Crédits photo (creative commons) : B Tal

On pourrait croire que les personnes que l'on croise dans le bus ressemblent fortement aux spécimens qu'on voit dans le train, mais il en est autrement. Chaque transport en commun à sa communauté de gens un peu lourdeaux, dont on pourrait fort bien se passer et dont vous faites peut-être partie. Oh ça va, personne n'est parfait.

  1. La classe de primaire : tout juste sortie de l'école. Une bande de charmants avortons qui ne manqueront pas de faire le plus de bruit possible durant le court temps que prendra leur trajet. Accompagnés d'une institutrice sans autorité, vous aurez droit à leurs cris et leurs blagues pour une éternité... du moins c'est ce qui vous semblera.
  2. La grosse dame : non, excusez-moi, on dit "personne en surchage pondérale". Donc, la dame en surchage pondérale viendra se faufiler jusqu'au siège juste à côté du votre et s'y installera tant bien que mal, vous plaquant ainsi contre la vitre crasseuse. Souvent rentrée des courses, il y a des chances qu'elle mette ses sacs là où il y a de la place - c'est-à-dire vos pieds.
  3. Le mélomane : qu'il tape sur ses genoux ou écoute la musique dans son casque à fond, c'est du pareil au même pour vous. Vous essayerez de lui lancer tous les regards noirs du monde, mais rien n'y fera : Le mélomane joue virtuellement dans un grand groupe, il est à des kilomètres de vous.
  4. Le pervers : grand classique du bus également, ce vieux monsieur s'assiéra en face de vous, genoux contre genoux et tentera d'amorcer la conversation tout en vous jetant des regards dégoulinant d'une semi-lubricité sénile.
  5. Le mâcheur de chewing-gum : il y a des gens que ça ne dérange pas. Moi si. S'il y a bien une chose que je déteste, c'est qu'un imbécile de jeune vienne s'asseoir en face de moi pour ruminer devant mes yeux exaspérés. La petite touche péniblissime : le parfum du chewing-gum mêlé à celui de son haleine.
  6. Les pouffiasses : légèrement vêtues, ces gamines de 14 ans à peine, se posent dans un coin du bus et commencent à se chamailler, prenant soin de mettre tout le bus au courant de leurs histoires de c... d'amour. Seul avantage : le pervers vous quittera des yeux dès leur arrivée.
  7. Celui/celle qui reste collé(e) à son portable : et qui parle fort. C'est ainsi que vous saurez que Cindy a fini en train de danser la lambada sur une table lors de la soirée d'anniversaire de Jason. Une information capitale qui vous permettra - au moins - le salut éternel.
  8. L'alcoolique : il fait partie de ceux qui prennent le dernier bus. Vautré dans toute sa splendide ébriété, il viendra vous tenir des théories absurdes tout au long de votre trajet. Distrayant jusqu'à un certain point.
  9. Celui/celle qui n'a pas son titre de transport : on ricane en la voyant fouiller désespérément ses poches et avouer penaude au contrôler que son titre de transport, elle ne l'a pas. Jusqu'à ce que ce soit notre tour...
  10. Le pitbull humain : oui, c'est vrai qu'il y a une place de libre à côté de lui, mais gare à celui qui osera s'y asseoir ! En effet, le pitbull mord, du moins c'est ce que l'on croit lorsqu'il nous jette un énième regard assassin. Alors, cap ou pas cap ?

Et vous, vous en voyez d'autres ?