Allez, tu l’as pas eu directement, mais c’est pas trop tard pour décrocher ton bac. T’as vu tes notes, t’as choisi tes deux matières à rattraper, maintenant il ne te reste plus qu’à réviser et passer l’oral. C’est pas la partie la plus marrante du jeu, mais c’est carrément faisable. Quand tu auras lu ces conseils, tu seras prêt pour tout défoncer, on te remettra exceptionnellement une mention tellement t’auras été brillant, et tout le lycée se souviendra de toi comme le héros qui sera passé en 30 minutes de simple étudiant à Président de la République. C’est parti.

1. Révise avec ton stylo

Attention, je te parle pas de faire ami-ami avec ton crayon et de lui demander de te poser des questions sur ton cours. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut que tu recopies au moins une fois tes cours en réfléchissant à ce que t’écris. C’est comme ça que ça rentre le mieux dans le cerveau. Alors oui c’est un peu long, ça peut éventuellement faire mal à la main, mais c’est juste un mauvais moment à passer et après tu seras content. Puis en vrai, c’est pas si horrible, dis-toi qu’à la place tu pourrais être en vacances chez ta grand-mère, sans internet.

Source photo : Giphy

2. Récite un peu à voix haute

Oui c’est vrai que ça te donne un air de débile de discuter comme ça tout seul, mais comme tu vas devoir parler devant un examinateur, il vaut mieux que tu saches aligner trois mots sans dire « euuuh » toutes les deux secondes. Articule, parle lentement, pense à Macron quand il t’annonce qu’il est président : il a absolument aucune émotion, on dirait un robot, mais au moins on comprend ce qu’il dit.

3. Dors bien la veille

Quitte à arrêter de réviser un peu plus tôt pour pas trop y penser, essaie de faire une vraie nuit de sommeil. Ok, si tu stresses on sait que tu vas pas réussir à pioncer, alors mate toi un film pour bien te changer les idées. Un bon film, genre Taxi 2 ou Taxi 4.

Source photo : Giphy

4. Sois-là à l'heure

Prépare tes fringues et tous les papiers dont t’auras besoin la veille, parce que sinon tu vas paniquer comme un(e) débile le matin de ton oral et tu vas arriver en retard. Bien sûr, fous un réveil, voire dix. Voire un éléphant qui joue Star Wars au xylophone tous les matins à 7h. Ah, et prends un petit déj’ aussi.

5. Pense à respirer et à te calmer

Avant que l’examinateur ne t’appelle, t’auras forcément l’impression de ne plus rien savoir, ça arrive tout le temps juste avant une épreuve. On pense ça parce qu’on n’a pas un sujet précis devant les yeux. Mais une fois que c’est le cas, tout revient et s’organise correctement. Alors pendant ces dernières minutes avant l’oral, ne pense plus à tes cours, respire calmement, et ça va bien se passer. Éteins ton téléphone aussi, parce que c’est pile pendant ton entretien que ton ex qui t’avait ghosté(e) depuis deux semaines décidera de t’appeler pour te dire qu’il ou elle regrette.

Source photo : Giphy

6. Dis bonjour à ton examinateur

Même s’il te fait un peu paniquer, il reste un humain en train de faire son job et qui aime bien qu’on le salue. Il a des sentiments lui aussi. Et sérieusement si tu tires la gueule ou que tu lui lâches pas un petit « bonjour » t’es sûr(e) de perdre directement des points. Alors sois sympa pendant au moins 30 minutes dans ta vie, après tu pourras redevenir con(ne) comme avant. Non en vrai tu es une belle personne.



7. Réponds (vraiment) à la question que l'examinateur te pose

T’es pas là pour réciter ton cours. Même si t’es fier de connaître la date de la révolution française (1745 tout le monde le sait), ne la balance pas si on t’a demandé de parler de la Seconde Guerre Mondiale, ça serait totalement ridicule. Il faut rester dans ton sujet, que normalement tu connais si t’as pas fait d’impasse comme un(e) débile, et bien argumenter par rapport à la question qu’on t’a posée. Si tu fais ça, l’examinateur sera content, parce qu’avant toi, avec un peu de chance, il aura vu dix blaireaux balancer des phrases toutes faites et apprises par cœur. Apporte-lui un peu de bonheur.

Source photo : Giphy

8. Essaie de croire en ce que tu dis

Imagine que ce que tu racontes est trop cool, mets-y un peu du cœur. La personne en face de toi sera un prof qui, lui, kiffe réellement la matière qu’il enseigne (enfin normalement) donc ça va lui faire trop plaiz s’il croit que toi aussi t’es un peu passionné. Sors ton meilleur jeu d’acteur, comme Frédéric Diefenthal dans Taxi 2.

9. N'oublie pas que c'est un dialogue

T’as le droit de te planter de temps en temps, l’examinateur est là pour discuter avec toi et corriger le tir de temps en temps. Toi tu dois aller dans son sens, et s’il te reprend, t’écoutes bien pour faire mieux. C’est pas méga compliqué.

10. Dis bien au revoir

Comme pour le bonjour, le au revoir est important, c’est la dernière impression que tu vas laisser. Ne pars pas en faisant un gros doigt d’honneur, ce serait un peu malvenu.

Source photo : Giphy

11. Bonus : ça va bien se passer

En général, pour l’oral de rattrapage, les examinateurs sont plutôt bienveillants. Ils savent que t’es pas l’élève le plus appliqué du monde, sinon tu serais pas là, mais ils savent aussi que tu peux faire des trucs bien quand t’as envie. Alors détends-toi du cul.

Et après tu pourras fêter tout ça en buvant une « petite coupette », comme on aime à l’appeler.