On a déjà évoqué plein de sujets très sérieux comme les trucs à savoir sur le clitoris, les trucs à savoir sur le pénis, ou plus anecdotique mais ô combien intéressant les pénis les plus connus de l’histoire. Bref on aurait pu penser qu’avant de parler du pénis du Prince Albert on avait déjà abordé l’éjaculation précoce mais non. Heureusement une personne fort habile de Topito m’a chargé de remédier à cela en écrivant tout de suite à son sujet, donc en avant les amis. Vous allez enfin TOUT SAVOIR.

1. Une éjaculation est dite précoce lorsqu'elle survient entre 1 à 3 mn après le début du rapport

C’est environ 4mn de moins par rapport à la durée moyenne française de pénétration qui est de 7mn. Mais l’éjaculation précoce reste difficile à quantifier tant les estimations de temps d’un rapport sexuel sont aléatoires et dépendent du ressenti de chacun (à moins de mettre un chrono au début du rapport et de l’arrêter au moment de l’éjaculation mais bon ça casse un peu l’ambiance).

2. Elle concerne environ 25% des hommes

Ça en fait donc le trouble sexuel masculin le plus fréquent, et attention on dit bien trouble car c’est pas une maladie. 71% des hommes déclarent qu’ils en ont déjà souffert ce qui tend à prouver que ça peut arriver mais que ce n’est pas définitif.

3. Il existe plusieurs facteurs psychologiques et physiologiques à l'éjaculation précoce

La pression que les hommes se mettent sur leur performance sexuelle, les tempéraments anxieux, le mode de vie sont autant de causes qui expliquent ce phénomène. Mais ce trouble peut être induit par des données physiques comme une hypersensibilité du gland, des troubles de la transmission des messages nerveux dans le cerveau, une inflammation de la prostate, des anomalies de la glande thyroïde, ou encore une maladie neurologique, comme la sclérose en plaques (mais c’est plus rare). Bref comme il y a tout plein de causes possibles difficile de cerner le pourquoi du comment et a fortiori de le résoudre. C’est pourquoi le mieux est d’en parler à son médecin si vraiment le problème persiste (et pas si ça vous est arrivé une fois bourré).

4. 10% d'hommes qualifient de «précoce» une éjaculation après vingt minutes de pénétration (alors que c'est pas du tout une éjaculation précoce 20 mn)

C’est l’illustration de ce que les spécialistes appellent «l’éjaculation précoce subjective». Comme évoqué au point précédant, la méconnaissance autour du sujet fait que beaucoup d’hommes pensent en être atteints, mais à tort, puisque ici une éjaculation après 20 mn de pénétration, c’est pas précoce, c’est largement au dessus de la moyenne. Les calculs sont pas bons Kevin.

5. L'éjaculation précoce est normale lors des premiers rapports sexuels ou d’une nouvelle relation

Que ce soit clair le premier rapport sexuel de sa vie n’est jamais dingue et il se compte souvent en quelques minutes, voir en quelques secondes. Pareil quand on débute une relation et qu’on couche pour la première fois, vous allez rarement faire tout le kamasutra dès le premier RDV et généralement la découverte de l’autre est en soi déjà si excitante que bon bah ça va assez vite en fait, et on peut en être déçu, mais c’est nor-mal. Ça devient problématique si l’éjaculation précoce est systématique et qu’elle constitue une vraie gêne.

6. 36% des personnes concernées en ont déjà parlé à leur partenaire

Alors que l’éjaculation précoce fait partie des troubles sexuels les plus fréquents, beaucoup ont du mal à le verbaliser à leur entourage, tant c’est perçu comme une honte, un complexe infériorisant. Seulement 10% en parlent à leur médecin généraliste, et 7% à un ami ou un proche. C’est encore plus compliqué d’aborder le sujet quand on est jeune, 8% des moins de 25 ans en ont parlé à leur médecin seulement, contre 17% des 65-74 ans. Donc n’ayez pas peur d’aborder le sujet, surtout à un médecin car bah c’est son métier. Alors pas de chichi on tend la main et on fait confiance à son docteur (à condition qu’il soit digne de confiance bien-sûr mais s’il porte une blouse blanche je pense que c’est déjà un bon indice).

