Les mannequins que l’on voit dans les pubs ne sont pas représentatifs de la réalité, et c’est tout à fait normal. En revanche, nous mettre une horde de filles qui font du 34 et déclarer que c’est elles qui ont le corps parfait, ça s’appelle chercher la merde.Il y a tout de même quelques claques qui se perdent.

1. Yves Saint Laurent

Sortie dans le Elle anglais au mois de juin 2015, cette pub a immédiatement fait scandale avant d’être interdite par l’autorité britannique de surveillance de la publicité. Le sujet est évidemment l’extrême maigreur de la mannequin dont l’ASA a jugé qu’elle souffrait sans doute d’anorexie. La marque a de son côté répondu qu’elle ne voyait vraiment pas où était le problème.

2. Drop Dead

Sortie en 2011, cette campagne a également été interdite en Angleterre où les autorités ont jugé que la maigreur de la mannequin pouvait pousser les jeunes clients de la marque à la prendre comme modèle.

3. Calvin Klein

Les malheureux pensaient bien faire en engageant une mannequin « grande taille » pour leur nouvelle campagne de lingerie. Le petit souci c’est que ladite mannequin « grande taille », la ravissante Myla Dalbesio, n’est pas exactement ce que l’on appelle une femme ronde, juste une fille normale. De quoi sérieusement gonfler ceux et celles qui dénoncent le manque de réalisme des corps exposés dans les publicités.

4. Protein World

Spécialisé dans les compléments alimentaires pour sportifs, Protein World s’est dit qu’à l’approche des beaux jours il serait judicieux de faire de la pub dans le métro londonien. Ça aurait clairement été mieux s’ils n’avaient pas mis sur leurs affiches une mannequin surmonté de la question « votre corps est-il prêt pour la plage ? », sous-entendant qu’il fallait avoir le corps de la madame pour avoir le droit de poser son séant sur le sable. Le bad buzz les a ensuite obligé à retirer leur affichage.

5. Ralph Lauren

Là nous n’avons pas affaire à une mannequin qui a des problèmes alimentaires, mais à des graphistes qui ont eu la main un peu lourde sur la retouche photoshop. Le résultat est comment dire… particulier.

Et sinon rassurez-vous : si vous ne faites pas du 32, on vous aime quand même.