La Mongolie, c’est une grande steppe vide pas loin de la Chine qui a des revendications territoriales sur la Mandchourie. En gros, c’est ça que l’on sait de ce pays étrange, très peu industrialisé et faiblement centralisé où les populations nomades continuent de vivre à l’ancienne. Et on n’a pas tort, parce que ce n’est pas si éloigné de la vérité.

1. Les Mongols vivent bel et bien dans des yourtes

Pas tout le monde hein, mais une bonne partie. Même dans la capitale, Oulan Bator, il y’a des quartiers entiers de yourtes accumulées où les populations issues de l’exode rural s’amoncellent. Autant dire qu’il y a des trucs qui ne sont pas encore près de changer.

2. Les Mongols se déplacent réellement à cheval

Dans certaines régions reculées (et le pays est grand, donc autant dire qu’il y’en a, des régions reculées), il n’existe même pas de routes. Qui dit pas de routes, dit pas de voitures, ou presque pas de voitures. Ou alors uniquement des Prius. Et beaucoup, beaucoup de chevaux.

3. Il y a des yacks partout

Attention, quand on dit partout, ça veut pas dire non plus dans la queue à la banque à Oulan Bator, hein. Mais dès que tu arrives dans les grandes steppes, tu peux voir à la fois des yacks sauvages et des yacks d’élevage, bref du yack à tire-larigot, tellement de yacks que tu te demandes si tu devrais pas ouvrir un magasin de yacks en France parce que niveau stocks, y’a ce qu’il faut.

4. C'est vert et très isolé

La Mongolie est l’un des pays les moins denses du monde. Et ça se voit. La steppe mongole s’étend à perte de vue et les populations rurales, largement nomades, se déplacent en petits groupes. On peut parcourir des kilomètres dans la steppe sans voir personne. Par contre, des yacks, ça, on en voit.

5. Il y a très peu d'eau courante et d'électricité

Très peu, c’est presque pas du tout. Encore une fois, on ne parle pas de la capitale, mais les populations nomades font bouillir leur eau pour la rendre potable et utilisent des générateurs à énergie solaire pour leurs besoins fondamentaux. Ce qui leur permet, parfois, d’avoir la télé dans la yourte. Pratique.

6. Gengis Khan est vraiment une figure tutélaire

Contrairement à son cousin, Dominique Strauss. Le plus grand guerrier de tous les temps (du moins pour les Mongols) est une figure vénérée dans le pays. Il suffit de voir la statue équestre monumentale à son effigie à 50 bornes d’Oulan Bator.

Crédits photo (creative commons) : Laika ac from UK

7. La bouffe est vraiment vraiment dégueulasse

Lait caillé et ragoût de yack. Refuser poliment, c’est pas évident évident, mais on peut. Il faut se munir de crackers et de merdes de ce genre pour tenir si on n’a pas envie de manger des trucs qui nous dégoûtent.

8. L'hospitalité, c'est un vrai truc

Les Mongols sont adorables. Ils ont l’invitation facile et partagent régulièrement leurs maigres ressources avec les visiteurs. Ils sont contents de faire découvrir leur mode de vie. Enfin dans le lot il doit aussi y avoir des connards qui t’envoient chier, hein, mais pas à ma connaissance.

9. Certains Mongols sont mongoliens

Oui, sans déconner. Le problème, c’est qu’avec la faible densité, il existe un fort taux de consanguinité chez les nomades et dans les petits villages, d’où un fort risque de trisomie 21.

10. C'est vraiment beau

Et vraiment incroyable. Et vraiment parfait. Et vraiment le meilleur voyage du monde. Avec celui où tu gagnes au loto.

Un pays d’Oulan bâtard.