Depuis quelques années, Linkedin s’est imposé en France comme le premier réseau social professionnel. Ces trois derniers mots m’inspirent des sentiment tels que le malaise, l’envie de décéder et la consternation. Mais c’est comme ça, aujourd’hui il vaut mieux avoir un profil sur le site parce que la plupart des recruteurs vont y jeter un œil. Et une fois que tu l’as fait, tu croises les utilisateurs. Certains sont là comme toi, un peu par défaut, et il y a aussi tous les relous qui rendent Linkedin un peu plus nul encore.

1. Celui qui se croit sur Tinder

Pour lui, ou elle, Linkedin est un supermarché de l’amour. Ça pourrait sembler idiot, mais en fait c’est pas si bête : on connaît tout le CV de l’autre, on peut savoir s’il est un bon parti, s’il est ambitieux, etc. Sauf que toi t’es pas là pour ça, et que t’as aucune envie de te faire chiner ici, et encore moins sur des critères professionnels. Tu vis ça comme une agression dans ton petit monde d’expériences et de savoir-faire.

Source photo : Giphy

2. Celui qui partage des contenus inspirationnels

Le tout à base de #riennestimpossible #reachthetop. Il/elle veut absolument te motiver à atteindre tes objectifs, ou alors montrer au monde entier (et à son futur patron) qu’elle est une personne optimiste et énergique. En vrai, elle saoule tout le monde. On sait très bien qu’elle est chômeuse, dans son lit, en train de regarder Netflix avec son chat.

3. Celui qui a eu le job de tes rêves

Tu as quand même liké la « bonne nouvelle » par fair play, mais au fond de toi tu pleures des larmes d’eau salée. En plus il ne fait plus que partager les exploits qu’il a réalisés à son nouveau poste pour bien te faire déprimer, et ça marche.

Source photo : Giphy

4. Celui qui fait un CV original

Oh tu as fait ton CV sur une étiquette de bouteille de jus de fruit, on n’avait jamais vu ça. En fait si. LE CV ORIGINAL N’EST PLUS ORIGINAL DEPUIS 2008. Celui qui s’y essaie aujourd’hui est le plus gros ringard de l’humanité (après celui qui se fait « un p’tit caf' ».) En plus ces trucs sont une fois sur deux totalement illisibles et moches, alors arrêtons les dégâts et revenons aux jolis CV avec des jolies mises en page. Merci.

5. Celui qui te demande un job directement après l'ajout

Tu as à peine cliqué sur le bouton pour accepter ce nouveau contact que celui-ci te saute à la gorge avec un message de 10 km de long impersonnel et écrit à l’avance. Non je n’ai aucun job à te donner, d’ailleurs j’en cherche un actuellement, et je peux te dire que si j’étais un patron je préférerais accepter un CV original que ton mail tout pourri. Va-t’en.

Source photo : Giphy

6. Celui qui t'ajoute et t'envoie un mail dans la foulée pour te parler de son super projet révolutionnaire

Projet qui évidemment nécessite des fonds, et possiblement des fonds qui viennent de ton compte en banque. Déjà, je n’ai aucune envie de te verser de l’argent, et en plus je ne suis pas sûr que le stylo 5 couleurs soit un projet révolutionnaire. 4 c’était déjà pas mal, surtout que personne n’a jamais fini le rouge et le vert.

7. Celui qui cherche du boulot pour son gosse/neveu/frère

C’est tout le contraire de l’indépendance, une qualité recherchée dans environ 95% des jobs. Personne n’a envie d’embaucher un candidat qui va arriver le matin avec sa maman qui le tient par la main. Tu ne veux pas d’un collègue qui mangera les petits plats préparés par sa tante le midi pendant que toi tu boufferas ton sandwich triangle dégueu. S’il veut ce job, il vient le chercher lui-même.

Source photo : Giphy

8. Celui qui se croit sur facebook

Et qui partage ses photos de vacances, ses albums de famille, les progrès de son fils à l’école, des idées cadeaux pour Noël… Non, Linkedin est déjà assez gênant pour que tu viennes y ajouter le côté gênant d’un autre réseau social. Le but n’est pas de créer un hybride monstrueux et de détruire le monde à coups de dépression. Alors range ces photos et va les poster sur le support adapté.

9. Ton prof de lycée

Tu vois qu’il est déjà en contact avec tous tes anciens camarades. Toi qui n’avais pas envie de l’accepter parce que tu voulais te créer un vrai réseau, tu commences à subir la pression sociale. Si tu ne réponds pas favorablement à sa demande, ton ancien prof va penser que tu ne l’aimes pas et tous les merveilleux souvenirs qu’il avait de toi vont se ternir. Donc tu acceptes, et dans la minute qui suit il te demande ce que tu deviens ce gros relou. TU AS MON CV DEVANT LES YEUX, TU SAIS CE QUE JE DEVIENS.

Source photo : Giphy

10. Celui qui t'ajoute et que tu connais pas

Il n’a aucune compétence en rapport avec les tiennes, il sort vraiment de nulle part, et pourtant il t’a envoyé une invitation. Si tu acceptes, il y a 80% de chances qu’il se transforme en un autre type de relou précédemment cité. Gros dilemme.

Je sais que tu as menti sur ton CV.