Non contents d'être géniaux éveillés, certains musiciens célèbres, le sont aussi dans leurs rêves, composant le matin venu des classiques instantanés. Et si certains sont connus de tous, d'autres s'avèrent plus surprenants...

  1. Yesterday – Paul McCartney (The Beatles)
    La première chose que Macca s'empressa de faire après s'être réveillé avec la mélodie de Yesterday en tête, fut de la jouer à son entourage, histoire de vérifier que le morceau n'existait pas déjà. Dans un premier temps intitulé Scrambled Eggs (œufs brouillés), la chanson devint par la suite Yesterday, soit l'un des hits les plus repris de tous les temps.

  2. (I Can't Get No) Satisfaction – Keith Richards (The Rolling Stones)
    C'est notamment dans Life, son autobiographie, que le guitariste des Rolling Stones explique qu'il enregistra le riff de Satisfaction, après s'être réveillé, saisi par l'inspiration, en quelques minutes sur une guitare, avant de se rendormir, laissant le magnétophone allumé. À son réveil, il retrouva le riff au milieu des ronflements, qu'il associa à la phrase « I can't get no satisfaction », elle aussi issue de ses songes.

  3. Every Breath You Take – Sting (The Police)
    Alors qu'il était encore en service dans Police, Sting se réveilla au beau milieu de la nuit habité par les mots « everybreaht you take, I'll be watching you ». Alors que beaucoup se seraient rendormis, lui s'est levé, est allé jusqu'à son piano et a composé un tube en moins de 30 minutes. Mais ça c'était avant, car vu ce qu'il produit depuis maintenant de trop longues années, on peut en déduire qu'il est aussi devenu insomniaque...

  4. Let It Be – Paul McCartney (The Beatles)
    Paul McCartney deuxième ! Décidément très à l'écoute de ses songes, le bassiste des Beatles, vit en rêve Mary, sa mère disparue alors qu'il n'avait que 14 ans, prononçant les mots « let it be ». Le lendemain, McCartney se mit au piano et offrit un nouveau tube à son groupe, alors prêt à splitter définitivement...

  5. #9 Dream – John Lennon
    John Lennon aussi pouvait se montrer très productif pendant son sommeil. Un peu plus perché que son collègue, il rêva de la phrase incompréhensible « Ah, bowakawa poussé poussé » et composa le titre justement intitulé #9 Dream, qui figure sur l'album Walls and Bridges, sorti en 1974 après le fameux Lost Week-End de l'ex-Beatle.

  6. Purple Haze – Jimi Hendrix
    Les versions quant à l'origine de cette chanson diffèrent pas mal, mais une chose est sûre : c'est dans un rêve qu'elle trouve sa source. Un rêve dans lequel Hendrix marchait sous la mer, qui put visiblement être inspiré par la lecture d'un roman de science-fiction.

  7. The Man Comes Around – Johnny Cash
    Dans ses rêves, l'Homme en Noir rencontrait parfois des gens étonnant. Comme cette fois où la Reine Elizabeth lui dit qu'il était comme un buisson d'épines pris dans la tourmente. Interloqué, Cash le fut encore plus lorsqu'il lut quelque-chose de similaire dans Le Livre des Révélations, décidant illico d'écrire ce morceau, ensuite produit par Rick Rubin.

  8. It's The End Of The World As We Know It (And I Feel Fine) – Michael Stipe ( R.E.M.)
    C'est dans un rêve où il assistait à une fête à laquelle était également invités Lenny Bruce et Lester Bangs et où il n'était possible de ne manger uniquement que du cheesecake et des bonbons, que le chanteur de R.E.M. trouva l'inspiration pour ce morceau.

  9. The Prophet's Song – Brian May (Queen)
    À l'époque, Brian May, le génial guitariste de Queen n'était pas vraiment clean. Souffrant d'une hépatite à la suite d'une injection avec une seringue contaminée, très fiévreux, il rêva les paroles de ce morceau figurant sur l'album mythique A Night At The Opera, sorti en 1975.

  10. The River of Dreams – Billy Joel
    Qui ne s'est pas déjà réveillé le matin avec un air dans la tête ? Billy Joel lui, en profita pour le transformer en tube. Il est comme ça Billy.

Et vous, vous avez déjà composé un morceau dans votre sommeil ?

Crédit photo: MC Quinn

Tu cherches des idées cadeaux pour Noël ? On a tout ce qu'il te faut :