Certains lisent du Dostoïevski, du Stendhal ou du Eric Zemmour (tant pis pour ces derniers). Eh ben nous on a récemment lu Le Gros Livre du Pénis de Frède Royer et on a appris un tas de choses sur notre membre inférieur préféré. On sait maintenant comment prendre une bonne dick pic ou pourquoi les hommes dorment souvent avec la main sur leur sexe, mais ce qu’on avait vraiment envie de vous partager, c’est ce qui arrive au pénis quand on vieillit. Et c’est pas toujours très jojo.

1. Le pénis rétrécit en vieillissant

Et ce pour deux raisons (comme si une ne suffisait pas) : quand on vieillit, déjà, notre graisse s’accumule plus facilement au niveau de l’aine, donnant l’impression d’un sexe plus court. Mais au-delà de cette impression, il y a un vrai rétrécissement du pénis en érection dans sa largeur et sa longueur en vieillissant. Tout ça à cause de la graisse accumulée dans les artères et la perte d’élasticité des corps caverneux qui se remplissent de sang pendant l’érection. Ça craint.

Source photo : Giphy

2. Le gland change de couleur

Comme d’une manière générale la circulation sanguine est moins bonne chez nos aînés (les vieux, quoi), l’afflux de sang au niveau du gland est moins fort qu’avant. Ça lui donne un aspect un peu plus pâle que dans sa jeunesse. En gros, on a le gland moins rose/pourpre quand on est vieux, et c’est pas si grave finalement.

3. Notre attribut peut se courber au fil du temps

Quand on fait du sport ou qu’on a des relations sexuelles (qui sont une forme de sport), ça peut provoquer des mini-traumatismes au niveau du pénis. Et quand il y a blessure, il y a cicatrisation. A force de blessures et de cicatrisations répétées le long de notre membre, des tissus cicatriciels peuvent s’accumuler à certains endroits et lui donner une autre forme. Qui sait, ça plaira peut-être à votre partenaire.

Source photo : Giphy

4. Le petit soldat devient moins sensible

A mesure que l’âge prend ses quartiers en nous, les hommes, notre taux de testostérone diminue. Résultat : on perd en sensibilité au niveau des parties génitales. Il faut davantage de temps pour être excité et le plaisir est légèrement moindre. C’est pas une raison pour déprimer, il reste encore plein de manières de s’amuser au lit (ou ailleurs).

5. On a de plus en plus de pannes d'érection

Eh oui, on arrive au sujet le plus sensible de ce top : l’impuissance est beaucoup plus courante chez les personnes âgées. Triste nouvelle. Heureusement, il reste toujours des solutions, comme les petites pilules bleues. A voir avec son médecin quand même parce qu’il faut une ordonnance pour s’en procurer. Mais si vous lisez ce top, vous n’en êtes sûrement pas encore à cette étape de votre vie. Profitez-en.

Source photo : Giphy

6. Les testicules rétrécissent

Comme leur copain le pénis, les boules perdent en diamètre quand on est vieux. On peut perdre jusqu’à 1 centimètre de diamètre entre nos 30 et 70 ans. C’est pas bien grave, mais rien que le fait de savoir ça nous fout un petit coup derrière la tête. C’est vraiment chiant de vieillir.

7. Notre toison pubienne s'éclaircit

Autrement dit : on n’a de moins en moins de poils près de l’appareil génital. C’est encore un effet collatéral de la diminution du niveau de testostérone. Finie la jungle tropicale dans le slip, au revoir la forêt interdite du caleçon, on se rapproche de plus en plus du désert aride quand a un paquet d’années derrière soi. Courage.

Source photo : Giphy

Rassurez-vous, quand vous aurez 70 balais, tout ne tournera plus autour de votre pénis.

Source : Le Gros livre du Pénis de Frède Royer