Est-ce que les cheat codes sont morts ? En tout cas, il y en a de moins en moins dans les jeux vidéo aujourd’hui, et c’est bien dommage. Ces combinaisons de touches à activer, ou d’actions à effectuer pour obtenir un avantage ou un mode de jeu complètement nouveau, c’était le pied. Ça ajoutait beaucoup de fun à nos parties, si bien qu’il y a quelques cheat codes qui resteront dans nos mémoires à jamais.

1. Gagner plein de thunes dans Les Sims

C’est bien beau d’aller au travail tous les jours pour gagner un peu de simflouz (la devise officielle des Sims), mais nous ce qu’on veut c’est construire des baraques géantes, alors on appuie sur Ctrl+Alt+Shift+C, puis on tape « Rosebud » et on récolte le pognon. Après on n’a plus qu’à taper « !;!;!;!;!;!;!;!! » comme des débiles pour renouveler l’opération et finir immensément riche. La vie est belle. Dites « Rosebud » aujourd’hui à un ancien joueur des Sims, et vous verrez son regard s’illuminer.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

2. Avoir des voitures beaucoup trop fortes dans Age of Empires

« BIGDADDY ». Il n’en fallait pas plus pour se retrouver avec un avantage tellement gros et absurde sur son adversaire : une voiture ultra puissante qui lance des roquettes. On se souvient aussi d’autres codes comme PEPPERONI PIZZA pour gagner de la bouffe, ou encore des deux potes E=MC2 TROOPER et PHOTON MAN. Si tout ça ne vous dit rien, alors mettez-vous d’urgence à ce jeu génial.

3. Le Tank et les voitures volantes dans GTA

Sur ce point, on va mêler un peu tous les GTA qui sont des mines d’or en termes de cheat codes. Parmi tous les numéros, on a surtout aimé faire apparaître un tank de nulle part (Rond, Rond, L1, Rond, Rond, Rond, L1, L2, R1, Triangle, Rond, Triangle) ou pouvoir décoller dans les airs avec les voitures (Carré, bas, L2, haut, L1, Rond, haut, Croix, gauche) dans San Andreas. J’ai laissé tellement d’heures de ma vie dans ce jeu.

4. Les grosses têtes dans NBA Jam

Ça ne servait à rien, mais on pouvait faire avoir des grosses têtes aux joueurs dans le légendaire jeu de basket. Pour ça : Logo NBA Jam, Ballon, Ballon, Droite, et c’était parti pour UN MAX DE FUN. Le genre de cheat code qu’on n’oubliera jamais.

5. Le God Mode de Doom

Tu voulais ne subir aucun dégât de la part de tes assaillants ? Alors il suffisait de rentrer le code « iddqd ». Ça rendait le jeu beaucoup moins intéressant, mais ça permettait de se défouler un bon coup.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

6. Faire mourir The End de vieillesse dans Metal Gear Solid 3

En sauvegardant au bon moment et en avançant l’horloge interne de la PS2 d’une semaine, on pouvait voir un des meilleurs boss du monde du jeu vidéo mourir de vieillesse. Bon, c’était un peu con parce qu’il était bien plus drôle de se battre contre lui, mais il faut avouer que Metal Gear a toujours eu un temps d’avance pour les astuces originales comme celle-là.

7. La Gravité Lunaire dans Tony Hawk's Pro Skater 2

Gauche, Haut, Gauche, Haut, Bas, Haut, Carré, Triangle, Gauche, Haut, Gauche, Haut, Bas, Haut, Carré, Triangle. Voilà la combinaison pour pouvoir enchaîner des figures de skate impossibles en s’envolant très haut dans le ciel. Et c’était très pratique pour s’entraîner à placer certains combos compliqués avant de revenir à la gravité normale.

8. Le Bullet Time infini dans Max Payne

Le bullet time de Max Payne a marqué les joueurs du monde entier. Pouvoir ralentir le temps pour tirer sur les ennemis tout en faisant des cabrioles (je dis « cabrioles » si je veux, ok ?), c’était très stylé. Et il était possible de rendre ce mode permanent en utilisant la combinaison L1, L2, R1, R2, Triangle, Croix, Croix, Triangle.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

9. Les Master Balls illimitées dans Pokemon Rouge Feu et Vert Feuille

Il fallait avoir l’Action Replay et rentrer le bon code pour pouvoir se faire plaisir et capturer des pokémons de folie en claquant des doigts. Mais si tu voulais capturer des Roucool avec des master balls, tu pouvais aussi, c’est ton problème.

Crédits photo (creative commons) : Domaine public

10. Créer une apocalypse nucléaire dans Sim City 2000

Une fois que t’avais bien développé ta petite ville, il y avait toujours un moment où tu craquais et avais envie de buter tout le monde. Alors tu tapais « GOMORRAH » et tu admirais le spectacle. Espèce de psychopathe.

11. Bonus : La légende urbaine de Lara Croft à poil

Ce qu’il y avait de bien, à l’époque du premier Tomb Raider, c’est que tout le monde ne pouvait pas se renseigner sur Internet, et qu’on pouvait faire croire aux autres qu’il y avait des codes qui existaient alors que pas du tout. Ce fut le cas pour le fameux code de Lara Croft à poil, qui n’a jamais existé. Dans Tomb Raider 2, les développeurs ont laissé croire aux joueurs que c’était désormais possible, mais quand on tapait le code qui avait été donné, Lara Croft explosait. Un bon gros troll comme on les aime.

En mode marche : un pas en avant, un pas en arrière, trois tours sur soi-même, relâcher le mode marche, faire un saut en avant. ET BOUM.

Dommage qu’il n’y ait pas de cheat codes dans la vraie vie.