Les enfants sont plein de mystères. C’est pourquoi on trouve un paquet d’études à leur propos. Pour le meilleur et pour le pire. Mais quand même souvent pour le pire.

1. Le deuxième enfant est le plus casse-couille

C’est en effet ce que semble prouver une étude très sérieuse (attendez c’est quand même une étude menée par Joseph Doyle qui vient de la Sloan School of Management, ci ça c’est pas sérieux je sais pas ce qu’il vous faut). Le deuxième moutard de la fratrie a entre 20 et 40 % de risque de te les briser menue à base de merdes à l’école, crises à la maison, et en plus il finit pas son assiette de légumes.

Source

Source photo : Giphy

2. Le cerveau des enfant uniques est différent des autres cerveaux

Eh bien oui chers camarades. Leur cerveau serait selon une étude en forme d’esperluette ce qui caractérise leur supériorité notoire. Blague à part? une étude chinoise semble avoir trouvé que les enfants uniques bénéficiaient d’une plus grande flexibilité, d’un langage et d’une imagination plus développés. Bref ce serait des semi-dieux vivants du coup. C’est pour ça qu’ils sont souvent insupportables.

Source

3. Avoir des mômes augmenterait l'espérance de vie

Une revue médicale parfaitement fiable puisqu’elle s’appelle Journal of Emidemiology & Community Health a ainsi montré qu’être parent augmenterait en moyenne 1 à 2 ans d’espérance de vie notamment pour les hommes. En même temps l’étude a été menée sur les Suédois, or on sait bien que ces gens là ne sont absolument pas de confiance.

Source

Source photo : Giphy

4. Les enfants de mères végétariennes seraient plus susceptibles de finir alcooliques

Palme d’or de l’étude la plus con de chez con, on ne pouvait évidemment pas passer à côté. Ainsi, cette étude prouve que les grossesses sans viande augmentent les risques pour l’enfant de développer une addiction à la drogue ou à l’alcool. Cette étude aurait été menée par la fondation VDF (Viandards de France).

Source

5. Les super-héros rendent les enfants plus violents

Tu pensais que le gentil Superman éveillerait chez ton enfant des désirs d’altruisme ? Bah en fait non. C’est une étude qui l’a dit et si une étude l’a dit c’est que c’est forcément vrai. Le Journal of Abnormal Child Psychology explique que les enfants qui sont un peu cons et méchants dans l’âme sont plus intéressés par la force agressive des super-héros que leur look vestimentaire.

Source

Source photo : Giphy

6. Les enfants pioncent de moins en moins

Bon là pour le coup, c’est pas ultra surprenant, c’est vrai que l’exposition aux écrans réduit considérablement la durée du sommeil pour les mouflets. Une étude menée à Tours (oui parce qu’on mène aussi des études là bas) tendrait à prouver qu’ils ont perdu 15 à 20 minutes de sommeil en quinze ans. Ça n’a pas l’air long comme ça mais c’est beaucoup et c’est pas du tout une bonne nouvelle.

Source

7. Les enfants sont devenus des gros mous du genou

C’est du moins ce que semble prouver une étude montrant qu’en quatre décennies, nos chers chérubins auraient perdu 25 % de leur capacité physique. Ce résultat serait expliqué par le manque d’activité physique et le fait de glander toute la journée devant son ordi. Allez on bouge son fion.

Source

Source photo : Giphy

8. La natation rendrait les enfants un peu moins con

Cette étude menée par l’institut des piscines de France, un organisme scientifique approuvé par la NASA (mais sinon en vrai c’est surtout une étude menée par l’Université Griffith en Australie), montre ainsi que les enfants qui apprennent à nager jeunes jouissent d’un meilleur développement cognitif.

Source

9. Faire des enfants, ça tue la planète

Bon pour le coup je suis complètement d’accord et j’avais pas besoin d’une étude pour me le prouver. Quand tu vois le nombre de couches pleines de caca qui finissent à la poubelle (et pas la poubelle de tri), c’est pas étonnant. Et puis ne pas avoir d’enfant, c’est consommer moins, et consommer moins c’est consommer mieux. Et puis de toute façon on est trop nombreux sur la planète donc ça suffit maintenant, adopte un chat à la place.

Source

10. Les enfants seraient des vieux réac conservateurs et sexistes dès l'âge de 10 ans

Là encore, on est face à une étude plutôt crédible que je me permettrai de ne pas mettre en dérision. Cette étude publiée dans le Journal of Adolescent Health montre qu’il ne sertg pas à grand chose de sensibiliser les adolescents au sexisme parce que cette vilaine bête s’immisce dans les esprits bien plus tôt.

Source

Source photo : Giphy

De toute façon moi je sais bien que les enfants sont des reptiliens sionistes.