Alors comme ça tu fais ton malin parce que t’as eu 18/20 en chimie au bac et tu penses que ça fait de toi un type exceptionnel ? Redescends un peu, mon grand : même les plus grands génies du monde font parfois d’immenses conneries. Des erreurs monumentales qui seraient drôles si elles n’étaient pas tragiques – mais plus drôles que tragiques quand même.

1. La première sortie spatiale 100% féminine annulée à cause d'un problème de taille de combinaisons

Le truc absolument absurde : alors que la NASA avait annoncé en grandes pompes la sortie simultanée de deux femmes astronautes dans l’espace, celle-ci a été annulée à la dernière minute faute de deux combinaisons en taille M. Pour se justifier, la NASA affirme que l’une des deux femmes aurait grandi pendant son séjour dans l’espace. Mouais.

2. Toujours la NASA qui se plante entre deux unités de mesure

L’équipe chargée de développer les propulseurs de la sonde Mars Orbiter était située en Angleterre et travaillait donc en pouces. C’était tellement évident que personne ne songea à en avertir les équipes de la NASA qui, quand elles paramétrèrent les systèmes informatiques de la sonde, ne procédèrent à aucune conversion. Et bye-bye la sonde. Des millions de dollars foutus en l’air.

3. Ce mec qui arrive tout au bout de Qui veut gagner des millions pour se planter à la dernière question

Le mec avait déjà gagné au Jeopardy et se retrouvait à la question finale de QVGM, de laquelle il pouvait se retirer à tout moment. Le mec mate la question. Il lui reste un joker, le vote du public. La question est la suivante : « pour commander ses boissons favorites depuis son bureau, le président Lyndon Johnson avait quatre boutons installées dans le bureau ovale : coca, café, thé et quoi d’autre ? » Le public se prononce pour la réponse C, et un peu pour la réponse D. Le mec n’en sait rien. Il peut repartir avec 500.000 dollars. Mais il préfère répondre quand même à l’instinct. C’est nul, l’instinct.

4. Toujours la NASA et ses erreurs de calculs

Quand un gosse de 17 ans corrige tes calculs alors que tu es la NASA, c’est qu’il y a un problème. C’est pourtant ce qui s’est produit quand le Britannique Miles Soloman s’est rendu compte que les capteurs de rayonnement de l’ISS enregistraient de mauvaises fréquences. Et la NASA de découvrir que cette petite anomalie qu’ils jugeaient sans importance faussait leurs calculs depuis des mois, voire des années.

5. Nikola Tesla, l'hyperventilation et les lois de la gravité

Quand il était jeune adulte, Nikola Tesla – pas encore tout à fait un génie mais certainement plus intelligent que vous à son âge – souffrait d’hyperventilation. Et il avait remarqué que, dans ses crises d’hyperventilation, il se sentait plus léger. A tel point qu’il s’est demandé si l’hyperventilation ne lui suffirait pas à défier les lois de la gravité. Du coup, un jour, il est monté sur un toit avec un parapluie sous la flotte et a attendu d’hyperventiler dans le froid. Et une fois cet état de semi-évanouissement atteint, il a simplement sauté. Spoiler : il ne défiait pas les lois de la gravité. Heureusement pour lui, il n’en est pas mort et a simplement mis plusieurs semaines à s’en remettre.

6. Thomas Edison et la maison tout en béton

Non content d’avoir complètement envoyé chier Tesla quand celui-ci lui a proposé le concept de courant alternatif, Thomas Edison s’est aventuré dans plusieurs paris industriels totalement stupides. L’un des plus parlants est la construction de maisons en béton – entièrement en béton, avec des meubles en béton et même un piano en béton. Edison a trouvé des investisseurs et a commencé à construire des prototypes – pour se rendre compte que ça ne coûtait pas si pas cher, cette affaire. Au total, Edison a construit 11 prototypes et n’est pas parvenu à en vendre un seul.

7. Fred Hoyle et l'idée de l'état stationnaire de l'univers

Le mec était malin, très malin : c’est à lui que l’on doit énormément de notre connaissance actuelle sur la formation de l’univers, sur la construction de la matière, sur les étoiles, sur… Mais Hoyle était CONVAINCU d’un truc : l’univers était dans un état stationnaire et tous ceux qui pensaient que la théorie de l’expansion de l’univers valait un kopeck étaient des cons. Et le pire, c’est que le charisme naturel de Hoyle lui a permis de convaincre toute une partie de la communauté scientifique qu’il avait raison. Avant d’associer son nom à certaines blagues scientifiques ayant trait à l’entêtement et à l’aveuglement.

8. Charles Darwin avait super mal compris sa propre théorie de l'évolution

Darwin était persuadé que la transmission des gènes d’un individu par ses parents consistaient en un mélange des gènes parentaux à parts égales. Or cette théorie entrait en contradiction avec ses propres constats selon lesquels les espèces évoluaient par sélection naturelle. Darwin n’était pas darwiniste.

9. L'erreur de calcul de Newton qui a duré bien 300 ans

Dans sa huitième proposition, Newton propose une formule pour calculer la masse des planètes connues à partir d’un angle entre deux lignes qu’il évalua à 11 secondes – alors qu’il s’agissait en réalité d’un angle de 10,5 secondes. Il s’agissait d’une toute petite erreur pas bien grave, mais qui a été reproduite et reproduite encore pendant des années jusqu’à ce qu’un étudiant de 23 ans s’en rende compte.

10. Quand les ingénieurs oublient les femmes

Souvent, les équipementiers ne fabriquent tout simplement pas de tenues de travail pour les femmes : ainsi, deux policières britanniques se sont retrouvées à l’hôpital parce qu’elles ne bénéficiaient pas de gilets pare-balles à leur taille. La première avait dû enlever le sien pour utiliser un bélier et a été poignardée ; la seconde a vu ses seins compressés par le gilet et a été opérée. Tout ça parce qu’il n’existait pas de gilets pare-balles pour femmes mais simplement des gilets pare-balles « plus petits ».

Comme quoi, les bonnes notes ne mènent pas à tout.