On fait tout un fromage du sexe (d’ailleurs ça pue et c’est vraiment dégueu) mais les préliminaires sont pourtant au moins aussi importants, ne les négligeons pas ! Certes, il ne s’agit pas de systématiquement batifoler deux, trois heures avant de passer aux choses sérieuses (surtout quand il est 19h et que tu veux pas louper les infos et qu’en plus t’as faim) mais il faut parfois revenir dessus. Ne pas toujours niquer en deux minutes pour la forme, ça ne fait de mal à personne.

1. Carresse, mère de toutes les vertus

Et « caresse » ça rime avec quoi, hein ? Avec « kermesse » bon OK ça n’a rien à voir… Mais ça rime surtout avec « tendresse », car là est le maître mot préliminal (ce mot n’existe pas mais j’aimerais bien le soumettre à l’académie française, donc si vous pouviez l’utiliser régulièrement dans le langage courant, y’a p’tet une chance qu’on le foute dans la prochaine édition du Larousse). Sauf bien sûr si ton partenaire porte un masque de latex et préfère les coups de fouet, dans ce cas n’hésite pas à l’exécuter également avec beaucoup de tendresse.

Source photo : Giphy

2. Y'a pas le feu au lac

T’as bien un peu de temps devant toi non ? Réussir ses préliminaires ça commence par les conjuguer à la lenteur. Il faut s’alanguir un peu, faire des pauses, reprendre, accélérer, se calmer deux minutes. Bref, le tout c’est de se retenir le plus longtemps de passer à l’acte. Puisque dans la plupart des cas le rapport sexuel durera moins de 3 minutes (allez, avoue), autant mettre le paquet avant.

3. Eviter les lieux inadéquats pour des préliminaires

Comme des toilettes très sales dans un squat de héroïnomanes en manque, ou un couloir de métro à l’heure de pointe, ou au milieu d’une réunion de travail. Trois situations typiques où la pratique de préliminaires peut s’avérer inconfortable, voire légèrement gênante pour ton entourage, voire condamnable par la loi.

4. Susurrer des mots doux dans l'oreille

Des mots doux ou des mots plus sauvageons, à ta guise. De toute façon, les chuchotements sont suffisamment excitant pour qu’on ne t’écoute pas, donc dans le fond tu peux réciter la recette d’un bœuf Bourguignon, ça fera quand même son petit effet.

Source photo : Giphy

5. Faire un massage crânien

Une main dans les cheveux, une autre sur la nuque, et on remue tout ça avec sensualité et élégance. Beaucoup d’êtres humains peuvent être rendus très dociles grâce au massage du crâne, c’est donc également une occasion à saisir pour demander de l’argent ou annoncer à son partenaire qu’on le quitte. Du moment que le cuir chevelu est savamment pétri, il/elle sera naturellement obéissant/e.

6. Zones érogènes, les voyages qui forment la jeunesse

OK, OK, on a les classiques zones touristiques : le cou, les cuisses, les seins, les fesses. Mais comme dans n’importe quel voyage, on n’a pas envie de se retrouver avec tout le monde à la même attraction, on veut sortir des sentiers battus (je ne suis pas sûre de savoir où je vais avec cette métaphore). Et si on faisait un tour derrière les genoux, aux alentours du sillon inter-fessier ou entre les doigts de pied ? Il y a certainement de quoi se mettre quelque chose sous la dent (au sens figuré, hein, sinon c’est dégueulasse pars tout de suite vomir).

Source photo : Giphy

7. Avoir plus d'un tour dans son sac

Il s’agit pas d’appliquer à la lettre un parcours précis approuvé par le guide local. Un peu d’imprévus dans ce monde de brutes, il faut tenter des choses, surprendre, et puis idéalement il faut pas hésiter à papoter un peu, parce qu’en toute logique t’es pas tout/e seul/e donc l’autre énergumène en face de toi a peut-être des préférences. Si son kiff c’est d’avoir des petits coups de cuillère à café dans l’œil pendant qu’on lui tire l’oreille, il faut s’y risquer.

8. Penser à être à deux

C’est mieux. En effet, beaucoup de préliminaires ne peuvent avoir lieu dans un cadre solitaire qui se limitera alors principalement à la masturbation suivie d’un moment de honte (parce que tu l’as fait le jour de noël et que tes neveux jouaient dans la pièce d’à côté).

9. "Sachez m'hypnotiser, m'envelopper, me capturer Déshabillez-moi, déshabillez-moi"

M’dame Juliette Greco l’a bien montré avec sa chanson, l’effeuillage, c’est tout un art. Qu’on se laisse déshabiller ou qu’on se dévêtisse, il faut prendre son temps, et re-négocier constamment le contrat du déshabilleur/déshabillé. Vêtement après vêtement, tout en gardant la culotte en ceinture de chasteté pour repousser au dernier moment les joies de la pénétration.

10. Branlette, tout vient à point à qui sait attendre

Comme dit le célèbre proverbe, « Un chibre bien saisi, vaut mieux que deux tu l’auras ». Il ne s’agit pas de secouer cet appareillage avec la même vigueur que pour faire monter une bonne mayonnaise, dans la mesure où l’on est encore à un stade préliminaire, allons-y en douceur, en alternant avec d’autres activités comme le tricot ou des mots fléchés (force 3/4).

11. Mettre le doigt dans un engrenage

Tout comme la prise en main du tronc saillant dont on voudrait être le lierre grimpant, la mise en doigtage doit s’avérer douce et ne pas céder à de funestes accélérations. Enfin si c’est possible, dans le fond tu fais ce que tu veux, le tout c’est de ne pas secouer la femelle aux seins gonflés de désir comme un vieux cocotier.

Source photo : Giphy

12. Sans les mains !

Après tout on peut aussi ne pas prendre de gants et du coup, se passer des mains (l’humour, c’est ma religion). Rien ne vous empêche de vous regarder vous caresser vous-mêmes, ou alterner l’un se touche, l’autre regarde et les moutons seront bien gardés. Au moins, chacun saura ce qui plaît vraiment à l’autre. Plaisir des yeux.

Source photo : Giphy

13. Ne pas faire semblant comme quand tu as dû surjouer la joie en recevant le dernier cadeau de ta grand-mère

Ça ne servira pas à grand chose, mieux vaut le signaler si tu restes de marbre, c’est une information qui pourrait franchement servir à ton partenaire.

14. Ne pas mettre "Touche pas à mon poste" (même en fond sonore)

A moins que cela n’excite ton ou ta partenaire. Dans ce cas, fuis, fuis tout de suite avant qu’il ne soit trop tard et ne reviens plus jamais.

Source photo : Giphy

15. Eviter de chanter "Maréchal, nous voilà !"

Surtout si tu a des problèmes de tessitures et que tu as un peu de mal à poser ta voix.

Si tu n’as personne avec qui appliquer ces conseils, n’hésite pas à passer à la vitesse supérieure avec ton oreiller, lui aussi a droit à l’amour.

Tous les mardis à 18h, on se retrouve sur Twitch ! Ce soir on joue à PES 2018. Allez viens.