Quand tu vas accoucher ou que tu as déjà pondu ton bébé, tu as toujours deux ou trois personnes qui adorent étaler leur science sortie de derrière les fagots, bourrés de certitudes et de préjugés, parce qu’ils connaissent la sœur de la cousine de machin qui a une histoire similaire à la tienne, de loin, très loin. Ils adorent te balancer des trucs dont ils sont persuadés, et alimentent sans même le vouloir les idées fausses sur les bébés et leur fonctionnement.

1. « Plus il est gros à la naissance, plus vite il fera ses nuits »

Alors non ce n’est pas parce qu’il fait 4kg à la naissance qu’il dormira plus vite. 4kg ou 2,8kg, il aura quand même envie de bouffer la nuit, comme tous les bébés. Et ce, jusqu’à ce qu’il sache réguler son appétit. Ça peut prendre 1 mois, 3 mois, 6 mois, mais ça ne dépend pas de son poids de naissance.

2. « Si tu l’allaites trop longtemps, il sera dépendant de toi »

Et il vivra chez toi jusqu’à ses 30 ans et toute ta vie sera foutue, espèce de mammifère. Alors en vrai non, on se calme, il a le droit de bouffer un téton sans vouloir refuser de faire ses cartons 25 ans plus tard.

3. « Si tu as déjà accouché par césarienne, tu ne pourras jamais accoucher par voie basse »

Encore une fois, c’est faux. Toutes les femmes sont différentes, et il n’est absolument pas impossible d’accoucher par voie basse pour un second enfant, même si le premier est né par césarienne. Tout dépend de la future mère, pas des statistiques de mamie Yvette.

4. « Laisse-le pleurer, ça l’aide à ouvrir ses poumons »

Oui bien sûr, puis ça l’aide à développer ses cordes vocales aussi, ça va en faire un vrai chanteur d’opéra tiens. Non mais qu’est ce qui faut pas entendre franchement. Un bébé ne pleure jamais par plaisir, faut se rentrer ça dans le crâne.

5. « Tu vas l’aimer dès que tu l’auras dans les bras »

Non, pas forcément. Ce mythe autour de la femme qui se découvre mère instantanément du moment qu’on lui pose son nouveau-né sur la poitrine est faux, et ultra culpabilisant. Aimer son bébé peut prendre du temps, et ce n’est absolument pas anormal.

6. « Si tu ne l’allaites pas, il aura plein de maladies plus tard »

Ouais, peut-être même qu’il aura la peste, le choléra, et le QI de Nadine Morano en prime. Hey les pro-allaitement, on se calme un peu sur la culpabilisation des autres, ça vous dit ? On laisse les gens faire leur choix respectueusement ? On ferme un peu sa bouche, qu’est ce que vous en pensez ?

7. « Si tu lui donnes une tétine, t’es foutue »

Parce qu’il ne voudra plus prendre le sein, parce qu’il se réveillera toute la nuit dès qu’il aura perdu sa tétine, parce qu’il aura les dents déformées, des caries, un retard de langage et qu’il votera Front National aux prochaines élections.

8. « Ne lui donne pas d’aliments allergènes avant ses 3 ans »

Alors qu’il y a eu des vraies études scientifiques qui ont prouvé que donner des aliments potentiellement allergènes après la première année empêchait de développer des allergies alimentaires. Mais bon, continuons d’écouter mamie Yvette, elle en sait beaucoup plus que la science elle-même hein.

9. « Si tu l’élèves en ville, il sera asthmatique »

Et il se transformera en gros con qui râle dès qu’il sera capable de parler, c’est prouvé. En vrai, c’est l’humidité qui favorise les acariens responsables des réactions allergiques inflammatoires, et il y a plus d’enfants asthmatiques en Basse-Normandie qu’à Paris. Comme quoi.

10. « Les bébés ne comprennent rien »

Ça explique pourquoi ses grands-parents lui parlent comme s’il était demeuré. Pourtant, les bébés comprennent, pas forcément les mots, mais ils comprennent le ton, l’intention, et ça les aide à développer leur langage et leurs émotions, alors arrêtons de lui parler comme s’il avait un QI de 3,5, ça ne sera que bénéfique pour lui.

Et vous, on vous a dit quoi comme conneries ?