C’est à Victor Hugo, apparemment, que l’on doit l’expression « Ville aux cent clochers », d’abord pour désigner Rouen, mais qui depuis a fait des émules et on ne parle pas de téléchargement illégal dans les années 2000. D’autres sources citent Mark Twain qui aurait inventé l’expression pour parler de Montréal. En tous les cas, le but était surtout de dire « ohlala mate combien y’a d’églises dans la ville ! » et tout le monde s’est accaparé le titre. Sans avoir forcément 100 clochers.

1. Rouen

Rouen compte en réalité 29 églises. Evidemment, à l’époque de Totor Hugo, il y en avait plus, rapport au fait que ça a bombardé sec au milieu du XX°. Mais bon, de 29 à 100, c’est quand même une jolie extrapolation.

2. Caen

En vrai, il y aurait entre 22 et 26 selon comment on compte les clochers et les églises. De là à parler de petits joueurs du catholicisme, il n’y a qu’un pas qu’on ne franchira pas parce qu’on n’est pas là pour faire du blasphème et être condamné à errer dans Caen pour l’éternité quand on sera mort.

3. Arras

La ville compte en réalité 14 églises, 2 temples protestants et 3 mosquées. Pas de quoi pavoiser, même si c’est joli Arras, non, en vrai, très joli, je vous conseille d’y aller, mais pas plus d’une journée, quoi.

4. Dijon

Avec 33 clochers effectifs, Dijon est dans la moyenne du nombre de clochers présents dans les villes aux cents clochers. Il paraît que la personne qui a décidé de surnommer Dijon comme ça voyait triple suite à une malformation congénitale liée à l’abus de consommation de moutarde.

Cathédrale #dijon #burgundy #bourgogne #france ??

A post shared by • Guillaume • (@lepetit_frenchie) on

5. Liège

64 édifices religieux à Liège. En matière de villes aux cent clochers comme en matière de frites, la Belgique défonce la France, sans compter d’ailleurs sur les gaufres liégeoises qui sont bien plus puissantes en goût que les autres gaufres.

prihozhanka vibes

A post shared by @ marinaambrozhak on

7. Reims

40 clochers pour Reims qui se défend pied à pied contre ses concurrentes normandes et préfère le champagne au cidre. C’est ça, aussi, d’être Rémois : on fait des corners à deux, on célèbre la vie au champagne, et on a mal à la tête parce que ça fait ding ding dong toute la journée.

Sunny day ?????

A post shared by Alexandre Karolak (@alexkarolak) on

8. Prague

En matière religieuse, autant le dire : Prague tue le game. Avec 175 églises recensées par mes soins mais potentiellement beaucoup plus, Prague est bien mieux armée pour vivre dans la félicité éternelle des justes que les autres villes clochetières. Seul hic, cette explosion du chiffre a conduit certains imprudents à surnommer la capitale tchèque « la ville aux mille clochers », ce qui fait que le ratio vérité/mensonge est en passe d’être explosé à son tour. Paradoxe.

A post shared by Gilles G. (@gillesg77) on

9. Troyes

Avec 16 petits clochouillers, Troyes a bien du mal à s’imposer dans la lutte pour la meilleure ville aux cent clochers du monde, même s’il faut bien reconnaître qu’on espérait – du moins, moi, j’espérais – qu’elle n’en aurait que trois, ce qui m’aurait permis de développer ici un argumentaire ravageur en m’inspirant directement de Raymond Devos.

A post shared by GabsMolto ? (@gabsmolto) on

10. Montréal

58 clochers à Montréal qui est donc la deuxième ville aux cent clochers la plus clochée de la planète. Pas mal pour des types qui ont un drôle d’accent.

Mélange des époques #erasmus #montreal #church

A post shared by Coco (@corentintrml) on

Y’a quelque chose qui cloche dans le décompte.

Source : Wikipédia