mars touristes dim
Crédits photo (creative commons) : Marionzetta

Marseille, capitale du crime le reste de l'année, se transforme l'été en cité touristique d’accueil ou de transit. Parmi toutes les nouvelles têtes qui envahissent les rues, rares sont celles qui arrivent à faire croire qu'elles sont du coin... Voici quelques signes flagrants qui trahissent les vacanciers :

  1. Ils se perdent dans le métro.
    C'est à dire qu'a Marseille, le métro a 2 lignes, facilité absolue. Visiblement pas assez quand on est habitué au RER B direct ?
  2. Ils sont pressés.
    Le méditerranéen vit à son rythme. La sieste, c'est pour survivre à la chaleur, et après la sieste, il faut se réhydrater avec un bon pastaga. Et la Poste ouvrira ensuite, et ensuite seulement. Hey mais t'étais pas en vacances toi d'ailleurs ?
  3. Ils traversent au petit bonhomme vert
    Ça c'est rare. Très rare. Ici gamin, tu traverses quand tu peux, c'est la jungle. Pas quand tu le dois. Si t'attends que la voiture s’arrête tu vas attendre longtemps, et la Poste aura fermé depuis.
  4. Ils ne comprennent pas l'accent.
    Alors ils demandent de répéter, logique.
    Mais quand ça fait 4 fois qu'on leur dit qu'il y aura deguin dans les bureaux après le pastis, c'est fatiguant.
  5. Ils mangent dans les coins a touristes.
    Le MacDo du Vieux Port par exemple. Celui ou les marseillais ne vont plus depuis 1755. Bah eux, pauvres fous, ils y vont! Et en plus, ils y mangent...
  6. Ils achètent l'OM.
    Apres avoir (mal) mangé, séance shopping. Et quoi de mieux à Marseille que de revenir avec une casquette turquoise et blanche de notre équipe de foot? Tant qu'à faire dans le cliché, mieux vaut se payer une bonne bouillabaisse.
  7. Ils cherchent les rues piétonnes.
    Seulement ici, elles se comptent sur les doigts d'un moignon. Allez au Vieux Port en passant par la rue Saint Fé et la Canebière... Et voilà, vous les aurez toutes faites. Si c'était Saint Tropez, vous le sauriez, et votre portefeuille aussi.
  8. Ils prennent des photos
    Tout le temps, de tout.
    Médaille d'or à la Bonne Mère (effrayés par la montée, généralement, ils prennent le maximum de clichés possibles pour ne pas avoir à la gravir à nouveau). L'argent est accordé à l'escalier du cours Julien : oui, c'est joli comme ça fait avec la lumière du Soleil en fin d'aprem... Oui, c'est fait exprès. Les graffitis remportent le bronze : vous voyez que vous l'aimez, notre culture urbaine !
  9. Ils cherchent des noms de rue
    Avec leur petit papier imprimé Street View ils demandent vaillamment la rue du Colonel Moutarde. Après le 154ème " Y a quoi dans c'te rue?", ils demandent directement la direction de l’Opéra.
  10. Ils s'étonnent de l'odeur
    Gamin, tu vois, si ça pue, c'est parce que les rues sont sales, et qu'il fait chaud, et que les canalisations datent de la Rome antique. Tu perçois la logique ?
  11. Ils se plaignent
    Armés de leur 10 000 valises, stationnés en plein milieu de la rue, on les entendra toujours dire qu'il fait trop chaud, qu'il y a trop de vent, qu'on conduit mal et que c'est mieux chez eux mais que chez eux y'a pas la plage... Bah oui, voilà : chez eux y'a pas la plage.
  12. Ils confondent plage et calanques
    Petit récap :
    Les calanques c'est des gros cailloux. Pour y aller à pied depuis le centre, tu comptes trois quarts d'heures de bus, suivis d'une heure et demie de marche à pied si t'es un rapide.
    La plage c'est du sable. A Marseille, elle est pas très propre, mais l'avantage, c'est qu'en 20 minutes de bus tu touches au but.

Et vous, vous les reconnaissez comment vos touristes ?

Top écrit par Crokette

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Topito Voyage qu'il te faut.

Hey, on vient de sortir notre premier jeu de société ! Commande-le dès maintenant.

Tu cherches des idées pour Noël ? On a déniché les cadeaux les plus cool :