7. Pour retarder l'éjaculation on peut utiliser des préservatifs spéciaux et tout un tas d'autres techniques (y en a plein)

Il y a vraiment beaucoup de méthodes pour essayer de pallier à ça, comme des préservatifs ayant une forme resserrée au niveau du gland qui ralentissent l’éjaculation. Sinon on peut éviter de commencer par des positions qui nous excitent trop, utiliser un gel légèrement anesthésiant pour diminuer les sensations fortes et reculer le moment de l’éjaculation ou encore pratiquer le « stop and go ». Il s’agit d’interrompre le mouvement quand l’excitation ne semble plus pouvoir être contrôlée, et reprendre le coït après. Il existe aussi des médicaments pour ralentir l’éjaculation délivrés uniquement sur ordonnance. Sinon il y a toujours la bonne veille technique qui consiste à se masturber avant de rencontrer son partenaire et ça tombe bien car on justement on a un petit recap de toutes les techniques de masturbation. Parce que bien se masturber c’est important.

8. Près d’un tiers des Français ont déjà éjaculé avant même d’avoir pénétré leur partenaire

Pour vraiment vous dire que ça arrive à tout le monde, et que c’est pas parce que ça arrive une fois (même 2 ou 3 fois) que ça y est on est éjaculateur précoce. Donc on se détend du gland et on respire un grand coup.

9. 15% des concernés estiment avoir déjà été confrontés à une rupture à cause de leur éjaculation précoce

Et oui si le sujet est aussi peu abordé c’est aussi en raison des conséquences pénibles pour les concernés, que ce soit la personne qui en est victime ou pour son partenaire. Éjaculer trop vite peut évidemment être problématique pour l’autre qui n’a pas pu aller au bout de son plaisir. Mais il serait faux de croire qu’un rapport s’arrête au moment où l’homme a joui, ni même qu’il consiste uniquement à un acte de pénétration. Il y a une multitude de moyens de donner du plaisir, soyons créatifs.

10. Le pendant féminin de l'éjaculation précoce est l'orgasme prématurée, il existe mais il est beaucoup moins courant

Qui en a déjà entendu parlé ? Franchement moi pas avant de faire ce top. Pourtant selon l’étude L’orgasme prématuré existe-il ? publiée en 2011 dans la revue Sexologies, menée au Portugal, 14% de femmes se plaignaient d’un manque de contrôle sur leur orgasme souvent ou toujours. La jouissance survient parfois avant même la pénétration ou par une stimulation très légère. Ça arrive donc moitié moins que chez les hommes. Autre petite anecdote intéressante, parmi ces 14%, 3% déclarent en souffrir. C’est dû au fait que les femmes n’ont pas de période réfractaire après la jouissance, un temps qui en revanche est nécessaire à l’homme pour avoir une seconde érection après l’éjaculation. Une femme peut donc continuer le rapport sexuel, avec ou sans plaisir, jusqu’à ce que son partenaire jouisse à son tour. Mais ce phénomène reste malgré tout caché par de nombreuses femmes qui taisent leur propre jouissance pour continuer le coït avec leur partenaire afin de ne pas le décevoir quand bien même elles n’en ont plus envie.

Bref le sexe c’est compliqué mais pas plus que de monter un meuble Ikea. Alors découvre en exclusivité quel meuble Ikea es-tu, y a peut-être un rapport avec le sexe mais à la fois aucune idée car c’est pas moi qui ai fait le test.

Sources : Libération, France Info, Santé Magazine, Le Figaro, Allo Docteurs, BFM TV