D’une longueur de 9288 kilomètres, le trajet que parcourt le légendaire Transsibérien, relie Moscou à Vladivostok. Il est aussi possible de prendre des bifurcations pour par exemple aller du côté de la Chine. Entre passionnantes cités à l’histoire incroyable et steppes désertiques, le train traverse une grande variété de paysages ainsi que 7 fuseaux horaires. Le tout en desservant 990 gares !

1. Saint-Pétersbourg

Il n’est pas rare que Saint-Pétersbourg soit qualifiée de plus belle ville de Russie. La cité sur la Neva qui enchante les touristes du monde entier depuis des années, tout en brillant grâce à la richesse de son extraordinaire patrimoine culturel. Saint-Pétersbourg et ses canaux, son Palais Stroganoff, sa Forteresse Pierre-et-Paul, son Palais Constantin… Prévoir quelques jours pour vraiment en profiter sinon l’expérience pourrait s’avérer un peu frustrante.

3. Iekaterinbourg

Un pôle culturel majeur de l’Oural mais aussi la quatrième ville de Russie. Forte elle aussi de plusieurs églises remarquables, mais également de bâtiments comme le Palais de Kharitonov, Iekaterinbourg est aussi très cosmopolite. Ce qui participe bien sûr à son charme.

Maison Sevastyanov #russepaysage #Iekaterinbourg #Russie

A post shared by Victor Karpenko (@russe_paysage) on

4. Kazan

Cette ville à cheval entre tradition et modernité, dont la Forteresse du Kremlin, un impressionnant bâtiment inscrit à l’UNESCO, fait partie de ces incontournables à voir absolument. Le jardin botanique qu’on peut y trouver est l’un des plus remarquables et des plus anciens de tout le continent.

#kazankremlin #kazanrussia #architecturephotography

A post shared by LiveInTheMoment (@nostalgic_traveller_singapore) on

5. Krasnoïarsk

L’une des plus grandes villes de Sibérie. Entourée par les montagnes, elle vaut tout particulièrement pour sa localisation proche de la réserve naturelle de Stolby et ses impressionnantes parois rocheuses parfaites pour l’escalade. C’est aussi un spot de randonnée très prisé.

#Russia #Krasnoiarsk #Spring #may #2018 #sea #mountains #landscape

A post shared by TS (@tss.stan) on

6. Le Lac Baïkal

Un site d’exception ! Le Lac Baïkal est le plus grand, le plus profond mais aussi le plus diversifié des lacs du monde. La plus grande réserve d’eau potable liquide de la planète ! Un sanctuaire pour de nombreuses espèces endémiques et un havre de paix propice aux activités de pleine nature. Il est le théâtre du Baikal Ice Marathon, l’une des plus difficiles courses du monde.

7. Oulan-Oude

Si vous voulez voir le plus gros buste de Lénine c’est ici qu’il faut faire un arrêt. À Oulan-Oude qui présente bien sûr beaucoup d’autres points d’intérêt, à commencer par sa grande diversité culturelle. Surtout maintenant qu’elle s’est ouverte sur le monde. Car jusqu’en 1991, elle était fermée aux étrangers.

?? ?????? #transsiberian #again #oulanoude #johnny

A post shared by Florian Renault (@florksetrouky) on

8. Oulan-Bator

Il faut absolument profiter de l’arrêt à Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie, pour visiter la région. À condition d’avoir pris la bonne bifurcation bien sûr. Parcourir, ou tout du moins admirer les vastes steppes du désert de Gobi, contempler le monument de Gengis Khan ou encore visiter le parc national de Gorkhi-Terelj…

9. Pékin

Nous voici en Chine ! Le Transsibérien permet ainsi de voir la Grande Muraille. Un monument incontournable. La plus grande construction humaine de tous les temps. Puis on arrive à Pékin, avec sa grande richesse culturelle, sa gastronomie, sa Cité Interdite…

Puente de jade #pekin #palaciodeverano

A post shared by Resto del Mundo (@restodelmundo13) on

10. Vladivostok

C’est la dernière étape du trajet le plus connu du Transibérien. Une ville située à 9288 kilomètres du point de départ. Un important port militaire, qui jouxte une zone naturelle où il est possible de se ressourcer si on n’a pas du tout envie de se balader en ville et de visiter les monuments.

Et surtout n’oubliez pas de composter votre billet !