"Les nouveaux Ig-Nobel sont là, les nouveaux Ig-Nobel sont là !" criait le rédacteur en chef ce matin en salle de réunion. Et là je lui ai dit que vous ne connaissiez peut-être pas les Ig-Nobel et il m'a dit, mais si on en parle chaque année de ce prix qui récompense les recherches scientifiques qui semblent le plus étranges, banales ou stupides, en tout cas insolites. Et nous ça nous plaît alors on vous a fait un top. C'est comme ça que ça se passe ici.

  1. Chimie - débouillir un oeuf
    Onze personnes ont été primées dans la catégorie chimie. Onze. Pour avoir trouvé le moyen de chimiquement "débouillir" un oeuf. ONZE. Et au final, c'est "partiellement débouilli". Ni fait ni à faire.

    giphy (1)
  2. Physique - la durée moyenne de vidage de vessie des mammifères
    Si on en croit Patricia Yang, David Hu, Jonathan Pham et Jerome Choo il faut 21 secondes à la plupart des mammifères pour se vider la vessie. Sauf que c'est 21 en comptant une marge de plus ou moins 13 secondes, ce qui est tout de suite un peu moins précis.

    giphy
  3. Littérature - analyse poussée du mot "hein ?" (ou "huh ?" en anglais)
    Mark Dingemanse, Francisco Torreira et Nick J. Enfield ont découvert que "hein" ou "huh" ou leurs équivalents existaient à travers le monde entier, même s'ils ne savent pas trop pourquoi. Merci les mecs.

    giphy (2)
  4. Management - chefs d'entreprise et tsunamis
    Gennaro Bernile, Vineet Bhagwat, et P. Raghavendra Rau ont été récompensés pour une découverte cruciale : de nombreux chefs d'entreprise ont développé dès l'enfance un goût du risque après avoir survécu à un désastre naturel de type tremblement de terre, éruption volcanique ou tsunami. Vous savez ce qu'il vous reste à faire pour que vos gosses deviennent des entrepreneurs audacieux.

    giphy (3)
  5. Économie - du cash pour lutter contre la corruption à Bangkok
    La Police de Bangkok n'a pas recruté que des demeurés cette année puisqu'elle a décidé de donner du cash aux policiers qui refusaient les pots-de-vin. Il y a une logique certaine, on ne peut pas le nier.

    giphy (4)
  6. Médecine - des avantages de se galocher
    Cette année, impossible de passer à côté de Hajime Kimata, Jaroslava Durdiaková, Peter Celec, Natália Kamodyová, Tatiana Sedlá?ková, Gabriela Repiská, Barbara Sviežená, et Gabriel Minárik pour leurs recherches sur les bénéfices et les conséquences biomédicales des baisers intenses (et aussi d'autres activités physiques intenses entre 2 personnes ou plus). Il faut dire que Kimata était déjà à l'origine des recherches liant taux de mélatonine dans le lait maternel au rire. Voilà.

    giphy (5)
  7. Mathématiques - pour vérifier qu'un Empereur aurait pu avoir 888 enfants
    Elisabeth Oberzaucher et Karl Grammer ont essayé de déterminer si et comment le Sultan marocain Ismaïl ben Chérif avait pu, entre 1697 et 1727 être le père de 888 enfants, tout ça avec des formules mathématiques.

    giphy (6)
  8. Biologie - transformer une poule en dinosaure (presque)
    Bruno Grossi, Omar Larach, Mauricio Canals, Rodrigo A. Vásquez et José Iriarte-Díaz se sont rendus compte qu'en attachant un bâton un peu lesté à la queue d'une poule, elle marchait comme les dinosaures marchaient (on pense).

    giphy (7)
  9. Diagnostic médical - qu'on peut déterminer le niveau d'appendicite en passant sur un dos d'âne
    Diallah Karim, Anthony Harnden, Nigel D'Souza, Andrew Huang, Abdel Kader Allouni, Helen Ashdown, Richard J. Stevens et Simon Kreckler se sont rendus compte qu'on peut déterminer le niveau d'une appendicite à la douleur ressentie en passant sur un dos d'âne en voiture. Pratique si on est en voiture. Avec un médecin. Et qu'on a mal au ventre.

    giphy (8)
  10. Physiologie
    Pas facile de départager les concurrents cette année en Physiologie du coup on aura 2 vainqueurs. D'abord Justin Schmidt et son "Schmit Sting Pain Index" qui mesure l'échelle de douleur des piqûres d'insectes, échelle de douleur qu'il contrôle en personne, sinon ce serait moins drôle. Le second récompensé est Michael L. Smith qui s'est démerder pour se faire piquer par des abeilles à 25 endroits différents du corps histoire de voir où ça fait le moins et le plus mal. D'après lui ça ne fait pas mal sur le crâne, sur l'orteil du milieu et sur le haut du bras. En revanche la narine, la lèvre supérieure et le pénis...

    giphy (9)

NOT THE BEES. NOT THE BEEEES

Source : Wikipédia

Crédits photo : VSE42