Lave-vaisselle, cookies ou balai-serpillière rétractable (un mop amélioré pour les spécialistes), comme le rappelle cette semaine le nouveau film de David O’Russell "Joy", les femmes ont mis au point nombre de petites révolutions domestiques. Mais les mauvaises langues trop testostéronées qui auraient tendance à réduire les inventrices à leurs seules occupations d’housewives n’ont qu’à bien se tenir. Voici un petit top qui montre que les femmes ont depuis belle lurette braconné sur les terres considérées à tort comme masculines, créant des technologies et inventant des objets « couillus » !

  1. la scie circulaire 1812
    On dit souvent que les objets ronds sont plus féminins, alors que dire de l’invention de la scie circulaire au début du XIXe siècle par Tabitha Babbitt. Cette américaine, une des premières à déposer un brevet en son nom (les femmes n’ayant pas ce droit car inféodées juridiquement à leur époux), révolutionne ainsi la construction, multipliant les possibilités de découpe donc d’assemblage.

    saw
  2. l’aquascope 1845
    Grâce à Sarah Mather, l’inventrice de l’aquascope, l’observation sous-marine a fait un pas non négligeable. Plus besoin de se mouiller pour découvrir le fond d’une rivière. Ca paraît évident et pourtant elle fut la première à y penser, démocratisant de fait une activité qui n’était alors réservée qu’aux plongeurs (et l’attirail de l’époque pesait, rappelons-le, un âne mort).
  3. les programmes informatiques
    Il y a encore quelques années (et peut-être encore un peu aujourd'hui), faire des études d'informatiques étaient la quasi-certitude de ne pas voir l'ombre d'une fille dans une salle de cours, l'informaticien trouvaient comme substitut à une éventuelle sexualité d'interminables parties de Doom. La programmation, c'était un truc de mecs. C'est pourtant une femme, Ada Lovelace, qui a mis au point le premier programme informatique, sous forme d'algorithme, à l'époque sur la machine à calculer de de Charles Babbage. Si il existe un langage Ada aujourd'hui, c'est évidemment en son honneur.

    Ada_lovelace
  4. la cheminée de locomotive et le métro aérien 1879-1881
    Multirécidiviste, Mary Walton a successivement mis au point deux systèmes de perfectionnement de technologies. En 1879, elle imagine un réservoir d’eau qui filtre les particules polluantes des cheminées de train et des habitations, réduisant massivement les émissions toxiques. Deux ans plus tard, la new-yorkaise, excédée par le tintamarre des métros aériens, invente un système astucieux qui réduit drastiquement le bruit au passage des wagons. Une précurseur dans le domaine de la lutte contre la pollution, tant atmosphérique que sonore.
  5. le radeau de sauvetage 1882
    Si vous trouvez injuste qu'on crie "les femmes et les enfants d'abord" lors d'un naufrage, vous avez tort, parce que si vous avez une chance de quitter le Titanic juste avant qu'il ne sombre, c'es grâce à Maria Beasley qui crée le premier radeau de sauvetage en 1882. Plus efficace que la bouée, rudimentaire et individuelle, le radeau est encore aujourd’hui, perfectionné évidemment, un essentiel de la sécurité maritime.
  6. l’essuie-glace 1903
    C'est aux garçons qu'on offre des petites voitures, mais pour qu'ils puissent les conduire sous la pluie, il faut l'intervention d'une femme. Mary Anderson pense à ajouter de petits balais sur l’avant, l’essuie-glace est né. Les hommes ont peut-être inventé le véhicule, mais les femmes n’ont cessé de l’améliorer comme Margaret Wilocox qui invente en 1893 le chauffage de voiture. Un petit pas pour l’automobile, un grand pas pour le confort et la sécurité. Comme le dit l'adage, "Femme au volant, confort au tournant".

    Hvkfzqo
  7. Monopoly 1904
    SI vous avez grandi en rêvant de poser un hôtel rue de la Paix ou en cauchemardant à l’idée d’aller en prison sans passer par la case départ, alors vous pouvez remercier Elizabeth Magie, l’inventrice du Monopoly en 1904. Alors que les plus grands empires industriels étaient en train de naître sous la houlette de messieurs moustachus, il y avait une femme pour illustrer de manière ludique et intelligente la nature antisocale des monopoles fonciers, théorisée quelques années plus tôt par l'économiste Henry George. Personne ne lit Henry George, tout le monde sait que le Monopoly, c'est un jeu d'enfoiré.

    monopoly
  8. le rock'n'roll 1944
    Les pionniers du rock sont surtout des hommes et les rockeuses peinent encore aujourd'hui à se produire dans un festival sans essuyer des "à poil!" de la frange la plus rafinée du public. D'ailleurs, il y a un "roi du rock", mais pas de "reine". En revanche, il y a une "grand-mère du rock", elle s'appelle Sister Rosetta Tharpe. Alors qu'Elvis fête ses 3 ans, elle signe 4 titres qui poseront les jalons de la révolution qui s'amorçait. En 1944, deux ans avant le premier hit du King, elle dégaine la guitare électrique et claque "Strange Things Happening Every Day" , aujourd'hui dans la liste des prétendant au titre de "1er titre rock'n'roll de l'Histoire".

  9. le système de surveillance en circuit fermé 1969
    Big Brother serait-il Big Sister ? Mis au point par Marie Van Brittan Brown pour sécuriser les banques, la télévision en circuit fermé (CCTV) s’est propagée à toutes les strates de la société depuis. Système qui permet d’enregistrer sans les diffuser des images de surveillance, cette invention a donné le jour à de multiples usages, les caméras de surveillance ayant depuis longtemps essaimé dans les rues, les commerces voire même les domiciles.

    orwell
  10. La bière (y'a longtemps)
    Merde ! la bière aussi ? Et ouais, ultime rempart de ce qu'on pensait être "des trucs de bonhomme", les soirées entre potes n'auraient de raison d'être que par les femmes de Mésopotamie qui auraient été les premières à brasser et à consommer ce breuvage divin.

    beer
  11. (bonus) Les armes de chasse
    Apparemment, et selon certaines théories, la différence entre le bon et le mauvais chasseur, c'est que le bon chasseur est une chasseuse, et qu'elle a du matos. On ne parle pas d'hommes ni de femmes, mais de mâles et de femelles chimpanzés qui n'ont pas forcément les mêmes méthodes pour ramenr à bouffer. Les femelles semblent être les plus promptes à prendre des bâtons pointus pour être plus efficaces. De là à imaginer que ça s'est passé comme ça pour les humains...

    2001

Vous voyez Messieurs, sans les femmes, 1) vous n'existeriez pas et 2) vous rouleriez encore avec des pare-brises plein de flotte. Donc on dit merci les filles.

Sources: Mental Floss, Buzzfeed

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :