lost-Star-Wars
Crédits photo : Topito

Le co-créateur de LOST, et réalisateur de Super 8 et de Star Trek (faille dans l'espace-temps geekesque) a accepté de réaliser le projet le plus attendu de ces prochaines années : réaliser le prochain film Star Wars, produit par Disney. Mais les négociations n'ont pas été de tout repos. JJ a d'abord poliment refusé le projet qui a été proposé à tous les réals bankable d'Hollywood. Finalement, à la surprise générale, le bonhomme est revenu sur ses dires et a donné son accord. Qu'est-ce qui (à part l'énorme paquet de blé) a conduit le bigleux d'Hollywood à accepter. Voici en exclu pour Topito le dessous des négociations.

  1. Avoir la priorité sur le merchandising
    Oubliez les bons du trésor, les lingots, l'immobilier,etc. En cas de coup dur, l'investissement le plus sûr reste la bonne figurine en plastique fabriquée en Chine. Il y aura toujours un gros geek pour vous l'acheter à un prix scandaleux. Si J.J se met quelques exclus de côté, il assure ses vieux jours et ceux de sa famille.
  2. Un rôle pour Jorge Garcia, un de ses acteurs fétiches
    Il avait réussi à placer le "Hurley" de Lost dans Alcatraz, il devrait pouvoir lui filer le rôle de Jabba dans la prochaine mouture de Star Wars.

    JorgeJabba2
    Crédits photo : Topito
  3. Le financement de ses futurs projets avec "Star ..." dedans
    Après Star Wars et Star Trek, il compte réaliser Starship Troopers 5, Battlestar Galactica 2, Star Academy 9 et Starmania : the movie.
  4. Jar Jar Binks est banni du scénar, banni du plateau, banni de tout.
    Les blagues sur les initiales du créateur de LOST vont déjà bon train sur internet (J.J = Jar Jar) et elles ne sont pas au goût du futur réal. Il devrait s'éviter les foudres des geeks les plus tenaces en restant loin de ce personnage démoniaque.
  5. Il pourra mettre autant de halos de lumière qu'il veut
    Tous les réalisateurs dignes de ce nom ont une marque de fabrique. C'est la sienne. On a déjà une idée de ce que ça peut donner:

  6. Le droit de participer au scénario et mettre plein d'indices pour intriguer les gens quitte à ce que personne ne comprenne rien.
    Si vous avez compris quelque chose à la fin de LOST, consultez votre médecin, c'est plus prudent.
  7. Le droit d'avoir Steven Spielberg en assistant
    Depuis Super 8, on avait compris que J.J aimait pomper s'inspirer de l'univers de Steven, qui lui a eu la sagesse de refuser le projet. Vu l'ampleur du projet, un petit coup de main ne sera pas de trop.
  8. Le droit de produire deux séries pourries entre chaque film
    Une autre de ses grandes spécialités. Il tient un ratio d’un film bien pour deux séries moisies. L'avantage est que si Star Wars 7 (et il le sera) est nul, on aura deux films bien après.
  9. Donner un rôle à William Shatner ou Leonard Nimoy
    Rien que pour voir créer des émeutes dans les conventions de science-fiction.
  10. Un bunker dans le Skywalker Ranch
    Les fans de Star Wars ont tendance à être un peu tatillons, voire complètement tarés. Si vous en doutez, on vous conseille la vidéo "The People Vs George Lucas". Dans tous les cas si l'opération tournait marron (en cas de point 9 par exemple), le J.J aura besoin d'un endroit où se planquer. Il y a deux Stormtroopers à la retraite devant l'entrée. Normalement, il sera tranquille.

Sacré homme d'affaires ce J.J. On ne peut, de plus, l'accuser d'être un traîne-patins. Pour rappel le mec prépare un deuxième Star Trek, un biopic sur Lance Amstrong et quelques séries qui finiront dans les bacs soldés de M6 vidéo, ça fait beaucoup. Pensez-vous à l'instar d'une multitude de "trolleurs" que ce Star Wars court à la catastrophe ?

Merci à Vivien sans qui ce top n'aurait pas été possible