(* Il faudrait écrire « fussent ». Mais bon, ça fait pédant.)

Crédits photo (creative commons) : Adams K.

Ça nous paraît impensable aujourd'hui, mais il ne faut pas se leurrer, bientôt Junior nous regardera comme une bête curieuse. Et pourquoi ? Parce qu'on a lu les scénarios de ses films préférés. Euh pardon, les « livres » desquels ils sont issus. Petite revue bibliographie de ces œuvres presque cachées dans l'ombre des films qu'elles ont inspirés.

  1. L'Orange Mécanique - Anthony Burgess : cynisme, violence et anticipation, on en a encore froid dans le dos. Brrr...
  2. Charly et la chocolaterie - Roald Dahl : deux adaptations au ciné réussies (1971 et 2005), mais qui n'arrivent pas à la cheville de la puissance imaginaire de Roald Dahl ! Et puis on préfère Johnny Depp dans des rôles plus sexy que celui de Willy Wonka.
  3. Le second souffle – Philippe Pozzo di Borgo : qui a donné le film "Intouchables". Déjà 10 millions de spectateurs et seulement 35 000 livres vendus. Un livre intouchable ?
  4. Un long dimanche de fiançailles - Sébastien Japrisot : non, mais franchement, à part le filtre jaune, vous en retenez quoi de ce film ?
  5. Shutter Island - Dennis Lehane : quand les dieux Scorsese et Di Caprio nous feraient presque oublier que, avant le film, Dennis Lehane avait écrit un livre avec une fin qui ne laisse jamais tranquille...
  6. Geisha - Arthur Golden : un film mou, à tendance romantico - racoleuse versus un livre érotico - flamboyant... écrit par un américain, forcément ! D'autres questions ?
  7. Mystic river - Dennis Lehane : parce que décidément, Dennis Lehane est tellement bon que les adaptations sont en deçà de ce qu'il écrit, même si en l'occurrence Clint Eastwood entouré de Sean Penn, Kevin Bacon et Tim Robbins. La classe.
  8. Twilight - Stephenie Meyer : autant les films sont destinés aux ados, autant les livres peuvent être appréciés des adultes (nous, quoi). Enfin, en même temps on dit peut-être ça pour se déculpabiliser... Mais c'est tellement bon !
  9. Autant en emporte le vent - Margaret Mitchell : parce que dans certains (rares) cas, il est bon que le héros que l'on s'imagine emprunte les traits d'un acteur, surtout si c'est Clark Galble. Taratata !
  10. Ne le dis à personne - Harlan Coben : parce que lorsqu'une adaptation est ratée, même Guillaume Canet n'y peut rien...
  11. L'amant - Marguerite Duras : que peut la puissance de Marguerite Duras devant les courbes sulfureuses de Jane March mises en scène par Jean-Jacques Annaud ?
  12. Trainspotting - Irvine Welsh : le meilleur film de Danny Boyle, qui a su mettre en scène les côtés poétiques et morbides du livre d'Irvine Welsh, et c'était pas de la tarte.
  13. Le Dahlia noir - James Ellroy : jusqu'à récemment, la plus macabre description d'un cadavre que nous ayons jamais lue, totalement intransposable à l'écran.
  14. Mange prie aime - Elisabeth Gilbert : en même temps, est-ce vraiment une perte ?
  15. American psycho - Bret Easton Ellis : un roman fou difficile à adapter ! Mais Patrick Bateman a réellement trouvé un visage grâce à l'époustouflante interprétation de Christian Bale.
  16. (bonus) Je l'aimais - Anna Galvada : parce que les fans (assumés !) d'Anna Gavalda ont du mal à voir les bons sentiments (coulants, poisseux, dégoulinants) leur exploser à la tête dans une salle de cinéma.

Et vous, quel livre avez-vous déniché avant Hollywood ?