Dans tous les dessins animés Disney « à l’ancienne » on trouve des chansons. Dans la plupart d’entre eux, y’a au moins une chanson cool ; mais dans certains, les pépites situées au firmament de l’animation, y’a pratiquement QUE des chansons cools. Que celui qui n’a jamais eu besoin d’un petit « Sous l’océan » ou d’un bon vieux « Il en faut peu pour être heureux » pour se remettre en selle nous jette la première pierre.

1. Aladdin

Note 100% objective de coolitude musicale : 5/5. Le sans faute, le perfect, la clean sheet. Tout est drôle, juste et original. Compliment du jury au Génie, le grand bonhomme du film, qui porte foutrement bien son nom.

Celles qui défoncent tout : Nuit d’Arabie / Je vole / Je suis ton meilleur ami / Prince Ali / Ce rêve bleu

2. Le Roi Lion

Note 100% objective de coolitude musicale : 4,5/5. On reste sur une cuvée d’exception, où pratiquement toutes les chansons sont cultes. On a mis celle de Scar un cran en dessous (les chansons de méchants c’est toujours un peu périlleux) mais elle passe tout de même très bien. Et on est bien content de faire figurer « Est-ce que tu veux le manger ? » dans le gratin, parce que bien que courte, elle est un pur moment de ravissement pour petits et grands.

Celles qui défoncent tout : L’histoire de la vie / Je voudrais déjà être roi / Hakuna Matata / L’amour brille sous les étoiles / Est-ce que tu veux le manger ?

3. Le Bossu de Notre Dame

Note 100% objective de coolitude musicale : 4/5. Vous l’aviez pas vu venir celui-là ! Disney assez dur, et noir, ses chansons n’en sont pas moins lumineuses, entraînantes, voire franchement funs, grâce à Clopin et à ces bonnes vieilles gargouilles. On kifferait bien taper un apéro avec eux à l’occaz.

Celles qui défoncent tout : Les Cloches de Notre-Dame / Rien qu’un jour / Charivari / Un gars comme toi / La Cour des Miracles

4. La Belle et la Bête

Note 100% objective de coolitude musicale : 4/5. On n’est pas forcément sur un des Disney les plus cotés, mais si on prend en compte le nombre important de chansons, et leur qualité individuelle, on est obligé de s’incliner. L’univers est un peu dark, et relativement old-school, mais les chansons fonctionnent, et tantôt émeuvent (la goutte de pisse au fond du froc à chaque fois qu’il faut le conjuguer celui-là), tantôt entraînent et amusent. Bien joué.

Celles qui défoncent tout : Belle / Gaston / C’est la fête / Histoire éternelle / Tuons la bête

5. Pocahontas

Note 100% objective de coolitude musicale : 3,5/5. Celui-là non plus, on l’aurait pas forcément attendu là, mais une fois encore, il y a du volume, il y a de la qualité, et sa place n’est donc pas volée.

Celles qui défoncent tout : Au détour de la rivière / L’Or de Virginie / L’Air du vent / Des Sauvages

6. Le Livre de la Jungle

Note 100% objective de coolitude musicale : 3/5. « Il en faut peut pour être heureux » et « Etre un homme comme vous » sont clairement dans le Hall Of Fame de Disney, à tel point qu’on regrette presque que le film ne soit pas plus haut dans ce classement. Deux « feel good songs », teintées de jazz, comme Disney savait si bien le faire à l’époque, super rythmées et jouissives à souhait. On en redemande.

Celles qui défoncent tout : La marche des éléphants / Il en faut peu pour être heureux / Être un homme comme vous

7. La Petite Sirène

Note 100% objective de coolitude musicale : 3/5. Beau volume, et belles perles là encore : « Partir là-bas », culte pour toute une génération, et surtout, surtout, surtout, les 2 chefs d’oeuvre orchestrés par Sébastien (a.k.a Henri Salvador), qui éclaboussent le film de classe et de bonheur. Pinces en l’air, et gros big up à lui.

Celles qui défoncent tout : Partir là-bas / Sous l’océan / Embrasse-la

8. Hercule

Note 100% objective de coolitude musicale : 2,75/5. Sur le podium, 2 gospels magistralement interprétés par les parfaites 5 muses version « afro-américaines », et les états d’âme de la piquante Mégara. Un trio de tête qui ne manque pas d’allure, et qui justifie largement la place du film ici, malgré un Disney moins passé à la postérité que d’autres.

Celles qui défoncent tout : Le Gospel pur I / De zéro en héros / Jamais je n’avouerai

9. Mulan

Note 100% objective de coolitude musicale : 2,5/5. Avant dernier, mais on tenait à ce que Mulan soit dans ce classement tellement ces les chansons sont réussies, et foutent la patate ! Mushu, et les 3 affreux jojos sont hilarants du début à la fin. On a un peu honte de le reconnaître, mais « Comme un homme », on se la met à chaque fois qu’on a un entretien d’embauche ou qu’on va rencontrer un match Tinder un peu trop belle pour nous.

Celles qui défoncent tout : Comme un homme / Une belle fille à aimer

10. Tarzan

Note 100% objective de coolitude musicale : 2/5. Bon, évidemment, faut aimer Phil Collins un minimum, puisque le bonhomme s’est chargé des chansons, et de leurs interprétations en 5 langues (anglais, français, allemand, espagnol et italien). Rien que pour ça, on peut difficilement lui reprocher sa place dans ce top. (Et puis du coup, ça nous permet d’éviter de calculer « Frère des ours », dans lequel ce bon vieux Phil nous avait refait le coup !)

Celles qui défoncent tout : Enfant de l’homme / Je veux savoir

Si en lisant ce top, vous vous dites « Nom de dieu les enfants de garce, ils ont oublié [Titre de votre Disney préféré] » : respirez un grand coup, arrêtez d’insulter nos mamans, et rendez-vous justice dans les com’.

Source : Wikipédia, uniquement sur les Disney comportant plus de 3 chansons, et sortis avant 2005.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :