On compte approximativement 3000 châteaux dans les régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire. Forcément, il s’agit de la plus grande concentration au monde. Des bâtisses comme le Château de Chambord brillent internationalement depuis des lustres, mais d’autres restent un peu dans l’ombre. Et c’est là que nous intervenons, histoire de sauver les « petits » châteaux de la Loire ! Oui carrément ! La survie de notre patrimoine dépend de vous ! Enfin pas quand même mais vous avez compris le principe…

1. Troussay

On commence par le plus petit des châteaux de la Loire. On peut le trouver à Cheverny et si il peut davantage faire office de manoir que de véritable château, notamment par rapport à la star de Chambord, c’est bel et bien un incontournable. Une battisse élégante, qui vaut aussi pour son parc, habité par toutes sortes d’animaux.

2. Beauregard

Ce n’est pas très loin de Blois que le château de Beauregard embellit le paysage de par sa magnificence. Fameux pour sa Galerie des Illustres, il est de taille modeste mais brille par sa simplicité très appréciée des touristes, qui savent aussi reconnaître là un superbe exemple de l’architecture de la Renaissance.

3. Villesavin

C’est pour Jean Le Breton, l’homme qui supervisa la construction du château de Chambord, que fut construit ce beau bâtiment. Et oui, à l’époque, on construisait des « petits » châteaux pour abriter ceux qui construisaient de gros châteaux. Aujourd’hui, Villesavin accueille des touristes ravis de se livrer à plusieurs animations comme la fameuse chasse au trésor.

4. Fougères-sur-Bièvre

Non loin de Cheverny et de Blois, le château de Fougère-sur-Bièvre n’a pas eu la vie facile. Pendant la Guerre de Cent Ans, il fut ainsi carrément détruit. Mais depuis sa reconstruction, reconnu à sa juste valeur, il s’impose aujourd’hui tel l’un des plus beaux châteaux médiévaux de la région.

5. Talcy

Le saviez-vous ? C’est Cassandre, la fille du premier propriétaire du château de Talcy, qui inspira à Ronsard les vers du poème Mignonne, allons voir si la rose…. Incroyable non ? Le dernier propriétaire étant quant à lui connu pour avoir été le premier à traduire les écrits de Goethe. Sinon, le château de Talcy est bel bien une merveille. C’est beau la culture.

6. Brézé

Le château de Brézé se démarque des autres châteaux de la Loire grâce à sa forteresse souterraine. Le fait qu’il trône au cœur du vignoble joue aussi dans son charme. Un incroyable bâtiment remarquablement conservé, aussi spectaculaire qu’intimidant. En gros, lui aussi a tout d’un grand !

#chateau#france#breze #instagram#like#photos#pictures#

A post shared by plume 9880 (@plume9880) on

7. Le Château d'Angers

Le château des ducs d’Anjou fut achevé au XVIème siècle. C’est logiquement l’emblème de la ville d’Angers. On le trouve d’ailleurs en plein cœur de celle-ci et il se visite pour moins de 10€. Un château bien massif qui abrite la tapisserie de l’Apocalypse, un chef-d’œuvre qui vaut le déplacement à lui tout seul.

#angers #chateau #gardens #tourdefrance ???

A post shared by Ashlie Johnson (@ashlie_johnson) on

8. Langeais

Ses salles richement meublées, son apparence majestueuse, avec ses spectaculaires tours, sa collection ahurissante de tapisseries, son jardin médiéval… Le Château de Langeais ne manque pas d’atouts. Commandé par Louis XVI qui finit par s’en débarrasser, il est aussi populaire pour avoir accueilli le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne.

9. Sully-sur-Loire

Le château des ducs de Sully a connu de nombreux bouleversements depuis sa sortie de terre à la fin du XIVème siècle. Il a changé mais a toujours gardé ce côté très impressionnant. Aujourd’hui, même si les grands châteaux de la Loire lui font encore un peu d’ombre, il mérite amplement qu’on s’y intéresse, de manière à s’apercevoir qu’il a vraiment tout d’un grand. C’est d’ailleurs le château le plus visité du Loiret.

Linda foto de @nathybougleux Chateau de Sully-Sur-Loire na França

A post shared by Hotel Urbano (@hotelurbano) on

10. Le Château de la Bourdaisière

Dans celui-là, on peut carrément réserver une chambre. Pour se prendre pour une tête couronnée, il n’y pas mieux. Construit pendant la Renaissance, il fut lui aussi détruit puis reconstruit entre la fin du XVIII et le début du XIXème siècle. C’est aussi un des rares châteaux du coin à être encore privé. Ne pas passer à côté de la micro-ferme quand on est dans le coin.

Quelle belle région tout de même !