Je sais qu’on est un site de divertissement, qu’on est pas trop censés donner notre opinion, mais aujourd’hui je trempe ma plume dans le vitriol, je la mets dans un pavé, et je jette ce pavé dans une mare. Allez, je me lance : je trouve que la guerre, c’est pas très bien. La phrase est lâchée. Mais certaines guerres ont au moins le mérite de modifier la géopolitique mondiale, de bousculer les frontières. D’autres ne sont que d’immenses boucheries conclues par un match nul.

1. Le conflit de Kargil

En 1999, des soldats pakistanais se demandent comment ça se passe du côté indien de l’Himalaya, alors ils vont voir par eux-même. Les Indiens sont pas vraiment contents de ça et envoient des soldats pour leur dire qu’ils avaient qu’à demander, ils leur auraient envoyé des cartes postales. Cette guerre a la particularité de se passer à plus de 5000 mètres d’altitude, dans des températures allant jusqu’à -50°C, du coup quand on dit aux soldats de cesser le feu au bout de seulement deux mois, ils sont dû vraiment se les cailler. Il n’y a pas eu plus d’un millier de morts, mais ça aurait pu être vraiment pire, vu que cette guerre est l’une des seules de l’Histoire à opposer deux puissances nucléaires. Elle aurait pu régler définitivement notre problème de surpopulation.

Source photo : Giphy

2. La guerre anglo-américaine de 1812

En Juin 1812, les Etats-Unis, gonflés à bloc après leur première victoire face aux Anglais, se disent que ces derniers ne feront rien s’ils envahissent le Canada, après tout eux aussi jouent au hockey sur glace, c’est la même culture. Mais les anglais tiennent à leur sirop d’érable et mettent leur hola. Ça part en guerre, allez. Et les Américains se rendent rapidement compte que c’est plus difficile d’obtenir l’indépendance d’un pays qui n’en a pas trop envie, ils se prennent donc quelques branlées. En 1814, les Anglais prouvent aux Américains que leur capitale est inflammable pour leur faire comprendre qu’ils feraient mieux de se calmer. Les Yankees commencent alors à remettre en question la nécessité de contrôler des milliers de kilomètres carrés peuplés uniquement de caribous qui écoutent Céline Dion. Les Rosbifs, de leur côté, sont très occupés par leurs guerres en Europe. Les deux parties se disent alors pourquoi ? Pourquoi la guerre ? Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? Pourquoi l’ananas sur les pizzas ? Elles finissent par négocier un statu quo en 1815. Cette guerre aura fait moins de 5.000 morts en tout, mais pour rien, puisque les frontières n’auront absolument pas bougé.

Source photo : Giphy

3. La guerre de Succession d'Autriche (1740-1748)

Le 20 octobre 1740, l’empereur romain germanique de la maison de Habsbourg, Charles VI rejoint ses ancêtres. Sa fille aînée, Marie-Thérèse d’Autriche, lui succède donc, c’est la loi mon gars. Sauf que vu que c’est une gow, elle ne peut pas régner sur l’empire, faut pas déconner. Comme elle n’a en plus que 23 ans, elle tente de poser le petit cul de son mari sur le trône, pour pas rester trop loin du pouvoir. Sauf que pendant ce temps ce temps, d’autres princes de l’empire aimeraient bien poser un bout de fesse sur un des accoudoirs du trône aussi, tant qu’à faire. L’un d’entre eux, Frédéric II, le roi de Prusse, envahit l’Autriche en 1740, en oubliant de lui déclarer la guerre d’abord. Quelle tête en l’air, un jour il va oublier sa tête. Il n’avait par contre pas oublié de préparer et équiper son armée, qui du coup s’impose sans forcer. En 1741, la France, fidèle à sa réputation d’amour du risque, s’allie à eux voyant qu’ils ont déjà pratiquement gagné la guerre. Mauvais moove puisque à peu près toute l’Europe n’aime pas trop la France à l’époque. Pour lutter contre sa puissance, pas moins de 7 royaumes et régions s’allient contre eux, dont l’Angleterre et la Russie.

Après 8 ans de guerre et près de 500.000 victimes, on négocie le statu quo. Marie-Thérèse monte sur le trône comme prévu. Seules les alliances ont profondément évolué au cours de cette guerre, la prusse a gagné quelques territoires, la France quelques ennemis supplémentaires, dont la Prusse, qui l’a bien bolossé vers la fin.

Source photo : Giphy

4. La guerre de Corée (1950-1953)

Difficile d’être objectif sur l’origine de la guerre, tant les versions seront différentes si on regarde une source occidentale ou russe. Ce qu’on sait, c’est que quand la Corée du Nord envahit le Sud en 1950, elle est préparée de longue date et très bien équipée par les soviétiques, alors que le sud pas du tout. Du coup, ils se font marcher dessus les premiers mois de la guerre. Ils n’avaient rien vu venir, malgré la présence de plusieurs centaines de conseillers stratégiques américains sur place. Il y a du y avoir du licenciement à gogo après ça. En à peine 3 mois, la quasi totalité du sud est envahie. Les américains, qui n’ont toujours pas soigné cette phobie du communisme qui les ronge, sûrement un problème avec leur père dans leur enfance, envoient l’armée, et en 2 mois, c’est la quasi-totalité du Nord qui est envahie. Et là, alors que la guerre semble gagnée, plus d’un demi-million de chinois débarquent en Corée et les repoussent. Comment, se dit alors l’observateur avisé ? Mais les Chinois n’ont jamais dit qu’ils rejoignaient la guerre, pourtant. Exact, lui répondra l’autre observateur, encore plus avisé : selon le gouvernement chinois, ces 500.000 hommes sont des volontaires, extrêmement bien coordonnés et équipés. Ouf, me voilà rassuré. Un peu moins rassurant, un général américain, MacArthur, suggère d’envoyer plusieurs dizaines de bombes nucléaires sur ces volontaires. Après avoir étudié cette proposition, l’oncle Sam se rend compte qu’au rang des mauvaises idées, celle-ci est sur le podium historique. Finalement, tout ça se termine sur un statu quo, et la Corée aura gagné un superbe champs de mines dans cette histoire.

