Les escaliers du monde n’ont pas attendu Emmanuel Macron pour se mettre en marche. Ils ont entamé leur révolution, pour certains, il y a des siècles, avec pour but d’aider leurs prochains à s’élever… voire parfois aussi à se casser la gueule, ou à leur filer les jetons. Voici 10 escaliers plus que périlleux où aller à reculons (déconnez pas, c’est juste une expression).

1. Les escaliers d’Angkor Wat au Cambodge

Pendant longtemps, les visiteurs de la cité d’Angkor devaient gravir à 4 pattes les escaliers menant au Temple d’Angkor Wat, histoire d’avoir une chance d’en voir le bout. Une sacrée perf surtout avec des passages à plus de 70% de dénivelé, qui valut quelques cascades dans les parages. Un escalier en bois a depuis été construit avec une rampe pour les moins aventureux. Petits joueurs va !

2. Les escaliers du Penon de Guatapé en Colombie

El Penol est un énorme rocher qui culmine à 2135 mètres d’altitude et offre une vue imprenable sur les environs. Pour accéder à son sommet, vous allez devoir vous coltiner les 649 marches qui forment l’escalier zigzagant à flanc de roche. C’est raide, ça fait chauffer les guibolles, mais c’est tellement beau qu’une fois là-haut, vous risquez de rester sans voix (au moins le temps de reprendre votre souffle).

3. Les escaliers de San Juan de Gaztelugatxe en Espagne

« TIIINNN TIN TINTINTIIIIN TIN TINTINTIIIN » … Vous avez certainement reconnu le générique de Game of Thrones (ne discutez pas) et vous vous demandez ce qu’il vient faire dans ce top. C’est simple : c’est sur les escaliers de San Juan de Gastelugatxe que Jon Snow et (attention spoiler) sa tata, ont fait quelques balades dans la saison 7. En vrai, Dragonstone se trouve sur la côte basque, et au bout de son interminable escalier de 231 marches bordé par la mer, se niche une chapelle qui aurait abrité des Templiers (les chevaliers, pas les arbres) au cours du XIVe siècle. La légende voudrait qu’après avoir réussi cette ascension, il suffirait de faire sonner 3 fois les cloches de l’église pour s’assurer bonne chance et retour de l’être aimé. Jon Snow si tu nous lis.

4. Les escaliers de la Sagrada Familia de Barcelone

Antoni Gaudi ne devait être ni claustro, ni cardiaque lorsqu’il imagina ses escaliers en spirale. Ou alors, c’était un sadique sachant pertinemment qu’il ne les emprunterait jamais, mais se délectant à l’avance des milliers de touristes s’époumonant chaque jour sur ses marches interminables. D’ailleurs, un panneau à l’entrée précise que leur ascension est déconseillée aux personnes cardiaques ou ayant des problèmes respiratoires. Manquerait plus qu’elles ralentissent le trafic.

5. Les escaliers de Batu Caves en Malaisie

Près de 5000 personnes gravissent chaque jour les 272 marches de cet escalier mystique pour atteindre le Nirvana, et accessoirement les magnifiques grottes sacrées. Autant vous prévenir, ça grimpe sévère et il va falloir jouer des coudes, en plus des mollets, pour espérer atteindre le sommet sans encombre. Faites gaffe aussi à ne pas glisser sur les marches : quand il ne pleut pas des sots d’eau, l’air est souvent saturé d’humidité, même en plein cagnard. Faire du step en même temps qu’un sauna, un concept qui vous fera perdre quelques kilos (voire la vie).

6. Les escaliers du Half Dome dans le Yosemite National Park

Le Half Dome est sans doute l’attraction la plus célèbre de la vallée. C’est vrai que du haut de ses 2693m, ce bloc de granite en impose. Une bonne raison pour pousser les plus sportifs à tenter son ascension grâce à un itinéraire de 13,5km de long pour plus de 1500 mètres de dénivelé. Au bout de l’effort, 200 derniers mètres de montée hardcore vous attendent, avec un système de câbles métalliques sur chaque côté et des petites lamelles de bois en guise de marches. Une sorte d’escalier vertigineux qui n’est pas une garantie tout risque. 6 personnes sont décédées sur cette voie depuis 2006, la plupart à cause du mauvais temps.

7. Les escaliers Haiku de la montagne Oahu's Koolau à Hawaii

Imaginez un escalier en métal de 3922 marches qui sillonnent à travers la jungle jusqu’à s’élever au dessus des nuages, le tout dans une chaleur étouffante… On n’est pas bien là ? Pas terrible hein ? Ces escaliers infernaux ont été installés par l’armée américaine en 1942 sous le nom de Stairway to heaven. Une étiquette vite oubliée tant son ascension s’avérait périlleuse. À tel point que l’escalier est fermé au public depuis 1987 et ce malgré une rénovation partielle en 2012. Ça n’empêche pas des dizaines de touristes de l’emprunter chaque jour, si on en croit les vidéos qui circulent sur internet.

8. Les escaliers Pailon del Diablo en Équateur

Avec un nom pareil, vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenu. Le chaudron du Diable est une gigantesque cascade à flanc de montagne (on ne tiendrait pas là un superbe pléonasme quand on y réfléchit 2 secondes ?). Et comme c’est encore plus beau d’en haut que d’en bas, les gens du coin ont conçu un escalier bien raide et glissant comme on les aime. La faute à l’eau de la cascade évidemment qui, en plus de flinguer notre brushing, transforme chaque marche en patinoire.

9. Les escaliers du Machu Picchu

Les Incas étaient certainement des bâtisseurs avant-gardistes mais niveau escaliers, ils étaient quand même super moyens. Prenez par exemple, ceux qui mènent au temple de la lune sur le Mont Huayna Picchu : c’est raide, il faut chausser du 18 pour espérer poser le pied sur les minuscules marches, et on ne vous parle pas de la rivière à pic qui longe la voie. Le passage est tellement périlleux, que sa fréquentation est limitée à 400 personnes chaque jour.

Crédits photo (creative commons) : Valerie Hinojosa

10. Les escaliers de ton lit en mezzanine

Sans doute les plus casse-gueule du monde.

Source photo : Giphy

Vous aussi vous préférez largement prendre l’ascenseur ?

Source : Weather.com