Chacun a le droit de se faire tatouer où il veut. Cela dit, il y a des emplacements plus ou moins adaptés. D’abord parce que l’exposition au soleil et aux frottements met en danger la durée de vie du tatouage, ensuite parce que certaines zones du corps, comme le ventre, ont tendance à s’affaisser ou à grossir et voilà que le cœur maman je t’aime devient une énorme paire de fesses avec un lettrage illisible.

1. La bouche (intérieur et lèvres)

L’intérieur de la bouche est par nature soumis aux frottement de la bouffe, de la salive, aux contaminations diverses, au dentifrice et tutti quanti. Vu que plus un tatouage sera exposé aux frottements ou au soleil, plus il aura de chance de s’effacer, autant vous dire que le tatouage ne tiendra pas bien longtemps. De même pour les lèvres, très exposées au soleil, aux gerçures et aux frottements de nourriture et d’eau.

Source photo : Giphy

2. Le poignet

Le poignet tourne tout le temps. La peau se tend, se resserre, se retend : bref la cicatrisation du tatouage est merdique et le motif ternit après cicatrisation. On pose les poignets sur son ordinateur, sur les comptoirs, sur les tables : bref c’est un nid à infections pendant la cicatrisation. En même temps, se faire couper la main parce qu’on a voulu se faire un tatouage, ça peut être sympa. Plus sérieusement, il faut repasser douze fois sur le motif pour le stabiliser à cet endroit.

3. Les pieds

Les contours de la chevilles, la ligne du pied, sa partie supérieur et les orteils sont soumis à d’importants frottements. Les couleurs ternissent, certaines disparaissent, et il faut repasser constamment au studio pour stabiliser le motif. Parce que niveau frottements, entre les chaussures et les chaussettes, on fait pas pire, les enfants.

4. Les doigts

Le problème des doigts, c’est qu’on s’en sert tout le temps : résultat, la cicatrisation n’est jamais totale. En plus, les doigts sont constamment en train de frotter avec nos poches, d’autres mains, entre eux… Sans compter que leur exposition au soleil est importante. Bref, la durée de vie du maman je t’aime que vous voulez vous tatouer dessus n’est pas gégène.
Source photo : Giphy

5. L'hélix et l'arrière de l'oreille

C’est fragile une oreille. La pénétration de l’encre n’y est pas aussi bonne qu’en d’autres parties du corps. Les couleurs s’affadissent. De plus, les shampoings ont tendance à créer des irritation, de même que le contact régulier avec un téléphone. La cicatrisation sera plus longue et le rendu moins bon qu’attendu.

6. Les coudes

Comment qualifier la peau des coudes en deux mots ? Bizarre et pas pratique, ça semble pas mal. Les coudes sont des endroits difficiles à tatouer, avec une peau très épaisse et très prompte à s’affaisser. Sans compter sur les frottements ultérieurs. Les couleurs passeront, c’est sûr, surtout si les coudes sont régulièrement exposés au soleil.

7. Les mains

Vous pouvez relire le passage sur les doigts et le poignet, les mélanger un peu et avoir à peu près une idée juste de pourquoi les mains ne sont pas le meilleur endroit pour se faire un tatouage. Le top dont vous êtes le héros.

8. Le visage

Généralement, les tatoueurs prédisent un affadissement radical des tatouages sur le visage à compter de deux ou trois ans après l’encrage. Vous aurez beau vous tartiner de crème solaire, vous vous prendrez une masse de soleil dans la tronche et le tatouage s’en ressentira.

Source photo : Giphy

9. La nuque

Ou plus exactement l’arrière du crâne. Encore une fois, ça dépend des motifs, mais si vous voulez faire une pièce colorée et d’envergure, les produits pour cheveux et l’exposition au soleil seront les ennemis de votre splendeur. Cela dit, comme vous ne verrez jamais vous-même votre tatouage, balek.

10. L'oesophage

Non mauvaise idée. Les aliments y transitent, la bile parfois aussi, autant laisser tomber l’idée.

Tatouage. Ta la façon que tu as d’être belle. Ta la façon que tu as d’être à moi.

Source : Sinonskin

Crédit une : Pixabay