Le 27 octobre débutera à Paris le BNP Paribas Masters 2012, le 9ème et dernier tournoi majeur de la saison de tennis. Une grosse compet' comme on les aime, pas loin de la maison (tous les chemins mènent à Paris), avec la première place mondiale en jeu, que demande le peuple ? Des "ace" à gogo, des passing en veux-tu en voilà, ajoutez à ça une pincée graffitis, et du bon son plein les oreilles pour accueillir les stars, vous y êtes : une bonne semaine de balle jaune en perspective. Voilà pourquoi :

  1. Voir "un tournoi de tennis en vrai" figure en bonne place sur votre liste des trucs à faire avant de mourir.
    Pour info, la fin du monde c'est en décembre. C'est pas votre dernière chance, mais ça y ressemble.
  2. Le tennis en live, c'est plus funky que de s'endormir devant Eurosport.
    Le tennis c'est comme la musique, faut le voir sur "scène" pour mieux le ressentir. A 220 km/h le service même.
  3. Vous voulez prouver que le tennis mérite mieux que "Saga Africa" question musique.
    En commençant par écouter Oxmo Puccino qui fera le show sur place.
  4. Vous aussi, petit, vous preniez une raquette de tennis pour imiter la guitare.
    Vous avez donc officiellement plein de points communs avec ces mecs. Enfin au moins 1. Allez leur dire.
  5. Vous découvrirez l'art d'Alëxone Dizac qui "graffera", peindra ou illustrera (on en sait plus trop comment on dit) pendant le tournoi.
    Du sport et une expo, du 2-en-1 donc. Depuis le temps qu'on vous dit que le tennis, c'est de l'art...
  6. La dernière fois que vous étiez à Bercy c'était pour la comédie musicale "Adam et Ève" et depuis vous dormez mal...
    Pour vaincre et dépasser un traumatisme, il faut retourner sur les lieux du crime.
  7. Vous avez une VRAIE chance de voir un Français gagner, ça vous changera de Roland Garros.
    4 français en finale sur les 4 dernières années, ça cause non ?
  8. Vous serez à l'abri. C'est ça, sous un toit.
    Donc sans les coups de soleil de Roland et les pluies diluviennes de Wimbledon. Le tennis devrait toujours se jouer en salle.
  9. Vous voulez passer à la télé dans le public, même vite. Enfin très vite.
    "Mais si, là, regarde c'est moi. Là encore. Ah non là on me voit plus. Impressionnant non ?"
  10. Vous pourrez choper tous les tics des grands joueurs pour les ré-utiliser plus tard.
    Vérifier son cordage après un revers en tribune, taper sa raquette contre sa chaussure, même sur synthétique, manger une demi-banane en la mâchant lentement... Le tennis, c'est aussi de l'attitude.
  11. (bonus) Vous voulez être là pour la danse de la victoire de Tsonga.
    En tapant Federer en finale, pour la revanche. "Ouais, j'y étais".

Bon, nous on devrait y être. Pour se reconnaître, on aura un pull et un jean, on se voit là bas ?

Article sponsorisé

Ce billet est sponsorisé. Ca veut dire quoi ? Que des gens nous ont proposé de l'argent, de quoi partir en retraite d'ici une quarantaine d'années, pour parler de cet évènement à nos lecteurs. Et pourquoi on l'a fait ? Parce qu'on trouve l'opé plutôt sympa, et qu'on n'aurait pas honte de ce billet avec ou sans sponsor. Et qu'on va même méchamment aller regarder Tsonga tout expliquer.

Et sinon, rien à voir, mais parce que toi aussi tu détestes courir (sauf des fois), découvre notre dernière vidéo (et abonne-toi à notre page Youtube)