Source photo : Giphy

5. La guerre Iran-Irak (septembre 1980 - août 1988)

En 1979, la révolution islamique demande avec insistance au Shah d’Iran de lui donner un peu de pouvoir, on peut dire qu’il accepte, puisqu’il quitte le pays en sentant le vent tourner. La république islamique est alors proclamée. Saddam Hussein craint que ça lui arrive aussi, alors il décide de calmer les esprits en envahissant l’Iran, car c’est connu que la guerre est le meilleur moyen de les calmer, ces putains d’esprits. A l’époque, les puissances occidentales considéraient ce petit bonhomme comme modéré et progressiste, preuve qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, donc elles le laissent faire. Mais contrairement à ce qu’il pensait, les Iraniens ne se laissent pas faire et contre-attaquent en 1981, déglinguant tous les Irakiens sur leur passage. Ces derniers leur disent ok, on a déconné, on arrête maintenant. Mais l’Iran n’a aucune raison d’arrêter et envahit à son tour l’Irak. La tuile. La ligne de front se stabilise fin 1982 et ne bouge pas vraiment pendant 6 années. Finalement, on décrète un cessez-le-feu en 1988. Statu quo, on rentre à la maison, et les deux pays sombrent dans la crise. Bilan : un million de morts dont beaucoup de mineurs et de civils, utilisation d’armes chimiques pour donner un peu de piquant à tout ça, et pas de changement territorial.

Source photo : Giphy

6. La deuxième guerre du Congo

Après la guerre au Rwanda, la stabilité de la région n’est pas à son optimum. Des centaines de milliers de personnes ont fui le Rwanda, pour se poser au Congo, se disant qu’ils auront peut-être un peu plus la paix. Spoiler : ils se sont trompés. Parce qu’après les réfugiés, quelques milices ont vu de la lumière et sont entrées, puis ont commencé à piller le pays, avec la bénédiction du Rwanda, jusqu’à ce qu’elles prennent carrément le pouvoir en 1997, sans passer par le suffrage universel. Elles remercient alors le Rwanda et lui disent merci mais il va falloir partir monsieur maintenant. Ce dernier prend la mouche et il envahit le pays avec son pote l’Ouganda. Après 4 ans de guerre, qui impliquent 9 pays africains, 30 groupes armés, et plus de 4 millions de morts, les Nations Unies débarquent et demande d’arrêter s’il-vous-plaît les enfants, je veux pas savoir qui a commencé. Les troupes rwandaises et ougandaise se retirent en boudant, et la guerre se termine, mais pas l’instabilité du pays.

Source photo : Giphy

7. La révolte d'An Lushan

An Lushan était un général de l’armée Tang, nommé par l’empereur Xuanzong pour commander 3 garnisons au Nord de la Chine. Mais 3 garnisons, ça lui suffisait pas, alors en 755, il se révolte sous prétexte de ramener Yang Guozhong (un gouverneur avec qui il s’entendait pas) à la raison. Mais bon, il va pas s’arrêter en si bon chemin, et il commence à se dire que le palais impérial lui va bien au teint aussi. Quand il voit la gueule de son armée, l’empereur lui laisse la capitale et demande à Yang Guozhong de se suicider. Ça calme pas An Lushan, qui se fait proclamer empereur mais tombe malade dans la foulée. Le karma. Du coup, il perd la confiance de tous ses petits potes, et se fait assassiner par son propre fils en 757. Si le prochain président me lit, j’espère pour lui que tous se vaccins sont à jour. En 763, son fils meurt aussi et la dynastie Tang reprend ses droit, tout revient à la normale. Enfin « tout », seulement si on omet le fait que la moitié de la population est morte pendant ce conflit, soit 20 à 30 millions de personnes, de massacres, famines et maladies. Tout ça parce qu’un mec s’entendait pas trop avec un autre.

Source photo : Giphy

8. La guerre de 7 ans

Vous vous rappelez de la guerre de succession d’Autriche ? Normalement oui, vous l’avez lu il y a vraiment pas longtemps. Sinon, consultez. Bref, cette guerre, considérée comme la première véritable guerre mondiale car elle se passe en Europe, en Afrique, et aux Etats-Unis. Et pourquoi tout ça ? Pour une toute pitite région toute mimi appartenant à l’Autriche, qui répond au doux nom de Silésie. Cette région est riche, peuplée, et a beaucoup de ressources. Et vu l’instabilité de la région, provoquée par la guerre susnommée, il y a un paquet de pays qui tentent leur chance. En 1756, ça part en guerre entre le royaume de France, l’archiduché d’Autriche et leurs alliés, contre le royaume de Grande-Bretagne, le royaume de Prusse et leurs alliés. Du coup, guerre, boum, guerre, paf. Ça part en changement d’alliances de partout #GOT. 7 ans et plus d’un million de morts plus tard, devinez à qui appartenait toujours la Silésie ?

Bon, la France a quand même perdu la canada et pas mal d’îles dans cette histoire.

Source photo : Giphy

Je vous l’avais dit, la guerre c’est mal.

Sources : Wikipédia, Le Monde, Herodote

Tu ne sais pas quoi offrir pour la fête des mères ? On a déniché les trucs les plus cool :