Comme chaque année on vous retrouve avec le petit top relâche qui fait du bien, celui de toutes les choses qu'on n'avait pas le droit de ne pas aimer en 2015. En tout cas celle qu'on ne pouvait pas détester. Alors on vous prévient tout de suite, c'est un top méchant, plein de mauvaise foi, d'aigreur et de venin, mais c'est parce qu'il a été rédigé par un petit être tout gris et tout triste élevé dans une cave, ne faites pas attention.

  1. Adele
    On ne sait pas vraiment pourquoi mais Adele est devenu en quelques albums et un morceau pour James Bond une des plus grosses icônes pop de la décennie. Pourtant son nouveau single est loin d'être chamboulant et le clip tant attendu réalisé par Xavier "JTE HAIS MÔMAN JTE HAIS CALICE" Dolan est limite risible tant la pauvresse enchaîne les clichés au bout du fil et il pleut tant je suis si triste. On a quand même hâte de la voir sortir un album qui ne parle pas de se faire larguer.

    1

    Source photo : consequenceofsound
  2. Charlie Hebdo
    Si on n'était plus que 3 à lire le journal en 2014 tout en râlant sur le fait que c'était un peu devenu de la merde, 2015 a marqué un très net retour de hype de Charlie, mérité il faut bien le reconnaître. C'était il y a moins d'un an mais 2015 a tellement chié dans la colle que les attaques sur la rédaction semblent dater d'il y a un siècle ou une éternité padada. Aujourd'hui on est tous abonnés et les journaux s'entassent sur la table basse sans qu'on y touche mais putain, on se désabonnera pas tout de suite, vous pouvez en être sûr.

    2

    Source photo : nouvelobs
  3. Nicolas Hulot
    Et avec lui tout ce qui touche au climat et à l'environnement. En même temps on a tellement chié sur la planète depuis des siècles qu'on pouvait bien se retenir quelques mois cette année, surtout qu'avec la COP21 à Paris on était surveillés de près. Du coup c'était soit lui soit Yann Arthus Bertrand, on a choisi Nico. En plus il a fait une petite vidéo pas trop mal foutue pour alerter sur sa pétition.

  4. PNL
    On vous en a parlé il y a peu, et il faut bien reconnaître que si un mec osait venir commenter sous une vidéo "qu'il pigeait pas trop le délire, non mais le vocoder c'est dégueulasse" il était accueilli avec virulence pour une meute bigarrée, compacte et résolument QLF qui semblait détenir la Vérité Universelle : PNL c'est les nouveaux Lunatic et si tu n'aimes pas t'es un con. On a beau pas trop aimer Panurge on va pas vous mentir : on a bêlé nous aussi avec les moutons autotunés.

  5. Star Wars
    Déjà présent dans le top des trucs qu'on ne pouvait pas détester en 2014, Star Wars parvient à s'y hisser également cette année grâce à de multiples teasers et trailers excitants et une promo pachydermique qui a pourtant fait germer une petite idée dans notre tête : "Et si c'était bien ?". Au début on craignait le pire, et puis petit à petit il est devenu vraiment difficile de chier sur ce nouvel opus lens-flaré par J.J. Abrams. On a hâte de le voir pour pouvoir enfin en dire du mal.

    The-Resistance-Star-Wars-7-Force-Awakens-X-Wing

    Source photo : syndromemag
  6. Les Youtubeurs
    Jusqu'en 2014 on pouvait clairement se foutre de leur gueule, mais 2015 fut l'année de la rédemption et de la quête de légitimité. Le top 10 des gamers et des maquilleuses de Youtube a fait le tour des plateaux TV pour raconter qu'ils aiment ce qu'ils faisaient et qu'au passage ils gagnaient mieux leur vie que vous tous, et que vous pouviez bien aller vous faire foutre avec vos tweets rageux. OK Enjoy Phoenix a trop fait cuir ses cookies, mais qu'est-ce qu'elle en a a foutre ? C'est toujours mieux qu'être un gros puceau de 35 ans qui tweet sa rancoeur en se foutant du physique des youtubeuses en se paluchant sur leurs tuto. 2015 c'est l'année des youtubeurs et c'est très bien pour eux.

    4

    Source photo : EnjoyPhoenix
  7. Les anglais
    Well well well. On va pas trop se plaindre parce que finalement on a pu les défoncer toute l'année, mais il faut bien reconnaître que depuis le mois de novembre on se sentirait vraiment mal de chier sur nos meilleurs ennemis, surtout depuis qu'ils ont appris notre hymne national et qu'ils nous ont foutu les poils en le chantant (mal et faux mais on va pas chipoter) avant un match de football. Et comptez pas sur nous pour évoquer leur terrible mondial de rugby, non, les anglais sont maintenant nos meilleurs potes.

  8. Paris
    Est-ce que c'est notre faute si 2015 a commencé dans la merde et s'est terminée dans la merde ? Non. C'est la faute à Daesh. Sauf qu'à cause de ces gros cons d'extrémistes trépanés, on a tous été obligés de dire qu'on était Paris, nous qui passons notre temps à chier sur cette grande ville grise et bruyante, sur ses transports, sur les serveurs qui font la gueule, les gros cons de taxi, le loyer, le bureau, le prix des pintes bref, on n'est pas Paris du tout. En fait le vrai tour de force des FDP c'est d'avoir réussi à nous faire aimer notre ville, ses concerts trop chers et ses terrasses bondées. On est Paris pour encore quelques temps les petits potes.

    5

    Source photo : esprit-de-france
  9. Les Minions
    Alors que pourtant on va pas se mentir, ces trucs étaient marrants dans le premier Moi, Moche et Méchant mais on a bien senti que dès le 2ème on essayait de nous enfler avec ces petites merdes bruyantes. Les mecs ont vu que ça marchait et on décidé de nous gaver comme des oies en foutant des saloperies bananaaaa partout jusqu'à n'en plus pouvoir. On a serré les dents en 2015 mais c'est fini, si les Minions 2 débarquent on sort le lance-flamme.

    8

    Crédits photo (creative commons) : weknowyourdreams
  10. Le Spritz
    Connaissez-vous LE cocktail de 2015 ? Ça faisait quelques années qu'on le sentait revenir en force à l'heure de l'apéro mais cet été le mélange dégueulasse d'Apérol et de vin pétillant généralement de mauvaise qualité rincé à l'eau de glaçons a envahi la France avec une violence rare. Certains bar à Paris en ont même fait leur cocktail signature en variant les goûts : lavande, rose, cactus, désespoir, tout était là pour nous assurer des discussions de phase terminale de type "Oh naaaaan j'adore ça depuis des années c'est MON truc tu voiiis QUOI comment ça vous n'avez plus de proseccoooo ?".

    Spritz_Aperol

    Crédits photo (creative commons) : wikipedia

2016, vite.