Chaque année c’est la même chose depuis que tu as des enfants: il faut raquer l’équivalent du PIB du Rwanda en fournitures scolaires. Et chaque année, tu te vois racheter les mêmes choses, alors que les fournitures de l’année précédente pouvaient encore largement suffire, mais que veux-tu, tu cèdes aux sirènes du capitalisme, de l’école et pire que tout, de ton môme. Cette année, luttons, luttons, et ne cédons pas.

1. Un cartable

Alors oui, tu vas peut-être passer pour le parent le plus indigne du monde aux yeux de ton gamin, mais ce n’est franchement pas la peine de lui acheter chaque année un cartable flambant neuf alors que celui de l’année précédente est carrément en bon état de fonctionnement. Un sac c’est un sac hein, c’est pas grave si ce n’est pas le tout dernier à la mode.

2. Un compas

Ça s’utilise 5 fois par an maximum, et c’est quand même globalement fabriqué dans des matières résistantes, donc pas la peine d’en acheter un nouveau chaque année, surtout pour qu’il serve majoritairement à faire des rosaces de couleurs pendant les heures de perm’.

3. Tout ce qui sert aux cours de maths

Equerre, rapporteur, règle double décimètre en titane non-recyclé-et-non-issu-du-commerce-équitable, franchement, c’est pas la peine d’en racheter. Sauf si le rapporteur, utilisé une fois par an, a fini par se casser au fond du cartable, mais sinon, ceux de l’année dernière feront parfaitement le job.

4. Des stylos

Oui bon évidemment on fait un peu de tri pour voir ceux qui marchent encore hein, on est pas des couillons non plus. Mais si ça marche, ça va dans la trousse, c’est quand même pas compliqué, non ?

5. Une trousse

La fermeture éclair fonctionne ? Il n’y a pas des trous de chaque côté ? Bah on la garde alors, c’est pas la peine d’en racheter une sous prétexte qu’elle n’est plus à la mode. Depuis quand une trousse est à la mode ? Tout ça pour qu’elle finisse décorée au blanco, franchement on peut se passer de cette dépense.

6. Des gommes

On l’a tous fait : planter des coups de compas dans une pauvre gomme qui n’a jamais rien demandé à personne. Mais même si elle est trouée, manque de bol pour ton môme, elle fait encore son boulot, donc hop, dans la trousse avec le reste.

7. Des classeurs

C’est quand même vachement résistant un classeur, faut y aller pour lui pêter la gueule. Donc si les petits anneaux se ferment toujours bien, y’a pas de raison d’en acheter un nouveau.

8. Des pochettes en plastique

Déjà, ça pollue grave, alors c’est pas la peine de refaire un stock chaque année. On vire les feuilles à l’intérieur et qui ne serviront plus jamais, et on réutilise les pochettes pour le même classeur que celui de l’année dernière.

9. Les cahiers de brouillon

Plutôt que de dépenser encore des thunes dans un cahier dont la seule fonction sera de servir de brouillon, on peut se servir des anciens cahiers non terminés de l’année précédente et hop, magie, tu viens d’économiser 4 euros et de sauver un arbre.

10. Les pochettes à élastiques

En carton, en plastique, peu importe : si l’élastique fait encore son boulot, pas besoin d’en racheter, c’est magique. Et si ton môme s’est amusé à la décorer l’année passée, c’est cool, ça la customisera et ça lui fera de la lecture quand il s’ennuiera en cours.

Et voilà, vous venez d’économiser de l’argent et vous avez contribué à la sauvegarde de la planète. Enfin pas vraiment vu que vous avez décidé de vous reproduire et de faire des enfants, mais bon personne n’est parfait hein.