On se plaint souvent d’avoir été bercés aux dessins animés plutôt moisis sur le plan de l’épanouissement de la femme. Le genre de dessins animés dont les héroïnes sont franchement dénuées de toute forme d’intelligence et ne donnent pas une image vraiment réjouissante du féminisme. Mais ouf, ils ne sont pas tous comme ça fort heureusement, donc rendons hommage à ces vraies héroïnes qu’on a envie de montrer aux jeunes marmots.

1. Mulan dans "Mulan"

Mulan c’est un peu la base de la base. On lui a d’ailleurs consacré un top à part entière de déclaration d’amour. Déjà de base, c’est pas une princesse donc elle n’a pas de souci de robe ou de cheveux mal coiffés. En plus, elle est intelligente et elle préfère botter des culs plutôt que de se marier. C’est clairement la féministe number one.

Source photo : Giphy

2. Vaiana dans "Vaiana, la Légende du bout du monde"

Encore une fois on a à faire à un personnage qui s’en cogne pas mal de trouver un mari dans sa life. Le personnage de Vaiana a le mérite de repousser ses limites, d’explorer et d’être une bonne chef. C’est un bel exemple d’empowerment féminin même si elle à un côté macronesque avec son sens inégalé du management.

Source photo : Giphy

3. Elsa dans "La reine des neiges"

OK elle est blonde. OK cette bâtarde nous a collé dans la caboche la chanson la plus relou du siècle. Mais quand même, elle remplit tous les critères d’un personnage plutôt féministe. Elle se fait tej par ses parents parce qu’ils savent pas comment régler son léger problème de congélation des doigts, du coup elle se retrouve emprisonnée loin d’eux et surtout loin de sa sœur. Bref sa vie est un combat contre le monde, contre les autres qui l’aiment bof à cause de son handicap et pour sa sœur qu’elle aime plus que tout. Franchement, Cendrillon à côté c’est une serpillière.

Source photo : Giphy

4. Pocahontas dans elle-même

Non seulement elle est féministe mais surtout elle est écolo (assez rare comme concept dans la sphère des dessins animés faut dire). Elle a beau être princesse (mais pareil, OUT les robes et les fanfreluches) elle tej son prince parce que BALEK d’aller se la couler douce en Angleterre, elle sauve John Smith même si c’est un bouffon. Bref elle envoie du pâté (végan et bio et issu de circuit court même).

Source photo : Giphy

5. Mégara dans "Hercule"

Bizarrement oubliée, la pourtant chouette Mégara qui est une sacrée chieuse a le mérite de défier la mièvrerie inhérente à tous les personnages de Disney. Elle est cynique mais sage, elle envoie chier à tout va. Bref c’est une copine.

Source photo : Giphy

6. Esmeralda dans "Le bossu de Notre-Dame"

Non seulement elle est féministe mais en plus elle est une figure de discrimination contre les gitans. Elle mène clairement tous les combats. d’autant plus qu’elle tej tous les mecs qui veulent se la faire, que ce soit Quasimodo ou Frollo et finit avec Pheobus qui est un peu le seul à la voir vraiment comme une femme libre. Elle déchire grave.

Source photo : Giphy

7. Mérida dans "Rebelle"

Déjà elle est dans un Disney qui se titre « Rebelle », mais en plus elle est rousse. Deux atouts de bases pour marquer sa différence. Elle envoie tout balader pour pas subir un mariage forcé, parce que « niksarasse chuis pas un trophée » dit-elle cette bougresse. Elle se confronte à un concours uniquement dédié aux garçons et au terme duquel le gagnant aura sa main. Si elle gagne elle pourra donc se marier avec elle-même. Cette zouze donne des envies de tir à l’arc.

8. Princesse Mononoké dans elle-même

Globalement, tous les personnages de Miyazaki sont plutôt féministes (c’est ça le truc chouette quand on suit un réal qui fait que des films bien). Tout comme Pocahontas, elle a aussi une dimension écolo de taille, c’est un personnage proche de la nature qui apprend à maîtriser sa colère et à agir avec tolérance. C’est la meilleure.

Source photo : Giphy

9. Coraline

On ne sait pas si Coraline est vraiment féministe, c’est encore une petite fille mais elle présente déjà les caractéristiques d’un personnage ouvert, curieux et intelligent, totalement éloigné de la classique godiche façon Belle au bois dormant.

Source photo : Giphy

10. Lisa Simpson

Et on garde évidemment le meilleur pour la fin. Lisa. Icone féministe de la série télé. Intelligente, artiste, curieuse elle est le faire valoir de la bêtise de tous ceux qui l’entourent. En revanche, ça ne nous empêche pas de préférer Homer parce qu’on n’a pas de race.

Tu as maintenant un bon programme de films à montrer à tes enfants pour le week-end.