Les films, c’est comme les gens : parfois, ils s’appellent pareil et n’ont pourtant rien à voir. Prenez Jean-Marie Le Pen et Jean-Marie Poiré : on ne peut pas dire qu’ils aient tout à fait le même parcours. Et bah Life et Life, c’est pareil.

1. Life de Daniel Espinosa (2017) et Life d'Anton Corbijn (2015) et Life de Ted Demme (1999)

D’un côté un sous-Alien que je déconseille à tout le monde où tout le cinéma américain est venu cachetonner. De l’autre, un film d’auteur sur la relation entre un photographe et James Dean. On ne peut pas faire un plus grand écart. Mais c’est la vie, les mecs.

2. Django d'Etienne Comar (2017) et Django de Sergio Corbucci (1966)

D’un côté un biopic sur un mec qui joue de la guitare à trois doigts. Au moins à trois doigts de son homonyme, Django, film original qui a inspiré Tarantino pour son Django Unchained.

3. Le vent se lève de Ken Loach (2006) et Le vent se lève de Hayao Miyazaki (2013)

A ma gauche, un film triste sur l’indépendantisme irlandais et le sort de jeunes Irlandais qui choisissent la lutte. A ma droite, un film d’animation triste sur un homme qui adore les avions et dont l’existence est bouleversée par la guerre. Malgré la tristesse commune, rien à voir.

4. Twilight de Robert Benton (1998) et Twilight de Catherine Hardwicke (2009)

Dans le film de 1998, un flic privé fait des trucs de flic privé façon néo-noir pas terrible. Dans le film connu, un vampire kiffe une non-vampire.

5. The Avengers de Jeremiah S. Chechik (1998) et The Avengers de Joss Whedon (2012)

Le premier est une adaptation (ratée) de Chapeau melon et bottes de cuir dépourvue de tout le charme de la série. Le deuxième est le premier volet d’une franchise de super-héros qui cartonnent tout et surtout le box-office. Cherchez l’erreur.

6. Le Sixième sens de Michael Mann (1987) et Le Sixième sens de M. Night Shyamalan (1999)

Le Michael Mann, pas si mal par ailleurs, est la première adaptation des aventures d’Hannibal Lecter et du Dragon rouge écrites par Thomas Harris et popularisées par Le Silence des agneaux. Le film de Shyamalan raconte plutôt les aventures d’un gosse qui voit des gens qui sont morts, y compris un certain Bruce Willis.

7. Crashde David Cronenberg (1996) et Crash de Paul Haggis (2005)

Le film de Cronenberg raconte le quotidien d’un couple un peu pervers qui trouve un second souffle sexuel avec les accidents de bagnole. Le film de Paul Haggis est un film-chorale dans lequel des personnages au destin tragique se croisent.

8. La 25ème heure de Henri Verneuil (1967) et La 25ème heure de Spike Lee (2003)

Chez Henri Verneuil, cette vingt-cinquième heure est celle d’un paysan roumain plongé des affres de l’après-guerre. Chez Spike Lee, elle concerne un dealer qui s’apprête à se faire enfermer en prison.

9. Carnage de Michael Ritchie (1972) et Carnage de Roman Polanski (2011)

Le film de Michael Ritchie est un polar classique reposant sur l’affrontement entre deux personnalités troubles. Celui de Polanski affiche lui aussi une logique d’affrontement, mais cette fois-ci dans le cadre plus policé de familles antagonistes tenues de se rencontrer suite à un différend entre leurs enfants à l’école.

10. The Island de Michael Bay (2005) et The Island de Kamen Kalev (2011)

D’un côté un plein-la-gueule où Ewan McGregor et Scarlet Johansson cachetonnent pour comprendre les secrets d’une île faon Lost ; de l’autre, un film d’auteur bulgare avec Lætitia Casta. Cherchez l’erreur.

 

Source : Allociné