a119

On parle tous plus ou moins anglais. En tout cas, assez pour regarder des séries dès leur diffusion américaine ou pour comprendre une page wiki en anglais qu'on juge plus complète. Mais quand on débarque effectivement en Angleterre, aux États-Unis ou en Australie, voire au Liberia, c'est une autre limonade. Vous appréhendez donc un petit peu l'immersion en pays étranger. Quelques suggestions pour réussir à vous faire comprendre des autochtones et ne pas être complètement aux fraises :

  1. Regardez en permanence votre interlocuteur quand vous lui parlez
    Pour saisir précisément l'instant où il décroche. Le problème n'est pas tant qu'on ne vous comprenne pas, mais que vous ne savez pas quelle partie on ne comprend pas.

    Source photo : Giphy
  2. N'essayez pas de parler vite
    Non, parler à fond la caisse ne fait pas de vous un meilleur locuteur en anglais. Et comme pour le point précédent, plus vous parlez lentement, plus vous captez à quel moment précis votre interlocuteur est perdu.
  3. Emportez un traducteur
    Au choix : smartphone, dictionnaire ou ami bilingue. Pensez à adapter la taille de vos bagages en fonction.
  4. Faites confiance à vos aptitudes en mime
    Ajoutés aux trois mots d'anglais que vous connaissez, vos talents en imitation/langage des signes/ombres chinoises vont enfin vous servir. Celui qui n'a jamais eu à mimer "aspirine" n'a pas vraiment voyagé.

    Source photo : Giphy
  5. Mangez MacDo pendant tout le séjour
    Commander un menu Big-Mac frites-coca, ça reste assez facile, même en anglais. Vous rentrerez gros et dégoûté des fast-food, mais vous n'aurez pas mangé de fayots par inadvertance.

    Source photo : Giphy
  6. Méfiez-vous des anglicismes
    Parking, planning, camping, chips, baskets, footing, smoking, caddie, flipper, pipi-room... Vous pensiez être un peu bilingue ? Que nenni. Ces anglicismes ne veulent rien dire chez la reine Elizabeth. Oui, votre vocabulaire vient d'être divisé par deux.
  7. Buvez de la Guinness
    C'est scientifiquement prouvé, la Guinness développe vos compétences linguistiques, enrichit votre vocabulaire et améliore votre prononciation. Évitez en revanche de commander deux pintes en levant l'index et le majeur, sous peine de devoir expliquer à un barman très contrarié pourquoi vous lui faites un doigt d'honneur. Et pas sûr que le conseil numéro 1 fonctionne pour vous sortir de là.

    Source photo : Giphy
  8. Partez en auto-suffisance
    Trois slips, des conserves, une tente, un réchaud, un panneau solaire nomade et vous êtes prêt pour un chouette séjour en totale autonomie, loin de tout contact avec les indigènes. Si vous ne vous sentez pas trop Man versus Wild, optez pour le voyage organisé en bus et casquette, ou enfermez-vous dans votre chambre d'hôtel. Rien que leurs prises de courant, c'est déjà un peu exotique.
  9. Apprenez à dire "Excuse me, I'm French"
    Vous allez voir, avec les anglo-saxons c'est radical. Un peu comme un lancer de boule puante. À moins que votre interlocuteur soit un fan de Lady Marmelade : "Voulay-vous couchay avec moi, ce soiw ?". S'il est roux, fuyez. Pour gagner du temps, mettez le direct sur votre t-shirt.

    Prix : à partir de 35€ chez Excuse Me I'm French
    t-shirt-blanc
  10. Assumez pleinement votre accent
    D'abord parce qu'à choisir entre un accent français authentique et une imitation d'accent anglais, il n'y a pas photo et surtout parce que l'accent français, si il sonne merdique ici est plutôt apprécié sous d'autres lattitudes. Si Arsène Wenger l'a conservé, c'est pour une bonne raison.

  11. (bonus) Trouvez-vous un partenaire pour pratiquer la langue
    Tout le monde le sait, à deux, on se motive mieux. Et là tout d'un coup vous êtes vraiment motivé(e) pour faire des progrès.

Et sinon en attendant, vous pouvez aussi bosser votre anglais avec la méthode Topito : ici et puis aussi.

Pour bien te marrer, même en voyage, c'est Sokodo qu'il te faut.

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :