En Grande-Bretagne, la téléréalité, c’est comme en France mais en pire. Il y’a une chaîne, Channel 4, qui serait l’équivalent de NRJ12 sous crack et qui propose des choses de l’enfer mais qui attirent les regards. On se dit qu’on est prémuni, puis on se souvient que ça va finir par arriver chez nous.

1. Tourette : Let me entertain you !

On prend des mecs qui ont la Tourette, et on les coache par un DJ connu de la BBC pour qu’ils puissent révéler leur talent musical. D’un côté, on peut penser que c’est cool d’aider des jeunes chanteurs à dépasser leur maladie, de l’autre on se dit quand même que mettre en scène des mecs qui chantent Oasis avec des « Pute morte » au milieu qui sortent l’air de rien, c’est malaise. Le casting surreprésente les mecs qui hurlent des insanités alors qu’ils sont minoritaires parmi les malades. C’est quand même trashos.

2. Magaluf Weekender

On prend les Ch’tis et on rajoute une couche d’enfer et hop ! Les mecs se rendent à Magaluf, une station balnéaire de Majorque connue pour ses excès dans les années 80 et passent leur temps, dans le désordre : à picoler, à prendre de la drogue, à aller en boîte et à baiser face cam’. Le tout pendant un weekend entier avec de la mise en scène. Dur dur d’être un débile.

3. The undateables

Autrement dit, les incasables, ce sont des mecs et des filles tellement moches que, normalement, ils n’auraient aucune chance de trouver avec qui niquer. Heureusement, Channel 4 est là pour leur donner leur chance. On prend des mecs pas gâtés par la vie, genre avec des maladies génétiques ou autres trucs sympas, puis on les fait avoir des dates filmés ensemble… Bonne ambiance.

4. Supersize vs Superskinny

Tiens, si on jouait à Laurel et Hardy dans la vraie vie ? Channel 4 (ça veut dire NRJ 12 en anglais) s’y essaie en faisant passer plusieurs jours ensemble à une personne anorexique et une personne obèse. Ils doivent échanger leurs régimes alimentaires histoire d’apprendre qu’ils se comportement mal avec la bouffe. A quand la même chose avec un abstinent et un maniaque sexuel ou avec un cocaïnomane et un alcoolique ?

5. Benefits Street

Faux docu et vraie télé réalité, Benefits Street suit le quotidien de pauvres qui habitent dans une rue de pauvres dans une ville de pauvre, à savoir Birmingham. Et si ça s’appelle Benefits Street, c’est parce que, comme ils sont pauvres, ces habitants vivent souvent d’aides sociales (autrement dit, pour une partie de l’opinion, aux crochets de l’Etat). Et hop là qu’ils volent des trucs, fraudent les allocs, refusent de bosser… Que du positifs, quoi. L’émission a conduit tout une frange extrémiste britannique à menacer les personnages du docu dont on aurait bien pu se passer.

6. Naked Attraction

Vous voyez Tournez Manège ? Si vous avez moins de 25 ans, c’est que vous êtes ringard, sinon, c’est normal. Bah vous reprenez le concept, et puis vous le changez un tout petit peu : à la place d’un choix à l’aveugle, on sélectionne le partenaire de son choix sur sa bite ou sur son vagin. Les gens sont nus dans une cage en verre avec un masque sur la tête. En 48 minutes, on parle de 282 plans sur des bites et 96 sur des vagins. Et bien sûr, y’a eu de l’audience.

7. The Sex Inspectors

Encore Channel 4. Le principe, c’est simplement d’aller voir un psy de couple mais en direct devant tout le monde. Et attention, pas si vous avez des problèmes relationnels : si vous avez des problèmes sexuels, sinon c’est pas marrant. Jean-Luc Delarue se retourne dans sa tombe.

8. Sex Box

Voilà l’enchaînement en gros de Sex Box : deux personnes se rencontrent, se disent « kikoo », puis entrent dans une boîte où tout est filmé et y baisent. Comme quoi, un concept, c’est pas bien dur à trouver.

9. Playing it straight

Alors là, on est sur le principe d’un bachelor piège. Une fille doit choisir l’homme de ses rêves parmi 12 mecs sans savoir que 6 d’entre eux sont gays. Donc en gros ils doivent « faire semblent d’être hétéro ». Tu peux pas plus jouer avec les stéréotypes à la con sur les gays ni d’ailleurs faire une émission plus bête.

10. Geordie Shore

En gros, c’est les Anges. Exactement. Sauf que TOUT EST MONTRÉ. TOUT. Sexe évident, drogue, alcool. Aucune censure. À la cool.

Prière que ça n’arrive pas chez nous.