A l'heure où DSK comparaissait devant une cour à New York, la France redécouvre que télévision et justice peuvent faire bon ménage aux Etat-Unis. Un vrai choc culturel, avec la quasi instantanéité qui nous surprend d'autant plus. Et pourtant on avait déjà vu des caméras dans un tribunal autrement que dans les "Experts Miami". 8 procès télévisés qui ont fait date.

  1. Nuremberg (1945-1946): organisé par les vainqueurs de l'Allemagne nazie, le procès de Nuremberg fut intenté contre 24 des principaux responsables du Troisième Reich, du moins ceux qui restait, accusés de complot, crime contre la paix, crime de guerre et crime contre l'humanité. Rien que ça. Avec ces caméras, le monde découvre le regard de ceux qui viennent presque de les mener à sa perte. La plupart d'entre eux seront pendus ou condamnés à la prison à perpétuité.
  2. Adolf Heichmann (1961) : passé presque inaperçu en France à cause de la guerre d'Algérie, le procès d'Adolf Heichmann, le "bureaucrate" de la déportation allemande puis Européenne de 1937 à 1944 (sous les ordres de Himmler et Heydrich) est pourtant un modèle du genre. Ou comment faire payer avec le témoignage de l'image à celui fut témoin et surtout partie prenante des premiers massacres de masse organisés.
  3. Klaus Barbie (1987) : le grand procès filmé en France, le plus retentissant. Le chef de la Gestapo de Lyon revient sur les terres de ses crimes pour y être condamné pour "crime contre l'humanité". On met un visage sur l'horreur et on écoute les témoignages de ceux qui ont subi ses foudres, sans parfois pouvoir le regarder dans les yeux. C'est la première fois en France, qu'un homme dut répondre devant une cour d'assises de faits relevant du crime contre l'humanité.
  4. OJ Simpson (1994) : star du football américain, OJ Simpson fut accusé de double meurtre, celui de son ex-femme et celui de son compagnon. Il fut acquitté en 1995 à la suite d'un procès sans fin, encore controversé à ce jour et basculant dans l'ultra médiatisation. Prenez un people, des enregistrements sonores, une course poursuite filmée, un jury que l'on retire du monde pour ne pas être influencé, des caméras dans les moindres recoins et vous obtenez un procès qui fera date. Tout ça pour que OJ Simpson finisse en prison 13 ans après pour enlèvement et vol à main armée dans une autre affaire.
  5. Bill Clinton (1999) : quand les Etats-Unis et sa presse mettre sur la place publique la vie de son président. Une des ses anciennes collaboratrices, Paula Jones, l'a accusé de harcèlement sexuel. Pendant les interrogatoires lors de ce procès, qui ira jusqu'à la Cour suprême en mai 1997, Clinton fait ses déclarations concernant Monica Lewinsky, une stagiaire de la Maison-Blanche, avec qui il nie avoir eu quelque relation que ce soit. Ce mensonge lui vaudra l'accusation de parjure et le plus grand repentir de toute l'histoire de la télévision.
  6. Michael Jackson (2005) : la proximité du chanteur/bambi avec les enfants a fait naître des rumeurs et a donné lieu à deux accusations d'abus sexuel sur mineur. L'une n'a pas connu de suite judiciaire et l'autre a abouti à un procès, peut-être le plus médiatique de tous au terme duquel Michael Jackson fut acquitté. Le monde entier suit en direct les déboires du Roi de la Pop, juste avant Twitter.
  7. Bernard Madoff (2008) : Bernard Madoff et sa fameuse chaîne de Ponzi pyramidale qui lui permis de détourner plus de 65 milliards de dollars en payant les intérêts de ses plus anciens clients avec l'argent des nouveaux arrivants. Peu d'images du procès en lui même, mais une déferlante avant et après qui nous donnait l'impression de suivre le procès au jour le jour. pour une condamnation ahurissante de 150 ans de prison.
  8. Dominique Strauss-Kahn (2011, 2012 ?) : on ne parle évidemment pas encore de procès mais seulement de comparution, filmée et diffusée en quasi direct sur toutes les chaînes du monde. Voir de ses yeux un homme d'Etat français ramené au simple statut de citoyen dans un petit tribunal en prétextant la même justice pour tous a eu quelque chose de marquant. Il y aura un avant et un après, avant même le procès qui devrait être de la même teneur.

Et vous, vous en connaissez d'autres ?

Crédits photo (creative commons) : bloomsberries