univ paris 14
Crédits photo : AB

Les sitcoms des années 1990 ont fait du mal à toute une génération. De jeunes collégiennes ont ainsi végété devant leur télé en s'imaginant que la vie étudiante, ça avait l'air d'être bien cool, dans un décor pastel, avec des fringues fluo et des coiffures à la con. Et lors de leur arrivée à l'université, ce qui est arrivé à nombre d'entre elles depuis 20 ans, beaucoup ont déchanté. Et on se dit rétrospectivement que pour une jeune femme aujourd'hui en recherche d'emploi, il est préférable de spécifier ses diplômes que d'indiquer sa passion dévorante pour Hélène et les Garçons.

  1. On a longtemps cru que quand on serait à la fac, aller à la cafétéria serait le comble de l'éclate
    En vrai, les étudiants trainent dans les bars, et n'y commandent pas de jus d'orange.
  2. On a cru que quand on était une fille, on allait à la salle de sport, et quand on était un garçon on allait répéter dans un garage
    En vrai personne n'a les moyens de se payer une salle de sport en étant étudiant, ni un flipper à entreposer dans un garage tout propre.
  3. On a cru que s'appeler José et faire du clavier c'était cool
    En vrai il suffit juste de réfléchir et de penser à Jean-Michel Jarre pour s'apercevoir qu'on a eu tort.
  4. On a cru qu'à la fac, la cité U se serait une chambre avec trois lits en laiton, des coiffeuses, des dessus de lits à fleurs et l'absence de mixité
    En vrai c'est un placard tout moche de 9m2 ou tu entends tes voisins baiser.
  5. On a cru que porter des caleçons et rentrer son t-shirt dedans, c'était ça la classe
    Mais on ne l'a pas cru longtemps.
  6. On a cru que les ballades rock étaient super tendances dans milieux musicaux universitaires
    Et que l'on pouvait monter un groupe qui ne faisait que des fins de morceaux. En fait non, les étudiants écoutent du punk ou de la techno et le romantisme fleur-bleue a disparu des amphis.
  7. On a cru qu'on allai se taper des petits déj' gargantuesques avec sa bande de potes, jus d'orange, café ou thé et croissants à gogo
    Et puis on a découvert les corn-flakes sans lait et les biscottes natures.
  8. On a cru qu'on pouvait faire des études de sociologie comme Hélène et ne rien branler du tout de ses journées
    Et être en deuxième année à 30 ans, comme Johanna. Bon, ça, c'était vrai.
  9. On a cru que ça se faisait d'escalader les gouttières pour rejoindre sa copine dans sa cité U
    En vrai on se fait rapidement dénoncer par un voisin et arrêter pour tentative de cambriolage (au minimum).
  10. On a cru qu'on pouvait arrêter l'armée quand on voulait, comme Nicolas
    Profiter d'une perm' pour revenir et ne plus jamais y retourner. Du coup, il avait bien fait de ne pas se couper les cheveux.
  11. On a cru qu'il n'y avait pas de violence dans le monde
    Et un jour, longtemps après, on a vu l'épisode censuré, celui que TF1 nous avait caché :