit l’axe du monde. Pas mal pour une montagne qui culmine à plus de 6600 mètres d’altitude. Avant d’entamer son ascension, les pèlerins commencent par tourner autour, soit 52 km dans le sens des aiguilles d’une montre pour les bouddhistes et les hindous, ou dans le sens inverse pour les adeptes d’une des deux autres religions. Les plus pieux quant à eux s’allongent tous les 3 mètres pour faire corps avec la montagne. Ensuite, il faut crapahuter jusqu’à 5000 mètres avant d’atteindre un petit monastère bâti dans une caverne, où aurait médité un des premiers maîtres de l’école du bouddhisme tibétain. Direction ensuite le lieu-dit Shiva-tsal (5 608 mètres) où les âmes sont censées subir une mort symbolique avant de franchir le seuil d’une nouvelle vie.

5. La grotte mariale de Nsimalen  dans la banlieue de Yaoundé

Tous les mois, dans la nuit du 12 au 13, des milliers de pèlerins se pressent à l’endroit même où la Vierge Marie serait apparue à des enfants le 13 mai 1986. Pour honorer sa venue et espérer gratter au passage un miracle, on ne sait jamais, les croyants parcourent pieusement les 500 mètres qui mènent à la croix, parfois debout, souvent à genoux. Puis au petit matin, ces derniers se baignent dans la rivière sacrée, sans manquer de boire une ou deux fois la tasse, histoire de se purifier bien comme il faut.

6. A Medjugorje en Bosnie

Tout a commencé en 1981 avec l’apparition supposée à plusieurs reprises de la Vierge Marie qui, inspirée, délivra un message personnalisé à chacun des 6 témoins. Et si les théories div(i)ergent sur la teneur de ses discours et la véracité de ceux-ci, ça n’empêche pas les pèlerins d’accourir aujourd’hui sur les lieux. Ils seraient plus de 30 millions à s’y être pressé depuis les années 80, dans l’espoir d’avoir un tête à tête avec la Dame, et pourquoi pas lui demander 2 ou 3 faveurs.

7. Le Mur des lamentations à Jérusalem

Si les chrétiens l’appellent habituellement le Mur des lamentations, les juifs le nomment quant à eux, le Mur occidental, alors que les Musulmans préfèrent utiliser le terme El Bourak en référence à la monture fantastique apportée par l’ange Gabriel qui permit à Mahomet de relier La Mecque à Jérusalem. Quel que soit le nom qu’on lui donne, le lieu attire chaque année des millions de juifs qui viennent notamment y déposer leurs prières sous forme de petits papiers glissés entre les pierres du mur sacré. En 2011, un jeune israélien fut même témoin d’un miracle, puisqu’il y trouva un chèque de 100 000 dollars destinés à « sa Sainteté le Mur des lamentations »… C’est ce qu’on appelle vouloir à tout prix racheter ses pêchés.

8. Le site de Glastonbury en Angleterre

Certains chrétiens seraient convaincus que Jésus est passé dans le coin au cours de sa virée terrestre, ce qui, même en marchant sur l’eau, fait quand même une sacrée trotte. Les païens quant à eux, vénèrent l’île pour les rituels druidiques qui s’y seraient déroulés jadis. Enfin, les amoureux d’histoire et de légendes moyenâgeuses s’y pressent pour aller se recueillir sur la tombe supposée du Roi Arthur et de Guenièvre qu’auraient découvert des moines de l’île au XIIème siècle. Tout ce beau monde se réunit donc chaque année à Glastonbury pour communier selon leurs croyances et trinquer à des jours meilleurs.

9. Lourdes en France

Merci Bernadette ! Enfin plutôt Marie-Bernarde, le vrai prénom de celle qui reçut la visite de la Vierge Marie à 18 reprises en 1858. Depuis, 6 millions de catholiques venus du monde entier viennent chaque année sur les lieux du miracle, pour un simple pèlerinage désintéressé, ou parfois aussi, dans l’espoir d’obtenir les grasses de la sainte patronne. A ce jour, Lourdes serait à l’origine de 7200 guérisons dont 70 considérées officiellement comme miraculeuses, la dernière datant de 2018.

10. Madron Well en Angleterre

Le Madron Well est un ancien puits caché dans les bois à côté des ruines d’une ancienne chapelle du 12ème siècle. Son eau aurait paraît-il des vertus curatives miraculeuses. Les pèlerins y viennent soigner leurs bobos tant physiques que psychologiques, en déchirant un morceau de vêtements à l’endroit qu’ils souhaitent guérir, avant de le nouer sur une branche à proximité de la source.

Sinon, plus près de chez vous, il y a votre agence Pole Emploi. Vu le nombre de fidèles qui s’y pressent chaque jour, c’est forcément qu’il lui arrive de réaliser des miracles, non ?

Source : Huffingtonpost.com