Normalement, si vous êtes comme tout le monde, quand vous arrivez dans un pays d’Europe, vous regardez autour de vous et vous voyez ce qui se situe au-dessus du sol. Souvent, des baraques, des monuments, et des gens. Mais sous les sols d’Europe, il y a parfois des constructions qui valent la peine d’être vues. Alors prenez votre lampe frontale et lisez la suite de ce top.

1. Les Mines de sel de Wieliczka (Pologne)

Ces mines de sel sont exploitées depuis le XIIIe siècle et une partie d’entre elles ont depuis été réutilisées et aménagées pour accueillir des chapelles, des lacs souterrains, des sculptures incroyables et d’autres salles ornées de lustres que vous ne pourriez même pas foutre dans votre salon. En bref, c’est devenu une oeuvre d’art, et c’est maintenant au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Cédric Puisney

2. Le CERN (Suisse)

Pas très loin de Genève, on trouve le Cern, le laboratoire européen pour la physique des particules. Dit comme ça, on ne voit pas ce que ça vient faire dans ce top. Sauf que ce qu’il y a de plus intéressant au Cern, c’est son accélérateur de particules (le plus grand au monde), un tunnel de 27 kilomètres de circonférence qui permet de faire entrer en collision des particules pour faire tout un tas de trucs auxquels on ne comprend rien. Vous pouvez le visiter dans la vidéo ci-dessous et vous croire dans un film de science-fiction.

3. Les caves de Tokaj (Hongrie)

Si vous avez déjà entendu parler du tokay sans savoir ce que c’était, eh bien il s’agit du vin de Tokaj, en Hongrie. Là-bas, creusées dans la roche volcanique, on trouve des tas de caves immenses et DE TOUTE BEAUTÉ. Si vous aimez le vin et visiter des lieux à la température conditionnée par la pierre, alors vous devriez aller y faire un tour.

Crédits photo (Domaine Public) : No machine-readable author provided. Legnaw assumed (based on copyright claims).

4. Les mines de Banská Stiavnica (Slovaquie)

Les sols de cette ville minière sont parcourues de galeries labyrinthiques et interminables dans lesquelles vous pourriez facilement vous paumer si vous y alliez seuls. Certaines d’entre elles sont ouvertes aux visiteurs, et ça vaut vraiment le coup. Ne vous fiez pas à cette photo libre de droit, il y en a des plus flatteuses, mais on ne pouvait pas vous les montrer.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Juhele_CZ

5. Les caves de Champagne (France)

Bon, déjà, on est plutôt fiers que la boisson la plus classe du monde vienne de notre pays, mais, en plus, les caves de Champagne sont tout ce qu’il y a de plus stylées. Vous pouvez en visiter beaucoup, histoire de vous en mettre plein les yeux avant de descendre des flûtes en toute décontraction.

Crédits photo (CC BY 2.0) : giulio nepi

6. Les souterrains de Naples (Italie)

Depuis que les Grecs ont foutu les pieds à Naples plusieurs siècles avant JC, on creuse des galeries sous la ville italienne. Les Romains ont continué le boulot, y ont apporté des constructions et des conductions d’eau, puis les lieux ont été utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale comme refuges pendant les bombardements. Bref, il y a plus de deux millénaires d’Histoire dans ces 80km de galeries que vous pouvez bien évidemment visiter.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Armando Mancini from Napoli, Italia

7. Les Catacombes de Paris (France)

Tout le monde connaît au moins de réputation nos Catacombes bien flippantes, ces grandes galeries sous Paris qui ont servi d’ossuaire depuis le XVIIIe pour éviter de propager des maladies dans la ville. On peut en visiter (légalement) une toute petite partie, mais les galeries couvrent en réalité près de 300 kilomètres du sous-sol parisien. Oui, c’est beaucoup.

Crédits photo (CC BY-SA 2.0) : Jean-David & Anne-Laure
Crédits photo (CC BY 2.0) : albany_tim

8. Les souterrains d'Edimbourg

Vers la fin du Moyen-Âge jusqu’au XIXe siècle, les habitants les plus pauvres de la vieille ville d’Édimbourg vivaient dans des souterrains, sous les habitants les plus riches, et de nombreuses activités illégales s’y tramaient. On ne peut plus accéder à la totalité de cette ville sous la ville aujourd’hui, mais quelques endroits restent accessibles et ouverts au public.

9. Les bunkers berlinois (Allemagne)

A priori, tout le monde sait que les Allemands ont utilisé des bunkers et autres abri anti-atomiques pendant la Seconde Guerre mondiale. Certains d’entre eux ont été réutilisés comme boîte de nuit, comme lieux de visite ou d’exposition, histoire de transformer le patrimoine en quelque chose d’un peu plus positif.

View this post on Instagram

Christian Boros and Karen Lohmann's Berlin apartment

A post shared by Arthur Sutherland (@arthursutherland) on

10. Les Catacombes de Rome

Les vraies catacombes, c’est bien celles de Rome. Nous, on leur a juste piqué le nom pour mettre des os dans nos tunnels, mais eux s’en servaient bel et bien comme lieu de sépulture. En gros, c’était un véritable cimetière souterrain, et ce depuis le IIe siècle après JC. On raconte que les chrétiens persécutés par l’autorité romaine s’y cachaient, mais apparemment ce serait faux. N’empêche que c’est très beau à voir.

Crédits photo (CC BY-SA 3.0) : Dnalor 01

En plus, tout ça c’est très cool quand il fait trop chaud dehors.

On peut rester sous terre avec les tunnels les plus longs du monde, les photos insolites de tunnels, et les gens qui ont découvert des tunnels cachés par hasard.