shame
Source photo : GOT

Vous croyez vraiment qu'en faisant un top comme ça, on est dans l'état de pondre une introduction potable. Vous avez lu le titre, vous savez bien de quoi ça va parler alors allez direct au top (on sait que personne ne lit les intros de toute façon).

  1. LE RÉVEIL (Sale, sale et sale)
    Tu es loin, trop loin, et tu dois rentrer chez toi. Évidemment tu n'as pas envie, et tu voudrais pouvoir prendre une douche, ou même juste te brosser les dents (même juste UNE dent) et tu peux pas, parce que ton pote quand il s'agit de chouiller il est là, mais pour prêter la salle de bain y'a plus personne. Alors tu pars.
  2. SORTIE (Tirage de gueule)
    Le soleil tape (peu importe la saison, ou même l'heure) , tu as l'impression de découvrir la lumière pour la première fois, et ça ne te plaît pas, ça ne te plait pas du tout. Tu regrettes ta soirée. Tu regrettes d'être sorti de chez toi un jour. Tu as l'impression d'être un bidon d'alcool sur pattes, que le soleil le sait, et qu'il a décidé de te suivre. A JAMAIS.
    giphy
    source photo : giphy
  3. ARRÊT DE BUS (Purgatoire)
    Tout le monde te regarde, tout le monde te sent (vraiment) tout le monde redoute que tu prennes le bus avec eux, et toi, tu t'en bas les steaks. Et ils te jugent. Tu aimerais te dire que t'es un rebelle qui dérange leur confort bourgeois et que c'est toi qu'a raison, mais au fond tu sens bien que t'es juste une loque.
  4. DANS LE BUS (Voyage en tank sur les dunes de gravier)
    La fenêtre vibre, et tape contre ta tête, mais tu t'en fous, mais par rapport à la nuit que tu viens de passer, c'est presque du confort. Le chauffeur de bus a failli refermer les portes de peur sur toi quand tu es monté, et en plus, tu sais très bien que quelqu'un va venir te parler, et manque de bol, c'est toujours celle/celui que tu kiffes, elle rentre toute fraîche dans le bus, des oiseaux portent ses tresses (ou ses couilles s'il s'agit d'un mec, ou alors c'est Obélix), une musique douce joue, elle sent le printemps, c'est une princesse, tout le monde se retourne sur elle, et toi à l'autre bout tu pues la charogne et tu as une gueule de zombie.
  5. BUS-MAISON (Introspection)
    Passons sur la conversation atroce qui vient de se dérouler mais disons que tu viens de perdre toutes tes chances (qui étaient déjà sûrement minimes) d'intéresser l'amour de ta jeunesse. Tu es sale. Tu es fatigué. Tu es encore un peu bourré de la veille. Tu n'arrives pas à te souvenirs de bons moments de la soirée car tu es trop occupé à penser au contexte pitoyable actuel de ta vie. Du coup ce que tu fais : tu te mets une musique bien déprimante dans les oreilles (Noir Désir ou The Cure ça marche bien) et tu marches, d'un pas bien lourd et puant d'ogre (oui, même si tu es une fille), et tu rentres à ta maison.
  6. LA SERRURE (A l'image du reste de ta journée, et de ta vie, un échec)
    Tu passes cinq minutes à chercher tes clés dans ton sac, tu envisages d'ailleurs pendant un moment de terreur qu'elles soient restées dans le bus (ou pire...chez ton pote). Quand enfin tu tiens dans ta main ce truc immonde, au contact aussi agréable au touché qu'une capote usagée, et aussi bruyant qu'un orchestre raté, le nouveau défi est de trouver le trou (C'est petit. C'est tout petit petit petit...). Et Bing...raté (PUTE !), et Bang...raté (AÏE !), et Bim...raté (tu commences à envisager d'attendre un voisin pour lui demander son aide), et finalement sur un coup de bol pas possible, tu rentres.
    giphy (2)
    source photo : giphy
  7. LES ESCALIERS (La dernière ligne droite... en zig zag)
    Chaque marche prend un peu de ton âme, pour la première fois tu t'es amusé à les compter, et y'en a beaucoup. BEAUCOUP. Tu comprends l'infini. Tu te demandes si dormir là vaut le coup, et en même temps tu entends ton lit qui t'appelle, et même si chaque muscle de ton corps est en train de te tabasser avec une pompe à vélo, tu finis d'achever les deux marches qui te sépare de la terre promise.
  8. LA DEUXIÈME PORTE (Impuissance)
    Prendre point 8. Y rajouter 10 minutes, un poil de frustration, quelques pleurs et des voisins qui passent dans votre dos sans rien dire, mais en n'en pensant pas moins, et vous avez le compte.
  9. LA DOUCHE(To be clean or not to be clean ?)
    C'est le dilemme. D'un côté tu veux aller dans ton lit et ne plus jamais en ressortir, mais de l'autre côté une croyance primaire te pousse à croire que l'eau va te guérir et t’absoudre de tes pêchés. Mais une autre croyance primaire te pousse à croire (oui tout pareil) que tes draps ont une fonction autonettoyante que tu trouveras demain (tu déposeras même peut-être un brevet). Tu vas donc te coucher.
  10. LE LIT (L'heure du bilan)
    Il t'as fallu quatre heures pour retrouver cet endroit poisseux dans lequel tu rentres tout habillé. Ce qui t'as paru comme un paradis durant tout ce temps est finalement assez banal. Tu aimerais arriver à t'endormir, mais ce mal de tête, de bide et de cœur ne provoque qu'un malaise corporel intense qui rappelle ce que doivent sentir les personnages d'Harry Potter quand ils se font approcher par des Détraqueurs. Tu as faim. Tu n'as pas la force de bouger. Tu t'endormiras on ne sait comment, et te réveilleras à 18h en pleine forme.
    giphy (1)
    source photo : giphy

Vous aussi ça ressemble à ça ?

Ce chouette top nous a été envoyé par un utilisateur de Topito. Si toi aussi tu veux être publié, tu peux tenter ta chance par ici

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :