Il y a des avantages à être l’enfant du milieu, on l’a déjà dit. Mais qu’en pense la science ? Parce que oui, les chercheurs se sont penchés sur le sujet et ont mené des études sur ces êtres perdus entre l’aîné et le benjamin de la fratrie. Quelles sont leurs conclusions ? Suspense… Bon ok le suspense est naze, vous n’avez qu’à scroller vers le bas.

1. L'enfant du milieu plus facilement des sentiers battus

Selon les psychologues, l’aîné a plus tendance à suivre le chemin des parents. L’enfant du milieu, lui, est entre ce premier de la fratrie et le dernier qui est un peu plus soutenu par les parents. Il doit trouver sa place plus indépendamment et se démarquer. Du coup, il a tendance à faire des choix plus originaux pour trouver sa propre voie.

Source

2. Le cadet est plus indépendant

Toujours selon les mêmes psychologues, le fait d’être moins géré par ses parents donne à l’enfant du milieu plus d’indépendance. Il sait agir seul sans attendre les conseils ou la reconnaissance des autres. Il n’a pas besoin d’être materné comme ses frères et sœurs aînés et benjamins. Ça ne veut pas dire qu’il ne reçoit pas du tout d’amour de ses parents, hein, mais il ne cherche pas constamment leur aval.

Source

3. Il est très bon négociateur

Selon le psychologue américain Frank Sulloway, la place de l’enfant du milieu l’a toujours habitué à négocier entre ses frères et sœurs qui voulaient des choses différentes. Il devait jouer des coudes pour convaincre, coopérer avec les plus grands, et ça lui sert souvent dans la vie. Pour exemple, on cite des cadets comme Martin Luther King, John F. Kennedy ou encore Nelson Mandela, qui ont passé leur vie à négocier en politique et qui se sont probablement construit ce trait de caractère dès leur enfance en famille.

Source

4. Le cadet est bon en travail d'équipe

Selon le Journal of Genetic Psychology, l’enfant du milieu, qui a appris à devoir faire avec des plus grands et des plus jeunes, est meilleur au sein d’un groupe. Il sait écouter les autres et en tirer le meilleur pour avancer. Du coup, si vous devez faire un travail de groupe pendant les études ou dans votre vie professionnelle, mettez-vous avec des cadets.

Source

5. Les cadets sont les meilleurs partenaires de couple

Une étude sur le bonheur marital en Israël a montré que les couples les plus heureux étaient ceux composés de cadets. Ils sont bien plus habitués aux compromis et recherche plus l’amour puisque leur place dans leur fratrie a parfois pu être plus compliquée à trouver que celle de leurs frères et sœurs. Alors si vous voulez choper la bonne personne, chopez un cadet.

Source

6. Les cadets font de bons parents

Une étude sur la parentalité explique que les cadets donnent une bonne éducation à leurs enfants. D’un côté, ils veulent leur apporter de bonnes bases comme ils auraient aimé en recevoir, et en même temps ils laissent à leurs enfants plus de place pour faire leurs propres choix comme eux-mêmes ont appris à le faire.

Source

7. Ils sont moins bons pour travailler en solo

Selon la psychologue Katrin Schumann, les cadets sont de bons profs, de bons acteurs, de bons travailleurs sociaux ou de bons diplomates, mais ils travaillent moins bien s’ils se retrouvent seuls devant leur ordi, comme un programmateur informatique par exemple. Ils ont aussi du mal à être des managers qui doivent sans cesse contrôler leurs subalternes parce que ça peut les stresser. Ils aiment bien inspirer, mais pas fliquer. Si votre manager est mauvais et chiant, demandez-lui s’il est cadet.

Source

8. Les cadets sont adaptables

Une autre étude israélienne conclut que les enfants du milieu sont assez adaptables et les compare au groupe sanguin O+ qui peut donner son sang à (quasi) tout le monde. Si on les fout avec d’autres gens, ils ne chercheront pas le conflit mais plutôt l’entente. En fait, ils ne sont pas chiants.

Source

9. Les enfants du milieu vont plus facilement vers les autres enfants du milieu

Une étude de 2009 dans le Journal of Individual Psychology relève cette tendance qu’ont les cadets à apprécier les autres cadets, parce qu’ils reconnaissent entre eux leur empathie et qu’ils n’ont pas des ego surdimensionnés. Ça se comprend : à choisir, on préfère toujours être avec des gens cool.

Source

10. Ils sont un peu moins proches de leurs parents

Plusieurs études ont mis en valeur une légère distance entre les cadets et leurs parents, ce qui s’explique par le fait qu’ils ont reçu un peu moins d’attention dans leur jeunesse. Ils sont moins enclins à parler d’éducation sexuelle avec leurs géniteurs, et se tournent moins vers eux en cas de problèmes. Mais cette différence entre eux et leurs frères et sœurs est très nuancée, donc c’est loin d’être le cas pour tous les cadets.

Source

De toute façon, c’est le benjamin qui a la meilleure place.